Leurs premiers 3 ans en 2022 (1/6) : Castle du Berlais

01/03/2022 - Zoom Etalon
Après avoir fait le tour des étalons de première production en plat, attaquons-nous au registre de l'obstacle ! Des performances au pedigree, en passant par une analyse de la première saison de monte et des chevaux à l'entraînement, vous saurez tout sur ceux qui constituent peut-être la relève de l'obstacle français. Commençons la série avec Castle du Berlais, stationné au Haras du Lion. 

Castle du Berlais, à quelques jours de ses premiers partants 

 

Ses performances : l'un des meilleurs steeple-chasers de 3 ans 

Précoce et très performant à 3 ans, Castle du Berlais a fait partie des meilleurs steeple-chasers de sa génération sous la coupe d'Arnaud Chaillé Chaillé. Il a débuté sagement à Auteuil dans l'important Prix Rush, où il se classait 4e non loin d'un certain Terrefort, qui allait devenir une star outre-Manche. Il a ensuite obtenu le même classement dans les Prix de Pouilly et Port Said, faisant jeu égal avec les Edward d'Argent, Full Glass et Hotmale Has. Laissé tranquille durant l'été, il est réapparu dans le Prix Nuage à la 2e place, à l'époque disputé à Enghien. Dirigé sur le steeple, il a débuté 3e avant de s'envoler dans le Prix Vatelys, puis de répéter dans le Prix Roger de Minvielle (listed) sous la selle de Mathieu Carroux. Parfait sauteur moderne, Castle du Berlais a montré une capacité d'accélération après la dernière haie qu'il sera de bon ton de transmettre à sa production. 

 

 

Son père : Saint des Saints, un pionnier du 100% obstacle 

Champion sauteur issu d'une souche de plat, Saint des Saints a fait partie à son entrée au Haras de cette nouvelle vague d'étalons 100% obstacle avec Kapgarde. Les meilleurs ennemis règnent aujourd'hui sans partage sur l'obstacle européen, et ont réussi à devenir des stars outre-Manche. Père de nombreux champions, et capable de produire très précoce pour un sauteur, Saint des Saints est aujourd'hui une vraie référence, et un père de pères en devenir avec de nombreux jeunes fils au Haras. Il en a même un en Irlande, et peut-être un futur en Angleterre, In This World, actuellement entraîné par Dan Skelton, qui l'a conservé entier. Premier fils de Saint des Saints à être entré au Haras, Jeu St Eloi a déjà prouvé qu'il pouvait produire de bons chevaux d'obstacle, mais a aussi connu une réussite en plat avec ses anglos et AQPS. Bref, la lignée Saint des Saints est celle de chevaux ayant beaucoup d'influx, de la vitesse... et surtout de la qualité ! A Castle du Berlais de poursuivre l'oeuvre de son père. 

 

Saint des Saints au Haras d'Etreham

 

Sa lignée maternelle : un fils de la championne Royale Athénia 

Parmi les fleurons du célèbre élevage Gallot, la mère de Castle du Berlais, Royale Athenia, a été une grande championne en haies. Jugée digne de débuter en plat à Longchamp, elle a pris la direction des obstacles à l'automne de ses 3 ans, ouvrant rapidement son palmarès à Enghien en battant la future gagnante de Gr.1 Polivalente. Très dure, elle a fait l'hiver à Cagnes en remportant le Prix André Massena (listed), avant de suivre le programme "classique" des hurdlers de 4 ans. Elle gagné son 1er groupe, puis terminé 2e du Alain du Breil (Gr.1). A l'automne, elle a remporté son Gr.1 dans le Prix Renaud du Vivier (Gr.1), puis continué à faire partie de l'élite tout au long de son année de 5 ans. 

 

Royale Athenia lors de son succès dans le prix Renaud du Vivier sous la selle de Cyrille Gombeau (aprh)

 

Acheté 300 000 € par le Haras du Berlais, elle a donné à Jean Marc Lucas l'excellent Sire du Berlais, multiple vainqueur de groupes sur les haies anglaises, 2e du Stayer's Hurdle (Gr.1) à Cheltenham, où il a gagné 2 éditions du Pertemps Final (Gr.3). Il est d'ailleurs en lice pour le triplé cette année. Royale Athenia est également la grand-mère du bon Colbert du Berlais. Royale Athenia est elle-même une soeur de la gagnante de Gr.1 Ytalsa Royale (prix Ferdinand Dufaure). Cette grande famille a donné Royal Rosa, Royal Paradise, Royal Penny ou encore Royale Maria Has, et compte de bons éléments de plat comme la placée de Gr.1 Fleur Enchantée. Il y a beaucoup de vitesse dans cette lignée, qui transporte les courants de sang "classiques" de l'obstacle : Garde Royale, Sicambre, Mill Reef, Tanerko, Caro ou encore Lyphard

 

Sire du Berlais, le frère de Castle du Berlais, lors de son succès dans le Pertemps Final Hurdle (Gr.3) en 2019 à Cheltenham

 

Analyse de la première saison de monte : 

Proposé à un tarif très attractif, et  grâce à son physique très racé, Castle du Berlais a attiré du monde dès ses débuts au Haras du Lion avec 132 juments saillies en première saison. Les premiers poulains ont bien réussi aux concours de modèle et allures, mais aussi aux ventes, avec un 2 ans acheté 28 000 € à la Vente d'été ARQANA en 2021, tout ceci sans sans parler du succès de sa seconde génération, qui a réalisé un top price à 55 000 € à la Vente de yearlings d'obstacle. Voilà de quoi récompenser ceux qui lui ont fait confiance ! Voici une liste non exhaustive des juments saillies en première saison, qui ont eu un produit : 

 Athena du Mesnil : Mère de Gaillard du Mesnil (double gagnant de Gr.1 en Irlande)

Cazon Royale : Mère de Royal Et Tic (multiple placé de groupe à Auteuil), fille de Royale Cazoumaille, soeur de Royal Astarania et Royale Pagaille 

Effikas : Soeur de Fantastikas et Nutellas, cousine de Gray Steel, Raffles Sun, Bravemansgame 

Ewing des Mottes : Mère de Pamela des Mottes et Ellen des Mottes, soeur de Farlow des Mottes

Grandchampenoise : Mère de Grand des Landes et Magique des Landes, soeur de Sleeping Mat et Saint Macaire

Irish Dance : Soeur de Highway To Hell, famille de Balko, Tyko, Piraya, Oculi, Argentique

Kauto Karolyna : Propre soeur du champion Kauto Star, soeur de Kauto Stone 

Vertue du Maître : Propre soeur de Oeil du Maître, famille de Blue Brésil, Tin Horse

 

Double gagnant de Gr.1 en Irlande, Gaillard du Mesnil a une petite soeur par Castle du Berlais âgée de 3 ans 

 

Les premiers 3 ans : déjà attendus dans le Prix d'Essai des Poulains ! 

Lui-même précoce, Castle du Berlais entame une saison capitale sur le bon pied avec 3 produits engagés dans le Prix d'Essai des Poulains : Es Castell (Luc Gabeur), Ultime Atome (Jérôme Delaunay) et Goliath du Rheu, un poulain qui fait partie des éléments estimés du redoutable François Nicolle... De manière globale, Castle du Berlais a déjà beaucoup de produits à l'entraînement, et vraisemblablement un piquet de poulains prêts à débuter au premier semestre. Ces bons bruits ont déjà fait leur chemin, puisqu'il est parti pour saillir le même nombre de juments qu'en 2021. 

Il est bien sûr impossible de juger une génération sur les premières courses de 3 ans, qui sont souvent une affaire de spécialistes, et l'apanage de chevaux sérieux qui ont beaucoup de travail derrière eux. Toutefois, l'histoire a montré que les vainqueurs des premières courses de 3 ans sont parfois de très bons chevaux en devenir... A Castle du Berlais maintenant de réussir son entrée, avant de penser à l'avenir, avec de grosses générations chaque année depuis son arrivée au Haras du Lion. 

 

Le regard tourné vers le printemps pour Castle du Berlais...

 


On en parle dans l'article

Voir aussi...