Haras de Cercy : les 8 étalons de la saison 2021 en vidéo

20/01/2021 - Actualités
Principal haras de la grande région Centre-Est, Cercy propose 8 étalons pour la saison de monte 2021. Découvrez tous les chevaux en vidéo, filmés sur place et présentés par le directeur Philippe Thiriet, dont le nouvel arrivant Prince Gibraltar.

 

 Situé au coeur de la grande région d'élevage AQPS de la Nièvre, mais attirant des juments de toutes races de la France entière, surtout pour l'obstacle, le Haras de Cercy doit répondre à des impératifs multiples. En effet, l'équipe de Philippe Thiriet doit proposer un panel d'étalons assez large pour répondre à une demande nombreuse. Rien qu'en local, le canton abrite plus de 400 juments. Cependant, des poulinières viennent aussi des départements limitrophes, l'Allier, la Saone-et-Loir et le Cher. Des éleveurs viennent aussi de l'Est et même de la France entière en quête de reproducteurs dont on sait qu'ls ont toutes les chances de réussir, notamment avec les jeunes étalons qui  bénéficient d'un fort soutien dès leur début.

 

 

Il s'agit donc de remplir la cour d'étalons avec 8 ou 9 éléments, avec au moins un porte-drapeau, des chevaux confirmés mais aussi des jeunes, et bien sûr au moins un nouvel arrivant tous les ans ! Toute l'année, la commission étalon de la SCAECC, (une société coopérative agricole d'éleveurs  présidant à la destinée du Haras depuis la fin des Haras Nationaux en 2013) y travaille.

 

 

La dernière recrue, Prince Gibraltar, a déjà commencé à se faire un nom depuis ses débuts en Normandie. La jeune production de ce fils de Rock of Gibraltar montre de la précocité et de la ténacité (y compris en obstacle) digne de ce gagnant de Gr.1 à 2 ans puis à 4 ans dans le Grand Prix de Baden-Baden sous la casaque de son éleveur Jean-François Gribomont.

 

 

Tout le monde peut compter sur la vedette Cokoriko, Rocco d'Or national depuis dès années avec plus de 200 juments saillies par saison. Il a débuté à Cercy, tout comme Karaktar et Free Port Lux, qui auront leur première génération de 3 ans en piste cette année, de même que le splendire Tunis, dont les 1ers foals ont été très remarqués sur les concours en 2020. Jeu St Eloi, arrivé en 3ème saison, vient de sortir un gagnant PS débutant en plat à Pau sur la PSf, ce qui ne manque pas de surprendre pour ce cheval d'obstacle, cousin de Balko par Saint des Saints. Fils de Montjeu, Pour Moi va démarrer sa 2ème saison dans la Nièvre alors qu'il affiche des gagnants en série outre-Manche où il a débuté la monte après sa victoire dans le Derby d'Epsom (Gr.1). L'an dernier, Cercy avait présenté pour la 1ère fois Ivanhowe,  quadruple gagnant de Gr.1. Ce fils de Soldier Hollow est devenu encore plus impressionnant dans son modèle.

 

  

 

 

 

 

  

 

GALERIE PHOTOS

 


Cokoriko s'interroge face à lui-même.


Free Port Lux


Ivanhowe


Ivanhowe


Jeu St Eloi


Karaktar


Karaktar


Pour Moi


Pour Moi


Prince Gibraltar


Prince Gibraltar


Tunis


Tunis


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Actualités

Flying Startandco, sauvé par les enfants Cyprès et le Club Mickey !

En gagnant le prix Leopold d'Orsetti pour la dernière de Compiègne, Flying Startandco a mis à l'honneur une famille et des amis ! La famille, c'est les Cyprès, qui l'ont élevé à partir de Brownie And Co, jument sauvée par Fanny, Nicolas et Arthur, et les amis c'est Patrick Vandemoortele, dentiste du nord connu au club Mickey de Saint Jean de Monts, dont c'est le 3e cheval seulement. Encore une histoire qui ne s'invente pas, mais se vit !

Focus Elevage

Rêves de cracks... à l'Élevage d'André Quesny

Ancien métallurgiste, transporteur équin depuis 2010, agriculteur... Le toujours très actif André Quesny aborde également la casquette d'éleveur depuis quelques années maintenant, notamment d'AQPS, lui qui est installé sur la commune de Trevol, dans l'Allier. Rencontré début septembre, ce dernier nous a présenté son nouveau cru de foals nés cette année, issus pour la plupart des étalons du haras voisin de Cercy-La-Tour.