Gary du Chênet débute étalon au Haras du Lion en 2021

15/10/2020 - Mercato des étalons
Puissant cheval gris comme son père Martaline, Gary du Chênet, issu de la grande souche d'obstacle de Marie-Laure Besnouin et vainqueur dernièrement du Prix Gélas à Auteuil, débutera sa carrière d'étalon au Haras du Lion en 2021.

Gary Du Chenet en route pour le Haras du Lion (APRH)

 

Sa souche a fait et fait encore l'actualité d'Auteuil depuis 20 ans. C'est en toute logique que dôté de ses attributs, Gary du Chenet fait office de belle recrue pour le parc étalon français. C'est dans l'Ouest au Haras du Lion qu'il démarrera sa seconde carrière, après avoir été bon en piste. Le fils de Martaline, dont il est très signé avec sa robe grise et beaucoup de coffre, se targue d'une victoire à Compiègne en terrain lourd en débutant en obstacle à 3 ans. Il a alors enchainé plusieurs bonnes performances à Auteuil, où il s'est finalement imposé en septembre dernier, sur le steeple lors du prix Gelas. Marcel Rolland, qui connait les "Chênet" par coeur, a su tirer profit de la qualité de ce fils de Tanais du Chenet, une de ses championnes marquantes. 

 

Hôtesse du Chenet, la propre soeur de Gary du Chenet lors de sa victoire dans le Prix de Chambly - Haras d'Etreham (APRH)

 

Gary du Chenet est en effet issu de la gagnante du prix Cambacérès (Gr.1) 2010, qui a fait honneur à sa grande famille, élevée par Marie Laure Besnouin de la souche magique de Tchela. Cette formidable poulinière a donné à l'éleveuse ornaise de vrais chevaux d'Auteuil, qui ont quasiment tous brillé au plus haut niveau. Ainsi, Tanais est une propre soeur de Saint du Chenet, gagnant du prix Ferdinand Dufaure (Gr.1) en steeple et du Grand Prix d'Automne (Gr.1) en haies, mais aussi une frangine de Ma Royale, 2e d'un Grand Steeple en passant à un rien du succès. La souche a même fonctionné outre-Manche avec Galant Moss et Iris Royal. En bref, c'est du très lourd. Tanais du Chenet se révèle en plus être une bonne maman, avec la réussite actuelle de Hotesse du Chenet, la propre soeur de Gary du Chenet, qui a effectué une démonstration dans le prix de Chambly (Gr.3), et se dirige ce samedi sur le prix Magne (Gr.3), avant de viser le Cambacérès... Une histoire de famille ! 

 

Tanais du Chenet lors de son envolée dans le prix Cambacérès (APRH)

 

Marie-Laure Besnouin fait aboutir un grand projet d'éleveur depuis 3 générations "' C'est le premier, et peut-être le dernier étalon du Chênet. J'en rêve depuis longtemps et je pensais pouvoir y arriver avec un fils de Ma Royale. Finalement, ce sera un neveu ! De mon point de vue, en plus du physique, du prédigrée et de la qualité, un étalon doit présenter un bon caractère. Or, j'ai pu remarquer que Gary avait un excellent tempérament, ce qui m'a convaincu de le conserver entier lorsqu'il était yearling. Je suis très heureuse qu'il aille au Haras du Lion, qui est une grande référence pour l'obstacle. En tant que fils de Martaline, il y sera parfaitement complémentaire de Castle du Berlais et Clovis du Berlais, qui sont chacun nés du croisement d'un autre chef de race, Saint des Saints et King's Theatre, avec deux familles maternelles formidables, tout comme mon Gary !

 

Gary du Chênet dans le prix Gelas (APRH)

 

 

François Thomas, directeur commercial du Haras du Lion, se réjouit évidemment de l'arrivée de Gary Du Chênet, qui lui avait tapé dans l'oeil dès le début: "Je l'ai vu débuter victorieusement en novembre 2019 à Compiègne. Il s'imposait sereinement en le faisant de bout en bout. Depuis ce succès, il n'est jamais sorti de ma mémoire. Fin septembre après sa victoire dans le Prix Gélas à Auteuil, nous avons abordé sa carrière d'étalon avec Marie-Laure Besnouin et trouvé un accord pour lancer la commercialisation de Gary du Chenet au Lion en 2021 et pour de nombreuses années. D'ailleurs, nous la remercions chaleureusement de cette confiance accordée au Lion. Il s'agit d'un pédigrée en or avec une matrone exceptionnelle nommée Tchela que l'on ne présente plus. Ce jeune prospect est le fils de Tanais Du Chenet lauréate du Prix Cambacérès Gr.1 et sa propre sœur Hotesse du Chenet (Prix de Chambly Gr.3) est une prétendante possible pour succéder à sa mère dans cette épreuve, mais nous en saurons plus ce week end lors des dernières préparatoires.

 

 

 

 

" Depuis 20 ans, les descendants de Tchela marquent la Butte Mortemart comme Saint du Chenet (2x Gr.1) ou encore l'attachante Ma Royale ( Prix Ingré Gr.3, 2e Grand Steeple Chase de Paris). Des nouveaux courants de sangs ( Martaline x Poliglote) ainsi que la présence de Le Nain Jaune ont été également des éléments déterminants. C'est une grande première pour l'élevage du Chenet, et c'est un label incontournable. Notre objectif est d'assurer un nombre et une qualité de juments comme pour Castle du Berlais et Clovis du Berlais lors de leurs premières années de monte au Lion. Cette arrivée conforte notre parc dédié en grande partie à l'obstacle. Balko sera privé en 2021, Gémix dont le porte-drapeau est Le Berry, Voiladenuo avec une première génération de 3 ans à l'honneur, Castle du Berlais qui aura sailli plus de 400 juments en 3 ans et Clovis du Berlais dont les premiers « FR » ont été très remarqués."

 


François Thomas.



"La route est longue en obstacle mais nous disposons désormais des principaux courants de sangs français de cette discipline avec en ligne directe Martaline, Saint des Saints, King's Theatre et Network. Gary du Chenet est un beau cheval gris avec une tête expressive, une belle épaule, de bons aplombs, du pied, de la locomotion et toise 1.66 à ce jour. Des caractéristiques essentielles ! "

Tout est dit ou presque sur Gary du Chenet, un prospect fort intéressant, avec du modèle, de la classe et du pedigree. Auréolé de ces beaux atouts, il vous attendra dès l'année prochaine au Haras du Lion, à un tarif qui sera annoncé début novembre. 


On en parle dans l'article

Voir aussi...