"Un Jour, une Casaque, racontez vos couleurs" - Episode 4 : Hervé Morin

04/05/2021 - Grand Destin
 Si l’on considère qu’il y a en France plus de 9 000 propriétaires de galopeurs, cela signifie qu’il y a quasi le même nombre de… casaques. Donc, si vous imaginiez être débarrassé rapidement de cette nouvelle rubrique sur France Sire, peu de chance que cela n’arrive avant... quelques décennies ! Alors, on continue ? Partons ensemble à la découverte des couleurs d’une écurie que son mentor, Hervé Morin, a vêtue de vert, rose et bleu  : Ecurie La Vallée Martigny EARL - casaque verte – manches roses et toque bleue.

 

La sphère hippique le connaît bien mais pas que… Très engagé et investi en politique, Hervé Morin est une figure familière pour de nombreux français : deux fois aux rênes du Ministère de la Défense, il galope à présent avec aisance sous la casaque rouge et or de président de la région de Normandie. Mais là est aussi son fief, sa terre d’origine, son terrain de jeu d’un exercice qu’il affectionne particulièrement : propriétaire-éleveur de chevaux de courses. Toute passion ou attachement à la chose hippique relève rarement d’une passade furtive et éphémère. C’est souvent ancré au plus profond de soi et depuis l’ enfance : « mon père était turfiste et joueur. Ma mère, pour sauver la maison, l’a toujours empêché d’avoir des chevaux, et avec mon frère, on se disait que lorsque l’on aurait les moyens, on aurait des chevaux de courses ». Sûr que ces deux mômes-là ont dû se coller bien souvent à la lice côté public de la belle ligne droite de Deauville !... De là à avoir sa propre casaque un jour, c’était un peu improbable et pourtant !…

 

 
Avec son 1e champion, Literato, qui a été dauphin de Lawman dans le Prix du Jockey-Clubd, Herve Morin remporte les si prestigieux Champion Stakes (Gr.1) en Newmarket en 2007 face à Eagle Mountain, offrant à cette occasion sa 1e victoire de Gr.1 en Angleterre à son entraineur et ami Jean-Claude Rouget.

 

« Je voulais une casaque visible dans le peloton et éclatante dans la ligne droite ! » Tout est dit ! Avant même de combattre, l’objectif est déjà désigné : gagner avec éclat !. Il ne laisse à personne le choix des... couleurs : « c’est moi qui les ai choisies, je m’en souviens encore... J’aime beaucoup ma casaque, il y en a plein qui sont moches, mais la mienne, je l’aime ».

Le cheval de coeur d’Hervé Morin reste bien évidemment Litérato, qui a permis à la casaque verte/rose/bleue de connaître la consécration en 2007 dans l’une des plus grandes courses européennes, les Champion Stakes Gr. 1, de haute volée cette année-là puisque pas moins de 11 chevaux de Gr.1 disputaient l’épreuve : « nous avons vécu une histoire formidable grâce à un petit cheval acheté pas cher ». Litérato était déjà nommé lorsque Hervé Morin l’a acheté. Mais, comme pour le choix des couleurs, c’est lui qui s’y colle pour trouver le nom de ses produits : « c’est un gros travail. Je veux des noms qui claquent, qui sonnent et qui ne mettent pas 10kgs sur le dos du cheval avant qu’il n’aille aux courses ».

 


Devenu éleveur, Hervé Morin obtient de grands succès avec une fille de Literato, nommée Altérité.

 

 

Entre une casaque qu’il a voulu « éclatante » et des noms de chevaux qu’il souhaite « claquants et sonnants », on aurait pu imaginer avoir plus affaire à un propriétaire qu’à un éleveur. Erreur !

Aussi familier des joutes politiques et de l’atmosphère puissante dégagée par la foule qu’il faut apprivoiser lors de meetings, qu’habitué à la liesse et la clameur qui monte des tribunes pour l’arrivée d’un Jockey Club ou d’un Diane, Hervé Morin admet qu’il se sent un peu plus une âme d’ éleveur que propriétaire : « l’élevage, ce sont des immenses moments de quiétude, de rêve, qui me permettent de me connecter à la terre et à moi-même, même si j’aime aussi ces jours d’électricité sur un champ de courses ».

 

 
Fils de Kingman et de l'excellente Tamazirte, qui portait déjà la casaque Morin, Chachnak remporte ici le Prix du Prince d'Orange (Gr.3) en prélude à une tentative dans le Qatar Prix de l'Arc de Triomphe.

 

Alors, est-ce difficile de marier une vie politique très publique , brutale parfois et tellement exposée avec un hobby peut-être un peu incompris parce qu’élitiste ?. Hervé Morin se rappelle que Michel d’Ornano avait cessé d’avoir des chevaux quand il est rentré en politique. Pour ce qui le concerne, il est droit dans ses bottes : « j’assume complètement et en toute transparence , d’ailleurs, s’il y a un élément que les gens connaissent bien de ma vie personnelle, ce sont mes chevaux ». Et il n’est pas le seul dans le monde politique à les aimer à l’image de François Bayrou, Jean Arthuis, Jacqueline Gourault, Philippe Augier et bien d’autres encore… Un vivier humain qui a d’ailleurs permis en plusieurs occasions de défendre avec efficacité la cause hippique dans le cadre de dossiers spécifiques.

 


Hervé Morin a déjà transmis sa passion à ses enfants, ici aux côtés de Chachnak.

 

Ainsi se raconte l’histoire de cette casaque aux coloris de l’espoir, la séduction et l’évasion façonnée en 2000… Alors, s’il vous arrive, un matin de très bonne heure, de circuler sur une petite route aux abords de Saint-Sylvestre-de-Cormeilles dans l’Eure, ne soyez pas surpris d’apercevoir dans un champ alentour une longue silhouette marcher solitairement et caresser quelques chevaux. Le ruban tricolore du Président de Région ou la casaque multicolore du propriétaire de chevaux sont tombés !. L’adrénaline des meetings politiques ou hippiques est retombée. Il ne reste que cette silhouette dont on devine, dans la paisible brume matinale normande, la passion et l’amour pour le cheval.

 

A lire aussi  :La Casaque de Gérard Augustin-Normand

A lire aussi :La Casaque de Jean-Louis Bouchard

A lire aussi : La Casaque de Jean-Claude Séroul

 

 

 


Voir aussi...

Grand Destin

"Un jour, Une casaque, racontez vos couleurs" - Episode 1 : Jean-Claude Séroul

 L’Histoire raconte que la première casaque conçue pour un jockey l’a été en … 1812 sur l’Ile Maurice à l’occasion de la première course officielle de chevaux. France Sire vous propose aujourd'hui une nouvelle rubrique pour découvrir l'histoire de nos célèbres casaques ! On commence cette série avec Jean Claude Seroul - Couleurs : cerclée gris et orange – Manches et toque orange, portée au sommet au printemps 2021 par Skalleti.