Montmartre : les 21 parts IFCE seront vendues groupées au marteau à Deauville

02/07/2014 - Actualités
Montmartre est décidément un cas à part...avec un destin qui continue d'alimenter la chronique. Ses parts proposées aux privés s'étaient arrachées il y a 4 ans. Maintenant qu'il connait un succès retentissant en tant qu'étalon, puisque c'est le père notamment d'Amour à Papa (2e du Prix de Diane), l'étalon de l'IFCE passera sous le feu des enchères, ou plutôt une partie du cheval...

Le mardi 1e juillet au matin, a eu lieu une réunion entre les porteurs de parts privés de Montmartre, et les représentants de l'IFCE (ex-Haras Nationaux) concernant Montmartre. Le fils de Montjeu avec une mère par Linamix, gagnant du Grand Prix de Paris sous la casaque de l'Aga Khan, devenu un étalon très prometteur, doit en effet être vendu, en tout cas en partie. Tous les autres étalons de France Haras, qui cesse définitivement son activité à la fin de l'année, passeront sous le feu des enchères en décembre à Deauville. Le cas Montmartre est plus complexe puisque partagé entre l'Etat et des porteurs de parts privés. L'Etat possède 21 parts, ce qui le rend minoritaire, mais il détient un droit de 3 voix par part, qu'il n'a toutefois pas fait valoir. Au terme de la réunion entre l'IFCE et les actionnaires privés, il a été décidé que les 21 parts de l'Etat seront vendues en un seul lot, pendant la session de décembre organisée par Arqana à Deauville. Il est très difficile d'estimer la valeur de ce lot . Pour rappel, le cheval avait été syndiqué en tant qu'étalon sur la base de 50 parts à 12.500 € la part, soit un tarif global de 625.000 €. Depuis, Montmartre a réussi une démarrage spectaculaire au haras avec ses premiers 3 ans en 2014, et pas seulement grâce à la classique Amour à Papa.

A savoir : dans ce cas, les actionnaires privés détiennent un droit de préemption dans un délai de 5 jours après le passage sur le ring, pendant lequel un porteur de part ou un groupe de porteurs de parts, peut faire une offre égale au prix du martea qui sera de fait prioriaire. Montmartre pourra-t-il donc rester en France ou partira-t-il vers l'Irlande, où le marché du pur-sang est reparti à la hausse de façon extraordinaire ? Réponse en décembre.

Lire le communiqué officiel.

 


On en parle dans l'article

Voir aussi...

1er black type pour l'étalon Montmartre

La bien nommée Amour A Papa, femelle de 3 ans, a permis à son père, l'étalon Montmartre, d'obtenir son premier black type à l'occasion du Prix Finlande (Listed) sur 1800m lors de la journée de réouverture de l'hippodrome de Longchamp en 2014. Entrainée par Jean-Yves Artu, dont elle défend ses couleurs, la fille de Montmartre était montée très sagement par Pierre-Charles Boudot. Engagée dans le Prix de Diane, Amour A Papa faisait ici sa rentrée. On devrait à coup sur voir les premiers produits de Montmartre se distinguer cette année. Plusieurs de ses produits ont fait parler d'eux ces derniers jours : Kalkir (G. Macaire) qui a débuté par une 4e place à Auteuil, Rain Artist's (HA. Pantall) a gagné sa deuxième course le 27 mars dernier ou encore Petite Parisienne (JC. Rouget) qui a débuté sa carrière de course samedi 5 avril par une 3e place à Tarbes.