Sageburg arrive dans la Nièvre, au nouveau Haras de Toury de Bertrand de Soultrait

07/10/2020 - Mercato des étalons
A 35 ans, et après plusieurs années passées aux Etats-Unis, Bertrand de Soultrait est revenu sur ses terres natales pour acheter une ferme bovine, qu’il a entièrement transformée en une entité d’élevage et d’étalonnage à vocation commerciale. Il frappe déjà fort avec l’arrivée du très confirmé Sageburg, dont la production irlandaise va bientôt montrer le bout de son nez… 

 

Bertrand De Soultrait, créateur du Haras de Toury, avec sa compagne et précieuse aide Hermine Delourme

 

Petit-fils de Roger de Soultrait, l’un des fondateurs de la race AQPS et cheval d’or en 1991, Bertrand de Soultrait est revenu il y a 3 ans des États-Unis, où il a passé 17 ans et monté plusieurs affaires. Après la revente d’une de ses sociétés, il a décidé de monter un tout nouveau projet qui renoue avec la passion familiale : l’élevage de chevaux de course. À Toury-Lurcy dans la Nièvre, Bertrand réaménage depuis 3 ans une ancienne ferme bovine en une entité d’élevage à vocation commerciale. Il y élève pour son compte, mais accueille aussi quelques juments de Franck Deliberos et Nicolas de Lageneste, qui n’ont pas hésité à lui faire confiance. À l’orée de la saison 2021, Bertrand de Soultrait voit encore plus loin, et se lance, non sans avoir bien préparé la chose, dans l’étalonnage. Sa première recrue n’est pas n’importe qui, puisque le jeune Haras de Toury stationnera l’an prochain le confirmé Sageburg, une référence en France et Outre-Manche ces dernières années.

 

TOUT SAVOIR SUR LE HARAS DE TOURY, C'EST PAR ICI

Le Haras de Toury vu du ciel

 

Pour cette nouvelle aventure, Bertrand de Soultrait a mis tous les moyens en œuvre pour assurer un service de qualité. Ainsi, l’équipe du Haras de Toury va se renforcer avec l’arrivée d’un étalonnier professionnel, ainsi que d’une responsable administrative pour gérer toutes les démarches pour les éleveurs. Ils rejoindront le salarié qui travaille déjà sur les 100 hectares du haras et Hermine Delourme, la compagne de Bertrand, qui est très investie sur le site. 18 boxes sont disponibles pour les juments de passage à la saillie, et le haras travaille avec un vétérinaire de Décize, Stéphan Butseraen, qui assure le suivi gynécologique. En résumé, cette jeune structure s’organise pour réunir les conditions idéales pour sa future clientèle, qui pourra confier les yeux fermés ses juments au Haras de Toury... et à Sageburg !

 

Sageburg lors de la route des étalons 2020

 

Très proche de Jean-Pierre Dubois, Bertrand de Soultrait enregistre l’arrivée d’un étalon bien connu des éleveurs français. Sageburg est issu de la superbe famille Lagardère de Saganeca. Il a pour oncle Sagamix et Sagacity et les deux frères Japan et Mogul, lauréats des 2 dernières éditions du Grand Prix de Paris Gr.1, sont ses cousins. Sous les couleurs de l’Aga Khan, Sageburg a été un cheval de course de haut niveau sur les distances intermédiaires. Il a démontré sa grande classe en enlevant le Prix d’Ispahan Gr.1 à 4 ans, avant de batailler avec des milers d’exception, se plaçant dans le Prix Jacques le Marois (Gr.1) de Tamayuz alors que ce dernier réalisait la meilleure valeur de sa carrière. 

Entré au haras en 2009, Sageburg a fait 6 saisons en France avant d’être exporté en Irlande, où il a été extrêmement populaire. Il y a largement dépassé les 200 juments au cours de chacune de ses 3 premières saisons ! Ses premiers 4 ans irlandais ont été retardés par le Covid, mais son premier partant a gagné un Point to Point récemment, et nous devrions les voir en course cet hiver, et en nombre ! Après avoir beaucoup travaillé sur l’île d’Émeraude, il était temps pour Sageburg de changer d’horizon et il a fait son retour en France l’an dernier au haras du Mont Goubert, et maintenant au Haras de Toury. 

 

Rouge Vif, un Sageburg qui sait sauter, et bien sauter !

 


Chez nous, la production de Sageburg a déjà amassé plus de 8M € de gains, et l’étalon est déjà connu pour sa polyvalence. En plat, il a aussi bien donné une 2 ans capable de battre les anglais sur leurs terres (Spainburg, gagnante des Shadwell Rockfel Stakes Gr.2 à Newmarket) qu’une mileuse de haut vol avec Peace Burg, double lauréate de Groupe et 3e des Flamouth Stakes Gr.1 à 4 ans. Sa qualité de reproducteur se confirme également en obstacle, où il est déjà le père du lauréat de Groupe 2 à Cheltenham Ch’tibello, la 2e du Prix Ferdinand Dufaure Gr.1 Evidence Madrik ou le prometteur Rouge Vif, double gagnant de Gr.2 en haies et en steeple, et placé de l’Arkle Chase (Gr.1) à Cheltenham cette année… Une liste à laquelle on peut ajouter les noms de Fou et Sage, Pyromane, Fiumicino, Golden Sage, Fauburg Rosetgri ou encore, chez les AQPS, le lauréat du Prix du Bourbonnais Ekayburg.

Bref, Sageburg sait y faire dans tous les registres, et a beaucoup à offrir à la région Centre-Est, qui a eu peu d’occasions de l’utiliser au final. Sageburg sera proposé en 2021 au tarif de 3800 €, et saillira un book limité à 80 juments, afin de préserver sa bonne fertilité. Amis éleveurs, ne loupez pas le coche !

 

Le Haras de Toury, prêt à vous accueillir !



 


On en parle dans l'article

Voir aussi...