F-H Graffard et P-C Boudot honorés dans leur charolais natal !

04/02/2020 - Actualités
 La confrérie du Tir à l'Oiseau, Institution du charolais, a récompensé ce week-end deux enfants du pays...En effet, Pierre-Charles Boudot et Francis Henri Graffard, tout deux natifs du charolais, ont été honorés pour leur superbe année, dans le pays qui les a vu vivre leurs premiers émois équins...

Francis Graffard et Pierre-Charles Boudot honorés ! Facile de les reconnaître, ils n'ont pas le costume...

 

 La confrérie du Tir à L'Oiseau, bien qu'existant depuis de nombreux siècles dans le charolais, n'oublie pas d'avoir ses yeux rivés sur l'actualité. A Charolles ce samedi, la soirée de la confrérie avait un accent très équin, puisque c'est deux enfants de la région qui ont été célébrés: Pierre-Charles Boudot et Francis Henri Graffard. Le jockey et l'entraîneur, auteurs d'une année 2019 dantesque, ont même gagné ensemble le Diane et les Coronation Stakes, alors qu'ils s'étaient connus à cheval chez Marc Boudot, le père de Pierre-Charles, à Paray Le Monial. Pierre-Charles a parachevé son année avec l'Arc de Waldgeist

Francis Henri Graffard a lui aussi grandi dans le bassin charolais, et a connu les courses avec son grand-père Henri Champliau, éleveur notamment de la championne Wild Miss (prix Vermeille Gr.1) dans les années 50, course remportée des années après par le tandem honoré samedi, avec Bateel. N'oublions surtout pas que Benoit Cernin, autre enfant du pays, et champion de France Pro Elite en concours hippique, a lui aussi été médaillé ! La grande classe !

Francis Graffard prête serment...Ca ne rigole pas !

Ne t'inquiète pas Pierre-Charles, ton tour va venir...

 

 


Voir aussi...

Arc 2019 : Waldgeist et l'association de bienfaiteurs

 Non seulement un très grand jockey mais aussi doué d'une sacré envergure, Pierre-Charles Boudot, amateur d'élevage et d'obstacle, remporte à 26 ans son 1er Arc de Triomphe avec son cheval de coeur Waldgeist, âgé de 5 ans, qui brise le rêve de triplé d'Enable. Le pensionnaire d'André Fabre, fort loquace en anglais, a été elevé par l'association unique en son genre de deux plus féroces rivaux des courses allemandes : les Jacobs et les Boetticher.

La grande interview de Pierre-Charles Boudot après le doublé Diane/Coronation Stakes !

 Rencontré à Compiègne ce samedi, Pierre-Charles Boudot est revenu à notre micro sur son incroyable semaine, qui l'a vu enlever le prix de Diane avec Channel dimanche, puis les Coronation Stakes vendredi avec Watch Me, les deux pour Francis Henri Graffard. Il nous a parlé de cette émotion, de ces espoirs de l'année, mais aussi de sa jeunesse bourguignonne à Paray Le Monial, de son père Marc Boudot et de son attachement pour l'obstacle. A découvrir en VIDEO.