Rêves de cracks...à l'Élevage de Lagarde

22/09/2020 - Focus Elevage
Fraîchement remis de leur succès avec Illusion de Lagarde chez les femelles à 12.5%, lors du dernier Grand Show Anglo de La Teste, les frères aurillacois Paul et Philippe Couderc vous ouvrent les barrières de l'Élevage de Lagarde, afin de vous présenter leur nouveau cru 2020: une femelle et deux mâles, issus respectivement de Gentlewave, Castle du Berlais et Paban de France. Découvrez-les en images sans plus attendre !

Paul Couderc, en compagnie de ses protégés de l'Élevage de Lagarde, dans le Cantal

 

Deux frères unis par la même passion que sont les courses hippiques, Paul et Philippe Couderc descendent tous deux d'une famille d'éleveurs d'Anglo-Arabes installée à Reilhac, sur les hauteurs d'Aurillac, dans le Cantal, depuis trois générations maintenant. Une région bien évidemment connue comme étant le berceau de la vache Salers, dont le lait et la viande sont très appréciés des plus fins gourmets - que nous  revendiquons être !- mais également comme un haut-lieu d'élevage d'équidés, Anglo-Arabes notamment, servant ensuite de monture pour les troupes à cheval de l'armée. C'est d'ailleurs dans cette optique que le grand-père de Paul et Philippe, Pierre Couderc, se lança le premier dans l'élevage de chevaux, avant de passer le relais à son fils, prénommé Pierre également, qui s'est notamment focalisé sur les Anglo-Arabes de sport et de courses après avoir travaillé un temps dans le commerce de chevaux de trait.

 

Paul Couderc, dans les prés reilhacois de l'Élevage de Lagarde, à 600 mètres d'altitude, en compagnie des yearlings femelles

 

Un métier devenu bien vite une passion, que ce dernier a eu tôt fait de transmettre à ses fils, Philippe s'occupant désormais au quotidien, en plus du troupeau de Salers, de la vingtaine de chevaux - juments suitées et non suitées, 2 ans, chevaux au repos - de l'Élevage de Lagarde, épaulé en cela par sa belle soeur, Odile, et son frère, Paul, également Président du Syndicat AngloCourse et siégeant depuis l'an dernier au Comité Directeur de France Galop. Un flambeau familial que les deux frères ont su garder allumé après toutes ces années, comme en atteste le très bon début de premier semestre 2020 réalisé par les produits de l'élevage de Lagarde: Galien de Lagarde, vainqueur du Prix Émile Lestorte, à Pau, magnifique champ de courses du Béarn ayant également réussi à Farnese de Lagarde, victorieuse du Prix Amaury de Cazanove sous la selle de "la dame de fer", Nathalie Dessouter, également partenaire de Frascati Lagarde, lors de ses deux succès à une semaine d'intervalle sur l'hippodrome de Mont-de-Marsan, cet hiver.

 

Paul Couderc, aux côtés de son frère, Philippe, deuxième pilier de l'Élevage de Lagarde

 

Outre l'élevage, également mis en lumière la semaine dernière, lors du 7ème Grand Show Anglo de La Teste, grâce à la victoire d'Illusion de Lagarde dans la section des femelles de 12.5 à 25%, la casaque verte brassards et toque bleue de l'Écurie Couderc, souvent associée à celle rouge manches à damiers blanc et rouge toque rouge de Patrick Joubert, a connu de grandes joies du côté des AQPS et des "purs", notamment par le truchement de Net Lovely, lauréate de quatre Gr.3 à Auteuil en plus d'une seconde place dans le Prix La Haye Jousselin (Gr.1), Vezelay, vainqueur des Prix Georges Courtois (Gr.2) et Héros XII (Gr.3) également sur la Butte Mortemart, Net Lady, dernière gagnante du Championnat de France de Cross (aujourd'hui Trophée National du Cross - Haras du Lion), Candaline, sacrée dans le Grand Steeple-Chase de Lyon (L.) en 2017 et plus récemment Pamela des Mottes, couronnée dans le Prix Girofla (L.) cette année et proche troisième du Prix Sagan (Gr.3) à Auteuil.

 

La belle Illusion de Lagarde, par Vision d'État et Reine Lauteix, lauréate chez les femelles de 12,5 à 25% lors du dernier Grand Show Anglo de La Teste

 

Et c'est au cours d'une douce soirée d'été, début septembre, que nous nous sommes arrêtés chez les frères Cantalous, Paul et Philippe Couderc, afin de nous  présenter la relève de l'Élevage de Lagarde, constituée cette année d'une femelle par Gentlewave et de deux autres mâles, issus respectivement de Castle du Berlais et de Paban de France, le "Frankel des Anglo-Arabes", que voici en photos !

 

Débutons avec l'unique femelle de cette année, une fille de Gentlewave et Nonante A Estivaux, lauréate de trois courses en plat et en haies, troisième notamment du Prix Pierre Cyprès à Auteuil, et fille de la grande Noce d'Or A Estivaux, double lauréate du Grand Prix des Anglo-Arabes à Longchamp.

 

Place maintenant à ce fils de Paban de France et Cigale de Lagarde, dont les 7 sorties publiques se sont soldées par 4 victoires et 3 places, en haies et en steeple. Cette dernière est la soeur du quintuple lauréat Atlas de Lagarde et descend de la même lignée que Greviala (Grand Prix des Pouliches de Tarbes), Predator (5 victoires et 27 places) et autre Karen Lady (Coupe des AA, à Pau).

 

Terminons avec cet autre mâle par Castle du Berlais et Prisma de Lagarde, gagnante aussi bien en plat qu'en haies, et mère de deux vainqueurs: Atlas de Lagarde (5 victoires et 16 places en 22 sorties en plat) et Cigale de Lagarde (7 courses, 3 victoires et 4 places en obstacle, lauréate notamment du Prix Roger de Vazelhes, à Dax.

 

PAR ICI POUR LE RESTE DES PHOTOS DE L'ÉLEVAGE DE LAGARDE


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Ventes & Shows

Grand Show Anglo 2020: l'année Santo Rini et Pierre Pilarski. Toutes les photos, vidéos et résultats

Organisé hier mardi 15 septembre à La Teste, le Grand Show Anglo 2020 a vu l'avènement du lot n°44, Santo Rini, un fils de Ragtime Pontadour présenté par le Haras des Granges, qui a été sacré Champion Suprême cette année et acheté par Pierre Pilarski lui-même, gratifiant une nouvelle fois de sa présence au plus grand événement de l'Anglo-Arabie française. Résumé, résultats, photos et vidéos ci-dessous.