Leurs premiers 2 ans en 2022 (5/7) : Recoletos

18/02/2022 - Zoom Etalon
 Un bon nombre d'étalons stationnés en France auront leurs premiers 2 ans en piste en 2022. Avant l'apparition de cette génération sur les hippodromes, on se penche sur le profil de ces nouveaux arrivants, en analysant leur carrière, leurs origines, mais aussi les résultats aux ventes et les premières tendances à l'entraînement. Continuons la série avec Recoletos, stationné au Haras du Quesnay.

Recoletos, un grand miler à suivre avec sa production dès 2022 

 

Ses performances : très bon sur 2000m, révélé sur le mile 

Entrainé par Carlos Laffon Parias, Recoletos a couru une seule fois à 2 ans pour un échec. Mais à 3 ans, il s'est transformé en gagnant son maiden, puis une course à conditions, avant de signer sa 1ère victoire de prestige dans le Prix Greffulhe (Gr.2), où il battait Waldgeist de près de 3 longueurs. Sur 2100m, un peu le bout du monde pour lui, il a été un superbe 3e du Prix du Jockey Club (Gr.1), tout près de Brametot. Décevant dans le Guillaume d'Ornano, il a remis les pendules à l'heure dans le Prince d'Orange (Gr.3), devançant Plumatic, avant de signer une performance de haut vol dans les Champion Stakes (Gr.1), faisant illusion longtemps avant de céder face aux grands Cracksman, Poet's Word et Highland Reel. 

A 4 ans, Recoletos a été judicieusement raccourci par son entourage pour se révéler pleinement sur le mile. Gagnant du Muguet (Gr.2) pour sa rentrée, il a ensuite remporté son 1er Gr.1 dans le Prix d'Ispahan en se baladant. 2e du Jacques Le Marois (Gr.1) de Alpha Centauri, il a ensuite remporté d'une tête le Moulin de Longchamp (Gr.1). Son rating de 122 cette saison l'a couronné meilleur miler d'âge. Il est assez atypique de voir un cheval de ce niveau être raccourci avec l'âge, mais l'effet a été extraordinaire ! 

Etalons au palmarès du Prix d'Ispahan : Highest Honor, Green Tune, Halling, Manduro...

Etalons au palmarès du Prix du Moulin de Longchamp : Irish River, Mendez, Kingmambo, Slickly, Rock Of Gibraltar, Charm Spirit...

 

 

Son père : le meilleur fils du vénérable Whipper 

3/4 frère de Divine Proportions, issu d'une grande souche Niarchos mais paré de la casaque Strauss, Whipper a été un cheval de course exceptionnel. Gagnant du Morny à 2 ans, puis du Jacques Le Marois à 3 ans devant Six Perfections, il a été raccourci avec l'âge (tiens donc !) pour remporter le Maurice de Gheest à 4 ans. Lui qui a fait carrière à Ballylinch Stud en Irlande, puis au Mézeray et enfin à Tréban est devenu un étalon remarquable, capable de produire des champions malgré un succès populaire pas toujours au rendez-vous en terme de nombre. Recoletos est son meilleur fils, mais est accompagné des Lord Glitters, Wizz Kid, Waikika, Royal Bench, Pollyana, qui ont la particularité d'avoir franchi des paliers en vieillissant, même s'ils avaient montré de la qualité jeunes. Whipper est un étalon certainement mésestimé, mais source sûre de vainqueurs, et de chevaux très coriaces et tenaces, un atout majeur pour réussir au Haras. 

 

Whipper, un cas à part dans le paysage français 

 

Sa lignée maternelle : un champion au sein d'une souche toujours performante 

Elevé par son propriétaire Dario Hinojosa, Recoletos est l'un des fleurons d'une souche toujours très vivace depuis de nombreuses années. Sa 4e mère Shademah est à l'origine du champion classique Shahrastani, auteur du doublé Derby/Irish Derby. La 3e mère Sharata n'a pas couru mais a été une matronne, avec Crimson Tide, Tamarind ou encore Arosa, 3 vainqueurs de black-type. Cette dernière a produit l'excellent stayer gagnant de Gr.1 Technician. Sous la même casaque que Recoletos, sa grand-mère Pharatta a été semi-classique, en remportant pour sa 4e sortie seulement le Sandringham (Gr.3) après avoir fait l'arrivée de la Poule d'Essai. Elle a fini par gagner son Gr.2 aux Etats-Unis. Inédite elle aussi, la mère de Recoletos produit de première, avec 6 vainqueurs dont le champion, mais aussi ses soeurs Castellar et Ricla, 2 juments de groupes très régulières qui vont être servies par d'excellents étalons. Ainsi, Recoletos a une soeur mais aussi une nièce par Frankel

 

Castellar, une soeur de Recoletos vu au haut niveau toute sa carrière 

 

Highpar, la mère de Recoletos, est par Highest Honor, un étalon de premier plan qui est devenu un père de mères remarquable avec Solow, Cavalryman et plusieurs autres champions. Le grand-mère maternel, Fairy King, est un cas un peu à part. Inédit, il est rentré étalon car propre frère de Sadler's Wells, mais a réussi à produire quelques champions comme Falbrav et Helissio. La présence de son sang permet à Recoletos d'être inbred sur Northern Dancer et Fairy Bridge, la mère de Sadler's Wells et Fairy King, mais aussi sur leur grand-mère Special, également à l'origine de Nureyev. Recoletos s'avère très facile à croiser. 

 

La top price des yearlings de Recoletos, vendu à ARQANA par Charles Brière 

 

Ses premiers yearlings :  du bon et du très bon

Soutenu par son propriétaire dès ses débuts au Haras du Quesnay au tarif de 8000 €, Recoletos a réussi à tirer son épingle du jeu aux ventes avec sa première génération. Si son seul yearling de la vente d'août a été racheté à 105 000 €, il a brillé à la V2 avec une femelle à 35 000 €, puis aux ventes d'octobre avec un piquet de jeunes chevaux élargi; qui ont quasiment tous changé de mains. Le top à 80 000 € acheté par Anthony Stroud, soit 10 fois le prix de conception, lui a permis d'attirer les regards, avec une production qui a beaucoup de modèle et de chic. Les acheteurs étaient globalement des entraîneurs français, mais certains sont partis à l'étranger, en Espagne et en Angleterre. Bref, un bel accueil pour une génération de 48 éléments qui a su se démarquer. 

 

Recoletos et Carlos Laffon Parias (aprh)

 

Les premiers 2 ans : aux bons soins de Carlos Laffon Parias, mais pas seulement ! 

Plus de 20 deux ans de Recoletos sont déjà déclarés à l'entraînement, dont 3 chez son ancien mentor Carlos Laffon Parias. Ils lui ont été confiés par Dario Hinojosa, qui sait soutenir son protégé, un fondamental pour réussir au Haras. Simone Brogi, Henri François Devin, Anastasia Wattel, Eoghan O'Neill, Freddy Head, Edouard Monfort, Joel Boisnard ou encore Christopher Head sont également en charge de sa jeune production. La plupart de ces metteurs au point connaissent une belle réussite avec leurs 2 ans, et visent juste, ce qui peut permettre à Recoletos de briller d'entrée. 

Malgré tout, lui, comme le reste de sa famille d'ailleurs, ne s'est jamais distingué par une grande précocité. Recoletos avait pour lui sa dureté et son courage, et une certaine vitesse naturelle. Son père Whipper était un élément précoce et vite à 2 ans, mais n'a pas forcément reproduit cela au Haras. Tout laisse donc à penser que Recoletos sera plus un étalon à suivre au second semestre, même si sa production est dans les starting-blocks...

 

Le beau Recoletos galope vers un avenir brillant au Haras ? Premier élément de réponse en 2022 


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Les futurs espoirs de l'Elevage de la #Barrière

Du côté de Segré, et plus précisément à Andigné, on naît ou on s’entraîne pour sauter. Voisins de Philippe Cottin, Josélita et Serge Duchêne élèvent principalement des produits à vocation obstacle, avec une certaine réussite. A nos oreilles tintent les noms de Tito dela Barrière, lauréat du Montgomery, Gr. 3) et plus récemment, Heloy dela Barrière (placé du Jean Stern, Gr. 2). Alors, qui sont les prochains à sauter par-dessus les barrières  au plus haut niveau ? On vous emmène au Pays segréen pour le découvrir …