Nouvelle année, nouveau plan de monte à l'Élevage de Vincent Corp

12/05/2020 - Focus Elevage
Ayant attrapé le virus des courses grâce notamment aux Anglo-Arabes, Vincent Corp ainsi que sa compagne Élodie Bellet élèvent des chevaux sur la commune de Foissac, dans l'Aveyron, depuis 2014. Les poulinages touchant à leur fin, découvrez en exclusivité le plan de monte de cet élevage à la jumenterie composée à la fois de pur-sangs, d'arabes et bien entendu d'Anglo-Arabes.

Vincent Corp, en compagnie d'Omega de Foissac, la matrone de l'élevage

 

Baignant dans le milieu agricole depuis tout petit, Vincent Corp s'est vite épris de passion pour les chevaux, notamment grâce à plusieurs expériences vécues dans diverses structures d'élevage et de courses. Passé par le Haras National de Gramat, le Haras du Val des Merles de Laure et Didier Giethlen ou encore l'Élevage de Jean Biraben, le jeune homme a pu apprendre et connaître son sujet avec précision avant d'acquérir en 2007 des terres au lieu-dit Le Mas de la Borie, près de Foissac (Aveyron) et d'y faire construire des installations afin d'exercer à son propre compte.

 

Dans les prés d'Élodie Bellet et Vincent Corp

 

Éleveur toute race, possédant une jumenterie composée à la fois de pur-sangs, d'arabes et d'Anglo-Arabes, Vincent Corp s'est notamment révélé par le truchement de certains très bons éléments nés et élevés chez lui comme Zaureen, un cheval en association avec Jean Biraben et Rémi Sabatier, lauréat à 7 reprises notamment du Critérium des Jeunes à 12.5% en 2012. Autre Anglo de qualité né au Mas de la Borie, un fils d'Omega de Foissac, la première pouliche née chez notre jeune éleveur, répondant au doux nom d'Alpha Risk. Toujours là du haut de ses 10 printemps, le "vieux lion gris" a remporté 7 victoires et s'est placé à 17 reprises, notamment en cross-country, où il a régulièrement croisé le fer avec une autre légende de la discipline chez les Anglo-Arabes, Saham. Accueillant également des pur-sangs au sein de sa structure, Vincent Corp s'est également illustré sur les terrains de concours, notamment grâce à Verse Of Life, une fille du trop tôt disparu Diamond Green élevée en association avec Rémi Sabatier, sacrée Championne Suprême des 2 ans PS lors du Chaser Day 2018.

 

Élodie Bellet et Vincent Corp, à la tête de Verse Of Life lors du Chaser Day 2018

 

Dans l'attente de leur dernier poulinage de la saison, Élodie Bellet et Vincent Corp ont déjà le regard tourné vers 2021, ayant déjà sélectionné le soupirant de leurs juments pour 2020. Honneur aux pur-sangs pour commencer, avec Verseka, la mère de Verse Of Life et issue d'une magnifique souche Aga Khan, étant la soeur de Verema (Prix Maurice de Nieul Gr.2, Kergorlay Gr.2, Lutèce Gr.3) et la petite-fille de Vereva (Prix de Diane, Gr.1), partie à la rencontre de Born To Sea, l'étalon du Haras des Faunes d'Alain Chopard et frère des champions Galileo et Sea The Stars qui fait des émules auprès des éleveurs du Sud-Ouest cette saison.

 

Born To Sea

 

Du côté des Anglo-Arabes, Omega de Foissac, après avoir pouliné d'une magnifique femelle par Paban de France, ne retournera pas à l'étalon cette année. Qu'à cela ne tienne, deux juments de très bonne souche sont venues renforcer l'effectif de nos jeunes éleveurs. À commencer par Greyzeen, une fille de Laureen (Critérium des Jeunes à 50%) et soeur de Zaureen, promise à Ikalana, victorieux à huit reprises dont une acquise dans le Critérium de Tarbes 2013, aujourd'hui stationné chez Rémi Sabtatier avec qui Vincent Corp collabore étroitement. Enfin, le puissant Shrek, lauréat de la Coupe des Anglos à Longchamp et étalon au Haras de Pau-Gelos, est réservé pour Shalima, troisième du Show Anglo 2017 et soeur des lauréats Fira, Thirassia et Atlantide, qui vient d'arriver dans l'Aveyron pour entamer une nouvelle carrière de poulinière que l'on espère pleine de promesses.

 

Shrek


Voir aussi...

Focus Elevage

Plan de monte 2020 : Walzertakt en vedette chez Pierre de Maleissye Melun

Éleveur des excellents chevaux d’obstacle Azertyuiop, Bipbap et autres Taranis, Pierre de Maleissye Melun a déjà réalisé la moitié de ses poulinages cette année et se projette d’ores-et-déjà vers la saison prochaine, en renouvelant sa confiance envers certains étalons comme Walzertakt, un fils de l’éclectique Montjeu qui apparaît fréquemment dans les plans de monte de l’éleveur sarthois.