Rêves de cracks... à l'Élevage Biraben

21/08/2020 - Focus Elevage
Figure incontournable du Sud-Ouest, entrepreneur de renom et à la tête d'un puissant élevage composé aussi bien de pur-sang, d'Anglo-Arabes, d'Arabes que d'AQPS répartis dans deux haras avoisinnant la ville de Pau, dans le Béarn, Jean Biraben est fier de vous présenter son nouveau cru de foals nés cette année d'étalons de toute la France, et où les femelles prennent le pas sur le sexe "fort".

Découvrez les nouveaux-nés de l'Élevage de Jean Biraben, dans le Béarn, en compagnie de Laetitia, l'une des responsables d'élevage du Haras de Beuste, au sud de Pau

 

Outre les montagnes des Pyrénées, le nom "Biraben" fait partie intégrante du paysage du Sud-Ouest, notamment dans la région de Pau. En effet, au sortir de la Seconde Guerre Mondiale, Odette et Joseph, ont commencé par sillonner les marchés à la recherche des meilleures volailles, canards et oies afin de produire foies gras et confits 100% béarnais, proposés ensuite à la vente. Leur fils, Jean, a eu tôt fait de se retrousser les manches, et ce dès l'âge de 15 ans, afin de perpétrer la tradition familiale et de faire de son entreprise l'un des fleurons de l'agro-alimentaire de nos jours.

 

Jean Biraben, entrepreneur de renom et grand éleveur-propriétaire du Sud-Ouest

 

Si les canards et autres bestioles à plumes ont donc rapidement occupé une part importante de sa vie, Jean Biraben est tombé dans la potion hippique un peu plus tard, et un peu par hasard, à l'âge de 25 ans, lors d'une visite fortuite sur l'hippodrome des Grands Pins, à Mont-de-Marsan. Dès lors, sous le charme de la plus belle conquête de l'Homme, cet ancien rugbyman a décidé de se lancer à son tour dans l'élevage de chevaux de courses, en mêlant diversité, organisation et rigueur d'entreprise. En effet, pur-sang, Anglo-Arabes, Arabes, et AQPS sont répartis entre deux entités situées autour de la capitale du Béarn: le Haras de Doumy, situé au Nord de Pau, et le Haras de Beuste, ses terres d'origine, au Sud.

 

Petit tour dans les prés du Haras de Beuste de Jean Biraben, au sud de Pau

 

Un élevage et/ou une casaque ayant brillé sur les différents hippodromes de France et de Navarre mais également d'Europe, notamment par le truchement de Zaliapour, vainqueur de 15 courses dont trois Listed en obstacle (Grande Course de Haies de Clairefontaine, Prix du Cher et Prix Durtain), Martalin, lauréat de deux Grands Steeple-Chase des Flandres, à Waregem, et d'un Grand Cross de Merano, en Italie, Mr Satchmo, quadruple gagnante de Listed (162e Derby du Midi, Prix Le Fabuleux, Grand Prix du Nord et Grand Prix de Marseille), sans oublier Storm River, ayant fait sien le Grand Prix du Département 06 (L.), à Cagnes-sur-Mer, ainsi que Mindza, victorieuse de la Coupe de France des Chevaux Arabes (Gr.1, Pur-Sang Arabes) à Deauville.

 

Mr Satchmo, élevé par Jean Biraben, lors de son succès dans le Grand Prix du Nord (L.), à Chantilly (© APRH) 

 

Président de l'ECSSO, le Syndicat des Éleveurs de Chevaux de Sang du Sud-Ouest, Jean Biraben a le regard perpétuellement tourné vers l'avenir, l'enthousiasme étant un sacerdoce lorsque l'on est éleveur, tout comme Laetitia et Pierre, son équipe du Haras de Beuste, qui nous ont gentiment accueillis afin de vous faire découvrir en exclusivité le nouveau cru 2020 né dans les prés de Jean Biraben.

 

Voici un fils de Zarak et Coryphee, une fille d'Hunza Dancer, lauréate d'une course Outre-Manche et propre soeur des étalons Air Chief Marshal (Minstrel Stakes, Gr.3), Misu Bond (Two Year Old Trophy, L. et European Free H., L.), et soeur d'un lauréat d'Irish St Leger (Gr.1), Flag Of Honour

 

 

Place maintenant au dernier produit de Rosa Mundi, une femelle par Born To Sea, étalon au Haras des Faunes d'Alain Chopard. Rosa Mundi est une petite-fille de la championne Oh So Sharp (Oaks St. Gr.1, 1000 Guineas Gr.1, St Leger Gr.1) et une nièce de l'excellent étalon d'obstacle Shantou (St Leger Gr.1, GP del Jockey-Club Gr.1, GP di Milano Gr.1).

 

Toujours chez les femelles, cette très jolie fille d'Hunter's Light et Mistress Greeley, mère de 4 vainqueurs, soeur de deux balck-type aux USA, Willard Staright (King Cugat S., L. et Troy S., L. aux USA) et Jesse's Justice (Irish Actress S., L. aux USA), et nièce de la triple lauréate de Listed et 4e des Oaks Stakes (Gr.1), Knoosh

 

Retour chez les mâles, avec un fils d'Al Wukair et Money Time, une quadruple lauréate en course issue de Green Girl, gagnante d'un Prix La Camargo (L.), et soeur de Belle de Belle, deuxième du Prix des Jouvenceaux et des Jouvencelles (L.), ainsi que de Smart Whip, lauréat de plusieurs étapes labellisées Listed du circuit du Défi du Galop

 

Nouvelle femelle, celle d'Olympic Glory et Any Joy, une soeur de la bonne Victoria Regina (Premio Sergio Cumani, Gr.3), petite-fille de Fine And Mellow (Prix Scaramouche, L.), et nièce de Gloomy Sunday (Henry II Stakes, Gr.3) et Abjer (Autumn Stakes, Gr.3)

 

 

Chez les pur-sangs arabes, voici un très puissant fils de Josco du Cayrou et d'Essaana quintuple lauréate en piste, notamment dans le Prix Razzia III (Gr.3), et soeur de plusieurs bons performers de la race comme Tornador (La Coupe Goffs France, Gr.1), Al Jakbar (French Arabian Breeder's Cup Mile, Gr.1) et autre Speed Tornade (The Jumeirah Int'l St., Gr.2)

 

Retour chez les pur-sangs, avec cette fille de Kendargent et Ehteyat, qui n'est autre que la soeur de deux gagnants de Listed en Italie, Cape Martin et Cockayne, et une petite-fille de l'excellente Mountain Lodge, gagnante notamment de l'Irish St Leger (Gr.1)

 

Terminons avec notre coup de coeur et cette pouliche de Dariyan et Ismailia, une soeur du bon Maxwell (Prix de Suresnes, L., Prix Altipan, L. et Prix Jacques de Bremond, L.) et tante des valeureux Prince Fasliyev (Grand Prix Anjou-Bretagne, L. et Pramms Memorial, L.) et Lady Sidney, bien connue des quintéistes, lauréate de cinq courses et troisième notamment du Critérium du Fonds Européen de l'Élevage (L.).

 

LE RESTE DES PHOTOS SUR LA PAGE ÉLEVAGE DE JEAN BIRABEN


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Goken, étalon alliant vitesse et précocité "Made in France"

Si nos voisins anglais et irlandais restent les maîtrespour rentrer des étalons dont les premières générations sortent gagnantes dès l’âge de deux ans, la France peut aujourd’hui compter sur Goken, auteur d’un tonitruant début de saison, avec ses premiers produits déjà lauréats en piste. Un modèle de vitesse et de précocité, qui trouve ses racines dans une région faite pour produire des gagnants à deux ans : le Sud-Ouest.