Plan de monte 2022 : Ă©talons maison et grands noms internationaux pour #Montaigu

24/03/2022 - Focus Elevage
Véritable institution de l’étalonnage et de l’élevage, le Haras de Montaigu compte à l’heure actuelle une quarantaine de poulinière. Ces dernières, orientées vers le plat et l’obstacle, sont destinées pour certaines aux étalons maison, comme le nouveau venu Flintshire, mais aussi à des références européennes, comme Dubawi ou Kingman. Même constat pour les juments d’obstacle, où là aussi on soutient les étalon maison comme Beaumec de Houelle. 

 

 Sybille Gibson

 

Figure incontournable du paysage de l’élevage français depuis plus d’un siècle, le Haras de Montaigu s’étend sur quelques 200 hectares sur la commune de Nonant-le-Pin dans l’Orne. Le haras a élevé nombre de champions depuis plusieurs décennies, tel le gagnant du Derby d’Epsom 2017 Wings of Eagles, ou bien Literato à la fin des années 2000. Montaigu est aussi réputé pour être une station d’étalons de premier plan. Sous la direction de Sybille Gibson et Aliette Forien, 6 sires y font la monte à l’heure actuelle, dont le nouveau venu Flintshire. Au total le haras compte à l’année une quarantaine de poulinière actuellement, 2/3 étant à vocation plat et l’autre tiers à vocation obstacle.  
 
 
 Les vertes prairies ornaises
 
 
Certaines des juments vont traverser la Manche ce printemps pour rejoindre les plus grands noms de l’élevage européen. C’est le cas d’Eliade, une jument en association avec les Monceaux et Victor Langlais et lauréate de Listed qui est la nièce des gagnants de Gr.1 Call The Wind, With You et We Are, qui va être saillie par l’étalon le plus cher du monde Dubawi. Orendina, une autre sœur de Wings of Eagles sera saillie par l’étalon Juddmonte Kingman. Mythic, une jument en partenariat va elle rencontrer le jeune sire prometteur Too Darn Hot Quatre poulinières vont prendre le chemin de l’Irande et rejoindre Coolmore. Le phénoménal St Mark’s Basilica devrait rencontrer Rime à Rien, mère de 2 gagnants de Stakes et Eareckson, une jument ayant fait carrière aux USA. Les jeunes sires Churchill et Ten Sovereigns vont rencontrer respectivement Baga et Dehia.
 
 
Churchill ©Coolmore
 
 
Parmi les poulinières orientées vers les courses plates, pas moins de 5 vont être présentées à Flintshire. Après 5 saisons à Hill ‘N Dale Farms aux États-Unis, celui qui a accumulé pus de 6 millions de dollars de gains, est arrivé à Montaigu pour 2022. Ce fils de Dansili va logiquement être soutenu par le haras qui va notamment lui présenter l’américaine I’m Right, qui a déjà donné le vainqueur de Listed Fauguernon, ou encore Lettre de Château, elle-même lauréate du Prix de Turenne (L.). L’un des 3 étalons gris du haras, Jimmy Two Times rencontrera lui Lady Ascot, une poulinière qui a déjà donné le multiple vainqueur de Quinté Ascot Angel. L’allemand Dschingis Secret dont les premiers produits sont âgés de 2 ans, est promis cette année à Irada, la propre sœur de Mu’ajiza, une placée de Listed en Angleterre.



 
 
Parmi les autres étalons choisis, on retrouve deux étalons stationnés au Haras de Bouquetot, Zelzal et Al Wukair. Le premier est promis à 4 juments de Montaigu, dont Légende d’Or qui est issue d’une grande souche Wildenstein, celle de Loup Sauvage et Loup Solitaire entre autres. La fille de Montjeu, Jeu de Vivre va rencontrer Al Wukair. Ensuite, l’étalon qui a fait sensation pour sa première saison en 2021, Zarak est promis à Gyrella la sœur de Wings of Eagles, alors que l’étalon français numéro 1 Siyouni, va saillir la mère de Gyrella, Ysoldina.
 
 
 
 Gyrella sous la casaque Forien ©APRH

 

L’alezan No Risk At All s’affirme d’année en année comme un étalon leader sur le marché de l’obstacle. Le père d' Allaho et d’Epatante continue logiquement d’être utilisé par Montaigu, qui lui enverra cette année encore 3 poulinières, dont Presidente Line, une triple lauréate à Auteuil ou Bella Lawena, la cousine du champion Yorkhill (4 victoires de Gr.1 en Angleterre). Beaumec de Houelle n’a pas vu ses premiers produits courir, eux qui sont âgés cette année de 2 ans, mais deviendra peut-être le prochain Martaline, lui qui a fait les beaux jours de Montaigu durant de nombreuses saisons. Très apprécié des éleveurs, ce beau gris saillira cette années Fadas, la sœur de Pafadas ainsi que Shoeless. Le troisième étalon gris du haras, le stayer Technician va quant à lui saillir Dalga la fille de Mood une gagnante de Listed à Auteuil ainsi que Norita Has. Enfin, des étalons de renom comme Doctor Dino ou Kapgarde vont également être utilisés pour les poulinières de Montaigu.
 
 
Beaumec de Houelle deviendra peut-être le nouveau Martaline

On en parle dans l'article

Voir aussi...

Route des Etalons 2022 DNA PEDIGREE : Haras de Montaigu avec #Flintshire

A deux pas du Haras National du Pin, le Haras de Montaigu a su s'élever parmi les étalonniers qui comptent dans le paysage français, d'abord avec Kendor et Martaline, et aujourd'hui avec No Risk At All, valeur sûre de l'obstacle français, ou encore le jeune et populaire Beaumec de Houelle. En 2022, Sybille Gibson et son équipe accueille Technician, que vous avez pu découvrir au Salon du Lion, mais aussi Flintshire. Le champion international de Khalid Abdullah arrive depuis les Etats-Unis en tant qu'attraction. En partenariat avec DNA Pedigree. 

Flintshire revient en France, au Haras de Montaigu, pour la saison 2022

C'est une nouvelle addition de poids dans le parc étalon français, avec l'annonce de l'arrivée de Flintshire au Haras de Montaigu ! Quintuple gagnant de Gr.1 en France et à l'international, ce fils de Dansili est issu de l'une des plus belles familles Juddmonte, et a été acheté pour moitié par le Haras de Montaigu d'Aliette Forien et Sybille Gibson, après avoir prouvé que sa production pouvait briller en Europe. LIRE LE COMMUNIQUÉ.

Orendina : le dernier chapitre de la grande souche Forien avec Alain de Royer Dupré

C'est un nouveau chapitre de la grande histoire du Haras de Montaigu avec la matrone Rotina qui s'est écrit dans le Prix Cérès (listed) aujourd'hui à Fontainebleau. Soeur de Wings Of Eagles par Siyouni, Orendina s'est imposée sous la casaque d'Aliette Forien, qui l'a conservée avec son mari Gilles pour poursuivre un peu plus cette belle histoire qui a bientôt 30 ans... et qui s'écrit une ultime fois avec Alain de Royer Dupré.