Grand Cross de Craon 2021 : Doralou des Bordes au coeur de l'année "Dubourg"

05/09/2021 - Evénements
Il est discret certes, mais est un très grand professionnel et metteur au point. Pré-entraîneur pour les plus grands et entraîneur installé à Daumeray, Christophe Dubourg aura en 2021 élevé son 1er gagnant de Gr.1, remporté sa première listed avec son fils Baptiste en selle... et gagné le Grand Cross de Craon avec un Doralou des Bordes exceptionnel ! Retour sur la grande épreuve des 3 Glorieuses, en partenariat avec ASAP Assurances. 

Revoir la séquence live avec les interviews de l'entourage vainqueur et une séquence bien spéciale aux vestiaires des jockeys ! 

 

On a commencé par un faux départ général dans cette édition 2021 du Grand Cross de Craon. Quelques minutes, et suite à une demande de plusieurs entraîneurs tel Etienne Leenders, l'épreuve a été décalée en toute fin de réunion à 19h30, pour que la chaleur retombe un peu et que les athlètes aient les meilleures conditions possibles pour affronter les 6000m du monument des 3 Glorieuses. Le temps de voir Cyrille Gombeau repasser le poteau en tête dans la Course des Légendes et de piller les dernières réserves de la buvette, il y avait encore une foule immense, celle des grands jours à Craon, pour acclamer les 11 partants du Grand Cross. Et ceux qui sont restés jusqu'au bout en ont eu pour leur argent, et ont des étoiles dans les yeux pour longtemps.

 

Doralou des Bordes offre le Grand Cross de Craon à Christophe Dubourg, Romain Dubois et Alexandre Orain

 

 

 

 

Le Cross est une discipline technique et complexe avec son lot d'aléas, mais la vérité du poteau est la seule qui compte comme à chaque fois. Alors que tout se déroulait sans encombre, Otchoa Rouge et Adrien Fouchet ont pris une mauvaise route, faisant reculer le tenant du titre Bomari de la première à la dernière place alors qu'ils abordaient le début des choses sérieuses. La bousculade, Deauseille en a fait les frais, devant être arrêtée par Alain de Chitray, au grand dam des "Mouillotins", cette fantasque compagnie d'amis craonnais, qui vivaient le rêve d'une vie en étant au départ, qui plus est avec une chance. Et à la dernière haie, les 5 premiers de la course sautaient ensemble... du jamais vu ! Bomari revenu du diable vauvert, s'est incliné avec les honneurs face à Doralou des Bordes, grand spécialiste des lieux, monté par Alexandre Orain. Les "Clayeux" Cap Mix et Netcam viennent ensuite devant une remarquable Viking de Balme, qui a mené la chasse derrière le futur vainqueur.

 

  

Revoir la Gopro sur le 5e Viking De Balme, monté par Théo Chevillard 

 

 

Alors qu'il venait de gagner le Grand Cross du Pertre avec Twirling pour Serge Hamon, qui l'a mis à cheval, Alexandre Orain s'offre le plus beau succès de sa carrière pour Christophe Dubourg, qui a lui aussi participé à la construction de son apprentissage de jockey. Il remplaçait le jockey maison habituel, Esteban Metivier, qui était malheureusement sous le coup d'une suspension... Quoi qu'il en soit, Doralou des Bordes connaissait la route par coeur. Ancien pensionnaire de Guillaume Macaire, pour qui il n'a couru qu'une seule fois, Doralou des Bordes a été loué par la famille Papot à Christophe Dubourg et Romain Dubois, dont il porte la casaque. Ce dernier, maréchal ferrant de métier et ancien amateur, réalise un rêve en s'imposant dans le graal des courses de l'Ouest. En bref, il y a du beau monde autour de Doralou des Bordes, et la fête risque de durer jusqu'au bout de la nuit ! 

 

Alexandre Orain exulte au passage du poteau en battant le tenant du titre Bomari 

 

Le grand homme derrière cette victoire est bien sur Christophe Dubourg, l'entraîneur de Doralou des Bordes. Homme discret de nature, mais pourtant bien connu et respecté dans la profession, Christophe Dubourg a une activité de débourrage et pré-entraînement à Daumeray en Anjou, où il s'occupe notamment des chevaux de Hamel Stud. Toutefois, l'ancien jockey, vainqueur à 2 reprises du Grand Cross de Craon en selle sur Iclan de Molières, a gardé une licence publique, et entraîne avec brio. L'année 2021 sonnera pour lui et sa famille comme un cru extraordinaire, puisqu'elle lui a permis de remporter sa première listed en août avec Donne le Change, sous la selle de son fils Baptiste, avant de gagner son 1er Grand Cross de Craon comme entraîneur. Il a aussi élevé son premier gagnant de Gr.1 en 2021, avec Energumène, entraîné en Irlande par Willie Mullins. Bref, tout roule pour les Dubourg, et comme le dit Christophe après la course : " On est pas plus cons que les autres, quand on a des bons chevaux, on ne les laisse pas filer ! ". La phrase est à l'image de l'homme : simple, direct, et efficace. 

 

Romain Dubois et Christophe Dubourg tout sourires !

 

La passion se vit en famille chez les Dubourg. Stéphanie et Christophe Dubourg ont en effet 4 enfants, qui ont tous le virus des chevaux. Il y a bien sur Killian, jockey au service de Guillaume Macaire et Hector de Lageneste, qui réalise une saison de haut vol avec beaucoup de gagnants et un taux de réussite très élevé. Pierre est lui au service d'Arnaud Chaillé Chaillé, pour qui il a gagné 2 Cambacérès avec Beaumec de Houelle et Nirvana du Berlais. Il avait aussi terminé 2e du Grand Cross de Craon en 2017, avec Vire à Gauche, entraîné par son père. Baptiste, le plus jeune des 3 frères, est lui chez François Nicolle. Il a justement permis à son père de gagner sa première listed avec Donne le Change dans le Grand Steeple de Clairefontaine. Quant à la toute jeune Earine Dubourg, qui fut une star des courses de poneys, elle a débuté cette année avec une licence d'amateur. Elle était aussi à la tête de Doralou des Bordes aujourd'hui ! Vous l'aurez compris, chez les Dubourg, le cheval c'est dans le sang ! 

 

Un accueil de champion au retour de Doralou des Bordes 

 

C'est donc en toute logique, et sous la coupe de cette grande famille hippique, que Doralou des Bordes a gentiment gravi les marches pour atteindre le sommet du cross. Après avoir débuté à 4 ans par une 3e place chez Guillaume Macaire, il a connu une longue absence et est revenu directement par une victoire en steeple à Moulins, sous ses nouvelles couleurs et son nouvel entraînement. Il a débuté en Cross à l'automne de ses 5 ans, et a de suite montré des facilités, s'imposant d'abord à Durtal, puis pour la première fois à Craon. L'hippodrome de la Touche est depuis devenu son jardin, où il n'est jamais sorti du podium, et venait de remporter la préparatoire, le prix Télopée. Il atteint à 8 ans son apogée, et est un tout autre cheval à Craon. Mettant à l'honneur le rare Vendangeur, étalon sous-côté en France et parti en Irlande, Doralou des Bordes met surtout en avant le savoir-faire de la famille Hanquiez, qui l'a co-élevé avec Annie Poyer.

 

Notre champion du jour a une cousine nommée Utopie des Bordes, championne à Auteuil, ici en photo avec Phil Carberry (APRH)

 

Sa mère Tornade des Bordes est une fille de leur matronne Gamine Royale, une Garde Royale gagnante du prix Sagan. Mère de Lutin des Bordes et Olivia des Bordes, elle a aussi donné une inédite nommée Miss Berry. Cette dernière a donné de nombreux black-types, dont Utopie des Bordes, gagnante du Maurice Gillois entre autres, et Victoire des Bordes qui avait remporté le Prix Jean Stern (Gr.2). Cette grande famille est toujours performante et a fait la renommée de l'élevage des Bordes. Elle n'avait toutefois jamais encore produit de champion en Cross, une case désormais cochée. Tout est donc histoire de tradition familiale avec Doralou des Bordes, que ce soit en élevage ou à l'entraînement. Tout est aussi histoire de tradition à Craon, et le public se rappelera de 2021 comme l'année du retour à la fête comme avant... et comme l'année Dubourg ! 

 

 

 

 

 


Voir aussi...

Courses des légendes à Craon dimanche 5 septembre : 8 gloires d'Auteuil de retour en selle en Facebook Live !

En marge de son célèbre Grand Cross, l'hippodrome de Craon organisera une course bien particulière dimanche 5 septembre, en toute fin de réunion. Il s'agit d'une course plate dite "des légendes", qui réunira 8 anciens cracks jockeys d'obstacle, avec Jacques Ricou, Cyrille Gombeau, Michel Maussion ou encore Sylvain Dehez et David Cottin ! A ne manquer sous aucun prétexte en live à partir de 19h10 !

Emeraude de Kerza, la fin d'une histoire, le début d'une autre...

Engagée dans le Grand Cross de Craon, Listed se disputant dimanche 5 septembre, Emeraude de Kerza ne foulera finalement pas la piste mayennaise, faute à une petite tendinite survenue peu de temps après l’engagement. Elle rejoindra, très prochainement, les prairies bretonnes de Plélauff (22) pour s’adonner à sa nouvelle vie de reproductrice, en compagnie de 3 autres poulinières constituant l’élevage de Kerza, dont une de ses sœurs. 

La 9e étape du TNC - Haras du Lion pour Twirling : le roi du Pertre, c'est bien Serge Hamon !

Déjà vainqueur du Grand Cross du Pertre en 2019, Twirling s'est montré souverain pour de nouveau remporter cette épreuve, associé à Alexandre Orain, offrant ainsi un cinquième succès dans ce Prix René Couétil à son éleveur-propriétaire-entraîneur, Serge Hamon, qui avait également brillé trois années de suite (2000, 2001 et 2002) grâce à Ebel du Lion...  qu'il montait lui-même. Différé et interviews à retrouver ci-dessous !