Les retrouvailles entre Zarkava, sa mère, et sa fille au Haras de Bonneval

23/02/2021 - Actualités
Ce sont de sympathiques photos qu'ont livrées les Aga Khan Studs aujourd'hui, montrant les retrouvailles entre Zarkava, sa mère Zarkasha, et sa fille Zarkamiya. L'une est à la retraite, l'autre est déjà mère d'un gagnant de Gr.1 et étalon, et la 3e est une toute jeune maman... De quoi faire perdurer cette grande lignée !

Zarkasha, au centre avec sa fille Zarkava à droite et sa petite-fille Zarkamiya à gauche (© Zuzanna Lupa)

 

C'est toute une dynastie qui se retrouvait au Haras de Bonneval (Aga Khan Studs), avec de jolies photos prises par Zuzanna Lupa. Au centre c'est la "doyenne", Zarkasha, qui a maintenant 22 ans et coule une heureuse retraite, s'occupant des jeunes poulains sevrés qui avaient une mère adoptive. Zarkasha s'est bien-sûr fait connaître via sa production, qui compte le champion d'obstacle Zarkandar, mais surtout la formidable Zarkava, fleuron de la casaque du prince Aga Khan qui a remporté toutes ses sorties, dont la Poule, le Diane, le Vermeille et un Arc de Triomphe 2008 exceptionnel où elle était la seule femelle face aux mâles. Le dernier frère de Zarkava, un 2 ans par Harzand nommé Zarkan, est à l'entraînement chez Alain de Royer Dupré. 

 

Zarkamiya, ici en course, est la dernière maman en date de la lignée (APRH)

 

Zarkava est pleine de Siyouni, un croisement qui a déjà donné la gagnante de listed Zaykava. A Bonneval, elle est aussi aux côtés de son fils Zarak, gagnant de Gr.1 et jeune étalon qui aura ses premiers 2 ans cette année. Bonne maman qui n'avait pas eu de chance avec ses premiers produits, Zarkava est aussi à l'origine de Zarkamiya, une fille de Frankel qui avait gagné listed et s'était placée 3e du prix Vermeille (Gr.1). Elle a eu l'an passé son premier produit, une femelle du champion américain Medaglia d'Oro. Cette dynastie naissante descend en droite ligne de la matronne Mumtaz Mahal, une jument grise achetée par l'Aga Khan III en 1922, de laquelle descendent des phénomènes comme Nasrullah, Petite Etoile, Shergar ou encore Golden Horn. Zarkasha, sa phénomène de fille et sa petite-fille sont la preuve vivante que les grandes lignées sont toujours vivaces... et pourvu que ça dure ! 

 

Zarkasha et Zarkava se retrouvent 


Voir aussi...

Grand Destin

Disparition du crack Dalakhani, une perle grise de l'Aga Khan

 Epatant dans le Jockey-Club, éblouissant dans l'Arc de Triomphe sous la selle de Christophe Soumillon qui ne lui a jamais donné un seul coup de cravache, le crack de l'Aga Khan Dalakhani s'est éteint à l'âge de 21 ans. Avec son action majestueuse, son allure princière, son tempérament exceptionnel, chouchou des médias entrainé par Alain de Royer-Dupré, il restera dans les mémoires de tous ceux qui ont eu la chance de le voir courir. Pour le plaisir, revoyez son Arc 2003.