Stradivarius le sublime, Dettori le magnifique dans la Gold Cup de Royal Ascot

18/06/2020 - Actualités
Épreuve phare du traditionnel meeting de Royal Ascot chaque année, la Gold Cup (Gr.1) est de nouveau tombée dans l'escarcelle de l'exceptionnel Stradivarius, qui inscrit son nom pour la troisième fois consécutive au palmarès de cette mythique épreuve. Un authentique exploit réalisé par ce fils de Sea The Stars, pour le plus grand bonheur du trio Bjorn Nielsen-Lanfranco Dettori-John Gosden.

Stradivarius et Frankie Dettori ont écrit une nouvelle page à leur légende dans la Gold Cup de Royal Ascot (©ITM)

 

Gagner la Gold Cup (Gr.1) de Royal Ascot, c'est bien. La remporter une seconde fois, c'est encore mieux. Mais inscrire son nom une troisième fois d'affilée au palmarès de cette prestigieuse épreuve, voilà qui relève de l'exploit. Un exploir réalisé par Stradivarius, un pensionnaire du grand John Gosden qui, avec l'aide de son fidèle partenaire, Lanfranco "Frankie" Dettori, huit fois vainqueur de cette Gold Cup d'Ascot au cours de sa carrière, n'ont laissé aucune chance à leurs rivaux...

Placé en position d'attente dans une course menée à un rythme régulier par Nayef Road (Galileo) et Withhold (Champs Elysees), Stradivarius a commencé à se rapprocher des animateurs à mi-tournant final. Technician, qui bénéficiait pourtant de son sillage, ne pouvait déjà plus soutenir la comparaison et a dû laisser filer le fils de Sea The Stars dès l'entrée de la ligne droite. Ce dernier a facilement débordé Nayef Road sans que Lanfranco Dettori ne lui ait encore demandé quoique ce soit, et s'est ensuite irrésistiblement détaché pour s'imposer en immense champion, dix longueurs devant Nayef Road qui s'est montré extrêmement courageux pour conserver le second accessit. Bonne finisseuse, Cross Counter (Teofilo) s'empare du second accessit après avoir longtemps musardé à l'arrière-garde.

 

 

Un nouveau succès de prestige acquis pour la casaque noire toque jaune de son éleveur-propriétaire, Bjorn Nielsen, qui connait une belle réussite avec les stayers. En effet, ce sud-africain d'origine a eu la chance de voir son habit de lumière briller dans le St Leger 2011 lors de la victoire de Masked Marvel, aujourd'hui étalon en France au Haras de la Tuilerie de Guillaume Sarda, ainsi que dans les Prix Royal-Oak (Gr.1) et du Cadran (Gr.1) en France, sans oublier la Yorkshire Cup (Gr.1) par le truchement d'Assessor. Un propriétaire qui a cassé sa tirelire en 2006 afin d'acheter Private Life, la mère de Stradivarius, pour 70.000 guinées alors pleine d'Azamour. Une "FR", lauréate de deux courses sous la responsabilité du maître cantilien André Fabre, et descendante de la grande Pawneese, une "Wildenstein" victorieuse à six reprises, notamment dans les Oaks d'Espom (Gr.1), le Prix de Diane (Gr.1) et dans les King George VI and Queen Elizabeth Stakes (Gr.1) d'Ascot. 

Sea The Stars, lors de l'Irish Stallion Trail 2015

 

Stradivarius offre ainsi une nouvelle victoire de Gr.1 à son père, Sea The Stars, stationné à Gilltown Stud, l'antenne irlandaise des Aga Khan Studs, et devient le deuxième cheval depuis Sagaro, en 1975-1976-1977, à réaliser le triplé dans la Gold Cup de Royal Ascot. Seul Yeats reste encore au sommet de la hiérarchie, lui qui en a remporté quatre entre 2006 et 2009 ! Nul doute que l'idée de la passe de 4 a déjà germé sous le panama de son entraîneur, John Gosden. Mais avant de penser à l'année prochaine, le maître-entraîneur préfère, à juste titre, se focaliser sur la présente, et pense que son champion pourrait suivre une préparation en vue d'un quatrième sacre dans les Goodwood Cup Stakes (Gr.1) fin juillet, avant une éventuelle participation au prochain Prix de l'Arc de Triomphe (Gr.1) face à sa compagne d'entraînement, la reine Enable. Quel choc de titans cela serait ! David contre Goliath ! Gosden contre... Gosden, dans une édition 2020 qui, avant même d'avoir dévoilé ses partants, nous donne déjà l'eau à la bouche !

 

Frankie Dettori pourra-t-il faire quatre de la main lors de la Gold Cup 2021 ? (©Ascot Racecourse)


On en parle dans l'article

Voir aussi...