Fan of Sea, la passion de tous les Leenders pour Craon

03/09/2018 - Grands destins
 Lui qui a gagné le 1er grand prix de sa carrière dans le Grand Cross de Craon 1984 avec All Ready, Etienne Leenders nourrit une véritable passion pour cet hippodrome où, désormais associé à son fils Grégoire, il a connu une nouvelle réussite dans l'important Prix Richard de Gennes avec l'AQPS de 3 ans Fan of Sea, une nièce du roi Chriseti par Shamalgan.

  

Né de la 1ère génération de Shamalgan, étalon au destin incroyable, Fan of Sea avait gagné en débutant aux Sables d'Olonne et reste invaincu pour sa 2ème sortie dans le Prix Richard de Gennes, une épreuve de sélection en plat pour les 3 ans AQPS. Il offre un succès de marque aux entraîneurs associés Etienne et Grégoire Leenders, très attachés depuis toujours à l'hippodrome où ils gagnent tous les ans de belles épreuves. D'ailleurs, Etienne avait remporté 2 fois la plus belle course de Craon, le Grand Cross, avec l'oncle de Fan of Sea, le vieux lion blanc Chriséti, mort au champ d'honneur lors de sa tentative de triplé.

 


Grégoire Leenders avec Fan of Sea et son jockey Pierre-Charles Boudot

 

Etienne Leenders connaît la famille par coeur car avec sa femme Christine, ils travaillent sur cette souche depuis plus 30 ans. Il a obtenu beaucoup de succès avec la jument de base L'Allier, la 3ème mère de Fan of Sea, une élève de Daniel Chassagneux, lauréate de 6 courses dont un bon steeple à Craon. Conservée poulinière par Etienne, mise à l'élevage dans la ferme des parents de Christine près du Pin au Haras dans l'Orne, L'Allier (Rose Laurel) est devenue une véritable matrone, mère de 3 vedettes: Gondleen, L'Artiste Français et bien sûr Chriseti, qui a réellement marqué l'histoire de l'obstacle avec ses multiples succès dans le Grand Cross de Craon et l'Anjou Loire Challenge du Lion d'Angers.

 


Grégoire Leenders un peu plus jeune avec ses parents et L'Allier, la grand-mère de Fan of Sea.

 

L'Allier a donné naissance à 2 femelles, évidemment gardées à l'élevage. Si la dernière Chrisleen, restée inédite, n'a pas donné grand chose, la 1e, Kusea, lauréate de 4 courses en 11 sorties en plat sous la fidèle casaque de Michel Marchal, est devenue une excellente poulinière. Entrée dans le giron de la race AQPS en tant que fille de l'étalon SF Useful, le meilleur du genre depuis Italic, Kusea n'a donné que des bons chevaux ou presque. Le meilleur de toute sa production était jusqu'à présent Délirant, son fils de Khalkevi né en 2013, vendu à JP McManus après sa victoire dans le Prix Jacques de Vienne, la plus course pour les 3 ans AQPS en fin de saison, que visera évidemment son jeune frère. Vide en 2016, Kusea est morte à 19 ans, le 22 mars 2017, en donnant naissance à son ultime produit, un mâle par Gris de Gris qui a été nommé Hommage.

 

 

L'élevage de Christine et Etienne Leenders, composé de 7 juments, abrite 3 poulinières de la souche : Chrisleen (voir ci-dessus), Trotot, une soeur de Fan of Sea qui a pouliné de Spanish Moon ce printemps, et Rapsodie Sea, une nièce par Great Pretender qui a été très bonne en course et qui est pleine pour la 1e fois de Coastal Path ce printemps.

 


La ferme des Gondouin, les parents de Christine Leenders, au Bourg Saint Léonard dans l'Orne, 

 

 


Pour le croisement de Kusea en 2014, qui a présidé à la naissance de Fan of Sea, les Leenders avaient choisi Shamalgan, un formidable compétiteur qui débutait étalon au Haras du Lion, lequel faisait également sa toute 1e saison sous sa nouvelle forme privée. Lui qui avait déjà couru un peu partout dans le monde chez de multiples entraineurs, Shamalgan a quitté le Lion après le printemps 2015....pour repartir à l'entrainement, à 9 ans en Tchéquie. Il a retrouvé un très bon niveau puisqu'il a gagné le Grand Prix de Prague et a recommencé la monte à 10 ans dans un haras tchèque. Mais fort des succès de sa 1e génération à 2 ans en 2017, avec Anima Rock, Aiyana Rose, Epic Adventure, il est revenu en France en décembre à Deauville et a été vendu 135.000 € à l'allemand Simon Springer, qui l'a installé au Haras de Grandcamp au côté de son autre représentant Dabirsim. Il affiche un score remarquable de 73 juments saillies ce printemps 2018.

 

 

Note :
En fait, toute la famille Leenders se plait à Craon. De sa jeune carrière, Gabriel Leenders a déjà connu beaucoup de succès. Quant à Norbert Leenders, le frère cadet d'Etienne, spécialisé dans les courses plates, il connait une réussite insolente depuis plus de 20 ans sur l'hippodrome de La Touche. Samedi, jour de l'ouverture des Trois Glorieuses, il a enore gagné à belle cote avec Great Tonio.
 
 
 
 

 


On en parle dans l'article