Haldo de la Brunie, un nouveau "Crouzillac" prometteur chez le maître "Macaire"

07/10/2020 - Anglo Actualités générales
Vainqueur pour ses premiers pas en compétition lundi soir, sur les haies de l'hippodrome de la Cépière, à Toulouse, Haldo de la Brunie a fait encore mieux que sa grande soeur, Giana de la Brunie, deuxième de ce Prix Le Becadier en 2019, déjà pour l'entraînement de Guillaume Macaire, le "professeur" de Royan connaissant souvent une belle réussite avec les produits Anglo-Arabes élevés par la famille Crouzillac, en Corrèze.

Haldo de la Brunie, auteur de débuts très prometteurs dans le Prix Le Becadier, lundi, à Toulouse, sous la selle de Kilian Dubourg

 

Épreuve ayant révélé par le passé d'excellents Anglo-Arabes de courses de la trempe de Zara Blue, Alpha Risk, Manitopix, Astridlande et autre Sully d'Oc ces dix dernières années, le Prix Le Becadier a de nouveau été remporté par un pensionnaire de l'entraîneur royannais, Guillaume Macaire, vainqueur à six reprises de cette épreuve entre 2010 et 2020 et tenant du titre depuis maintenant trois années consécutives, en l'espèce d'Haldo de la Brunie, détenu et élevé, comme son nom l'indique, par la famille Crouzillac, en Corrèze, haut-lieu de l'élevage d'Anglo-Arabes dans l'Hexagone.

 

Jacques Crouzillac (au centre) va de nouveau pouvoir sabrer le champagne après la belle victoire d'Haldo de la Brunie

 

Rapidement vu en milieu de peloton au lacher des élastiques, le partenaire de Kilian Dubourg est venu se porter en deux-troisième position au premier passage devant les tribunes, à l'extérieur de l'animatrice Line de Verdun (Illbaritz), avant de prendre les commandes de l'épreuve au dernier passage en face, et de déployer de très belles foulées pour se détacher sur le plat, malgré une légère hésitation au saut de l'avant-dernière difficulté, s'imposant finalement de sept franches longueurs devant Line de Verdun, deuxième après une belle lutte face à Habla El Corazon (Dragon Dancer) qui termine ainsi sur la dernière marche du podium. 

 

 

Revivez le passage d'Haldo de la Brunie, lors du Grand Show Anglo 2019

 

Participant au Grand Show Anglo de l'an dernier, dans la section des mâles et hongres de 2 ans ayant entre 12.5 et 25% de sang arabe, Haldo de la Brunie est le quatrième produit de Colette de la Brunie, qui avait remporté la Coupe des Anglo-Arabes de 3 ans puis terminé deuxième du Prix Émile Lestorte, à Pau, pour la casaque et l'entraînement de Denis Etchebest, avant de revenir chez son éleveur corrézien, Jacques Crouzillac, et d'y entamer une nouvelle carrière de poulinière.

 Aujourd'hui mère de cinq produits, dont quatre sont en âge de courir, cette fille de Faucon Noir a notamment donné Boy de la Brunie, un fils de l'étalon "maison" Iris de la Brunie lui aussi entraîné par Guillaume Macaire, lauréat à huit reprises en obstacle, quatre fois dans son fief de Pompadour, et deux autres fois sur l'hippodrome palois, dans les Prix du Houga et Amaury de Cazanove, en plus d'une deuxième place derrière Fiasco du Pécos dans le Steeple-Chase National des Anglo-Arabes d'Auteuil, en 2016. Soeur d'Haldo de la Brunie par Nicaron, étalon au Haras de la Barbottière de nouveau visité par Colette de la Brunie en cette saison de monte 2020, Giana de la Brunie s'est elle aussi illustrée en compétition pour le maître royannais, s'imposant pour ses débuts en plat, sur le champ de courses de Dax, avant que ses trois autres sorties en obstacle ne se soldent chacune par une deuxième place, notamment dans la Coupe des Anglo-Arabes - Grande Course de Haies de 3 ans de Pau 2019, deux mois après s'être classée deuxième de ce même Prix Le Becadier, disputé sur l'hippodrome de La Cépière, à Toulouse.

 

Boy de la Brunie, frère d'Haldo de la Brunie, sur la rivière des Tribunes d'Auteuil (© APRH)

 

Pur produit de la grande souche "de la Brunie", initiée au début des années 1970 par Jacques Crouzillac et son père, Roger, avec, au départ, une seule jument Anglo-Arabe, Cornette (LIRE L'HISTOIRE ICI), Haldo de la Brunie a pour père un certain Jeu St Eloi, le premier fils de l'illustre étalon d'obstacle Saint des Saints à être entré étalon à son tour, et officiant aujourd'hui au Haras de Cercy, dans la Nièvre. Cheval multiple placé sur les haies et les gros obstacles de la Butte Mortemart, à Auteuil, et fort d'un pédigree très attrayant pour l'obstacle, Jeu St Eloi réalise un bel exercice 2020 avec ses premiers 3 ans en compétition, notamment grâce à la "pur" Sainte Candy, lauréate du Prix Auricula à la fin de l'hiver, à Auteuil, avant de se classer bonne deuxième de l'estimée Pamela des Mottes dans le Prix Girofla (L.), mais également aux Anglo-Arabes Morgose de Larachi, vainqueur en débutant du Critérium des 3 ans, à La Teste, Firefox du Pécos, gagnant en Corse, à Zonza, pour la casaque d'Antoine Bardini, et aujourd'hui Haldo de la Brunie.

 

 

Jeu St Eloi, le père d'Haldo de la Brunie

 

Plaisant lauréat ce lundi sur les haies de Toulouse, à l'occasion de ses débuts, ce dernier semble disposer d'un avenir intéressant sur les obstacles, qui pourrait d'ailleurs passer par le prochain meeting de Pau, d'autant qu'il est entraîné par un metteur au point redoutable chez les Anglo-Arabes, Guillaume Macaire ayant notamment connu de grandes joies grâce à Obelami, Le Grand Babu, Galien de Lagarde, Allan Poe, Coelho, Monpilou, Grey Bird et autre Corezien de la Brunie, autre produit de l'élevage de Jacques Crouzillac qui, à l'âge vénérable de 15 ans, était parvenu à remporter la 22ème victoire de sa carrière pour ses adieux à la compétition, dans un cross de Pompapdour, monté par le même jockey, Gaëtan Olivier, qui lui était déjà associé lors de ses trois premières victoires à Dax...à l'âge de 3 ans ! Preuve en est que le tandem Macaire/Crouzillac est fait pour durer avec le temps !

 

Corezien de la Brunie, Anglo sur qui le temps n'a pas eu d'emprise... comme sur Jacques Crouzillac et Guillaume Macaire d'ailleurs !


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Un Grand Critérium à 37.5% à la sauce "Courtade", basé sur la recette "de Chaisemartin"

Femme-entraîneur installée sur le centre d'entraînement de Mont-de-Marsan, Christelle Courtade a profité de son aptitude au terrain des Grands Pins pour seller le jumelé gagnant du Grand Critérium des Anglo-Arabes à 37.5%, remporté par Horizon d'Estivaux, un fils de Frisson du Pécos venant ainsi honorer la mémoire de son éleveur, Charles de Chaisemartin, qui a tant oeuvré pour l'Anglo-Arabie française.