Don Bosco (Trophées Arqana): le champion du Dr Jivago

20/01/2014 - Focus Elevage
Omar Sharif était un acteur exceptionnel, l'icône de toute une génération depuis son chef d'oeuvre, le Dr Jivago, et il a prouvé avoir conservé un talent intact beaucoup plus récemment dans le marquant "Mr Ibrahim  et les fleurs du Coran". La star est aussi un figure des hippodromes. Son courageux champion Don Bosco en est d'autant plus populaire.

Le célèbre Omar Sharif accueille Don Bosco avec David Smaga et Grégory Benoist.

 

Elevé par le Haras d'Etreham, Don Bosco a effectué une saison 2013 tonitruante à l'image de celle réalisée en 2012. Petit retour en arrière. Acheté 55.000 euros yearling lors de la Vente d'Août en 2008 par David Smaga son entraineur, le fils de Barathea a de suite été tenu en haute estime par son entourage. Il a ainsi débuté dans le Prix Juigné, une épreuve réputée pour poulains de 3 ans n'ayant jamais couru.

Le combattant

A l'aise dans les courses dites « à conditions », le téméraire Don Bosco se confronte aux chevaux de la catégorie supérieure, les Listed Races. En janvier 2012, il est gagnant du Grand Prix de la Riviera Côte d'Azur (Listed) à Cagnes-sur-Mer. Tout s'accélère par la suite. Le cheval de l'acteur Omar El Sharif et de son associé Alain Michel Haddad devient lauréat de Gr. 3 l'été à Deauville dans le Prix Gontaut-Biron puis dans le Prix Perth plus tard dans la saison. Courageux en diable, Don Bosco résiste à la concurrence pour s'adjuger dans un finish haletant le Prix du Muguet (Gr. 2) 2013. Sa mère, Perfidie est une fille du crack étalon Monsun et peut être considérée comme une « petite matrone ». Don Bosco, son premier produit, compte plus de 660.000euros de gains. Vodkato, son deuxième produit, plus de 230.000euros de gains et Orcus, son troisième poulain a amassé plus de 180.000euros en compétition. Le Haras d'Etreham exploite toujours Perfidie.

En 2013, elle a pouliné d'un mâle de Shamardal. Son origine maternel, celle de Flintshire, Spanish Moon, Daring Miss, Dance Routine ou encore Apsis, provient de l'élevage du Prince Khalid Abdullah.

 


Voir aussi...

Focus Elevage

Catcall (Tropheés Arqana): le grand écart

Acheté pour seulement 5.000 euros yearling lors de la session de décembre 2010, Catcall est un cheval de rêve. En 15 sorties publiques, le sprinter a gagné 5 courses et a été à 8 reprises « dans l'argent ». Repéré yearling par Gérard Samama, Catcall a tutoyé les sommets en 2013 pour la casaque de sa femme Mme Gérard Samama. Elevé par Fernand Krief dans l'Orne, Catcall a été placé chez Philippe Sogorb, jeune entraineur à réussite installé à Mont-de-Marsan.

Focus Elevage

Ectot (Trophées Arqana): le déménageur normand

L'un des meilleurs 2 ans de sa génération, Ectot n'a été battu que par Karakontie, le lauréat de Prix Jean-Luc Lagardère (Gr. 1), le jour de leurs débuts communs à Compiègne. Espoir classique après ses succès dans le Critérium Européen du Fond de l'Elevage (Listed), le Prix des Chênes (Gr. 3) et surtout le Critérium International (Gr. 1), Ectot est issu des ventes de yearlings d'Août 2012 où il avait été acheté 75.000euros par Sylvain Vidal pour le compte d'Elisabeth Vidal, sa femme, et Gérard Augustin-Normand. Ce dernier a déjà goûté aux joies d'une victoire classique grâce à Le Havre dans le Prix du Jockey-Club en 2009. Ectot, qui présentait déjà sur le ring un physique très impressionnant, suivra-t-il ses traces ?