Saddler Maker, l'éternelle empreinte

17/10/2019 - Zoom Etalon
Mort en 2016, alors que sa carrière d'étalon au Haras de Cercy atteignait son apogée, Saddler Maker ne cesse de s'illustrer via sa production. Cela se démontre encore plus ces dernières semaines avec 2 champions d'Auteuil, Farnice et Edgeoy, mais aussi en Irlande avec Fantasio d'Alene, un élève de la famille Couteaudier qui est annoncé comme un très bon, tout comme Gulip en France. 

Saddler Maker continue de marquer l'obstacle même après sa mort...

 

Qu'il est beau le monde des chevaux, mais qu'il est cruel parfois aussi...L'étalonnage ne déroge pas à la règle, car la carrière de reproducteur est un chemin semé d'embûches, qui peut amener au sommet aussi vite qu'il vous ramène à terre. Malheureusement, c'est aussi souvent en pleine gloire que le rêve s'arrête. Ainsi, des étalons comme Voix Du Nord ou Vision d'Etat sont morts alors qu'ils étaient devenus des références, c'est aussi le cas de Saddler Maker. Le 3/4 frère de Poliglote, puisqu'issu de Saddler's Wells et d'une soeur du champion, avait lui aussi commencé dans un certain anonymat, avant d'être auréolé de succès via les résultats impressionnants de sa production, notamment le crack Bristol De Mai qui lui avait offert un 1er Gr.1.

Alors qu'il allait saillir 180 juments en 2016, Saddler Maker a malheureusement été victime d'un accident de marcheur, obligeant le Haras de Cercy à l'euthanasier. Sa dernière génération à donc 2 ans, et est malgré tout très fournie puisqu'il avait eu le temps de faire 150 juments. Année après année, son héritage se confirme, et brille de milles feux ces dernières semaines. En France comme Outre-Manche, où ses rejetons sont très populaires, Saddler Maker est encore une des stars de la saison chez les étalons d'obstacles, alors qu'il n'est même plus de ce monde ! 

Bristol De Mai, le 1er gagnant de Gr.1 de Saddler Maker.

 

A Auteuil déjà, il règne sans partage grâce à 2 de ses fils qui dominent leur sujet. Edgeoy tout d'abord, élève de Thierry Cyprès, est en train de devenir l'un des meilleurs sur le steeple chez les chevaux d'âge (voir l'article), tandis que Farnice est bien parti pour être couronné dans le prix Maurice Gillois aux prochaines 48h de l'obstacle. Ce beau gris, élevé chez Patrice Vagne, appartient à Franck Deliberos et Nicolas de Lageneste, et vient de pulvériser les meilleurs 4 ans. Chez les plus jeunes, c'est Olivier et Marc Trinquet qui doivent se réjouir avec la 3 ans Gulip, entraîné par Sylvain Dehez, qui s'est imposée dernièrement pour ses débuts en plat, à peine sollicitée. Outre-Manche, Saddler Maker n'est pas en reste avec la 2ème place de Gr.3 du bon Alpha des Obeaux, mais surtout la victoire dans un bumper de Fantasio d'Alene. Elevé par Louis et Florence Couteaudier dans la Nièvre, ce neveu de Triolo d'Alene, frère de Divine d'Alene, avait été vendu 165 000 euros à la Derby Sale 2018, et porte les célèbres couleurs de la Gigginstown House Stud. Il est annoncé comme un futur grand de l'obstacle. 

 

Le défunt Saddler Maker n'est donc pas prêt de voir son nom s'éteindre, car c'est çà la magie de l'obstacle, c'est que le plaisir dure plus longtemps ! Quelques uns de ces 2 ans sont encore entiers, et donc pourquoi ne pas rêver d'un continuateur de Saddler Maker au Haras...

 

Fantasio D'Alene (à l'intérieur), l'un des gros espoirs Outre-Manche sur les obstacles. (© David Betts)


Voir aussi...

Actualités

Ginger des Champs, la nouvelle boulangère de Jean-Pierre Gauvin

 Hier à Lyon-La-Soie, Ginger des Champs a remporté son maiden de belle manière, offrant un premier succès à la première génération française de Rail Link, stationné au Haras de Cercy. L'histoire de cette pouliche est celle d'un boulanger de Cercy, Francis Hennequin, rêvant de courses, qui est désormais bien lancé dans l'histoire avec ses amis Patrice Rabineau et Jean-Paul Bazot. L'entraîneur de Ginger Des Champs, Jean-Pierre Gauvin, a aussi une belle histoire avec les boulangers...

Evénements

Porte Ouverte de Cercy 2019 : nouveau record d'affluence

 Il a fallu ajouter des tables et encore des tables jusque dans la salle de monte et le couloir même des boxes d’étalons, pour servir plus de 400 repas. Premier évènement d’élevage de l’année, la Porte Ouverte du Haras de Cercy a battu ses propres records d’affluence. Les éleveurs des 4 coins de la France venaient voir 15 étalons, les 9 du haras plus 6 invités, après l’Assemblée de la coopérative et l’inauguration d’une nouvelle écurie. Voir le reportage vidéo.