Zack Hall (Trophées Arqana) : en souvenir de Zackaria

20/01/2014 - Focus Elevage
Une pensée pour un constructeur trop tôt disparu, voilà ce qu'à pu générer Zack Hall à l'occasion de ses victoires dans les 2 étapes consécutives du Défi du Galop, un challenge aussi populaire que convoité. Robuste guerrier des pistes âgé de 6 ans, le chouchou de François Rohaut enlève ainsi le Grand Prix de Lyon puis celui d'Avenches, en Suisse, deux listeds. 

Zack Hall avec Christophe Lemaire, Mathieu Offendstat et Mikel Delzangles

 

Zack Hall faisait partie de la mémorable vente de février 2010. Encore inédit, il avait été élevé par Zackaria Hakam et faisait partie de la succession de ce dernier, qui venait de s'éteindre soudainement.

Il avait tant construit en si peu de temps

Homme courtois très apprécié, ce grand industriel marocain, très impliqué dans la progression de son pays, avait choisi le Haras de Maulepaire dans la Sarthe pour développer un élevage de haut niveau et y était parvenu en seulement quelques années, sous les conseils du responsable des lieux, Pierric Rouxel, par ailleurs vice-président de l'Asselco. En décembre 2001 à Deauville, il achète Halawa pour 23.000 euros, une fille de Dancing Brave présentée par l'Aga Khan pleine de Spectrum mais qui avait enchaîné les malheurs jusque là avec 2 poulains morts et deux années vide sur les 5 dernières saisons...

 

 

Une jument malheureuse devient soudainement chanceuse

Bingo ! Le produit né quatre mois plus tard, nommée Afaf, lui offrira sa 1e victoire de Gr.3 dans le Prix Fille de l'Air 2006 à Toulouse, sous l'entrainement de Mikel Delzangles. Tout aussi émouvant pour le propriétaire éleveur qui entretient une grande écurie chez lui au Maroc, Hawala lui donnera ensuite Zack Dream (Dream Well), gagnant du Grand Prix à Casablanca, devant toute sa famille et ses amis. Puis vint Zack Hall (Muhtathir). M. Hakam, mort fin décembre 2009 à seulement 50 ans, ne le verra jamais courir, tout comme Bubble Chic, né la même année et futur dauphin du Prix du Jockey-Club (Gr.1). Tout son effectif est en effet passé à la vente de ce mois de février 2010, qui se déroulait encore à Saint-Cloud, et Zack Hall a été acquis 46.000 euros par Hubert Barbe pour le compte de Mathieu Offendstat. Très attaché à son cheval, ce dernier l'a racheté 130.000 euros à la vente de l'Arc 2011. Il court toujours et continue de faire porter le souvenir de son éleveur grâce à son nom aisément reconnaissable.

 


Voir aussi...

Focus Elevage

Catcall (Tropheés Arqana): le grand écart

Acheté pour seulement 5.000 euros yearling lors de la session de décembre 2010, Catcall est un cheval de rêve. En 15 sorties publiques, le sprinter a gagné 5 courses et a été à 8 reprises « dans l'argent ». Repéré yearling par Gérard Samama, Catcall a tutoyé les sommets en 2013 pour la casaque de sa femme Mme Gérard Samama. Elevé par Fernand Krief dans l'Orne, Catcall a été placé chez Philippe Sogorb, jeune entraineur à réussite installé à Mont-de-Marsan.

Focus Elevage

Ectot (Trophées Arqana): le déménageur normand

L'un des meilleurs 2 ans de sa génération, Ectot n'a été battu que par Karakontie, le lauréat de Prix Jean-Luc Lagardère (Gr. 1), le jour de leurs débuts communs à Compiègne. Espoir classique après ses succès dans le Critérium Européen du Fond de l'Elevage (Listed), le Prix des Chênes (Gr. 3) et surtout le Critérium International (Gr. 1), Ectot est issu des ventes de yearlings d'Août 2012 où il avait été acheté 75.000euros par Sylvain Vidal pour le compte d'Elisabeth Vidal, sa femme, et Gérard Augustin-Normand. Ce dernier a déjà goûté aux joies d'une victoire classique grâce à Le Havre dans le Prix du Jockey-Club en 2009. Ectot, qui présentait déjà sur le ring un physique très impressionnant, suivra-t-il ses traces ?