Jacques Grandchamp des Raux accueille son premier étalon avec Imperial Monarch

06/09/2021 - Mercato des étalons
Ancien cavalier de concours à haut niveau et homme de cheval bien connu, Jacques Grandchamp élève désormais coursiers pur-sang et anglo-arabes notamment à vocation obstacle au Haras des Jac, près de Bordeaux. En 2022, il accueillera son premier étalon, Imperial Monarch, un gagnant de Grand Prix de Paris par Galileo dont la production s'affirme déjà sur les obstacles d'outre-Manche. 

Le beau Imperial Monarch sera le premier étalon du Haras des Jac à partir de la saison 2022 

 

" Avoir un étalon, c'est une idée qui me trottait dans la tête depuis un moment, mais il ne fallait pas démarrer avec n'importe qui". Installé au Haras des Jac' près de Bordeaux, et éleveur du bon anglo-arabe Saint Jac notamment, Jacques Grandchamp des Raux a enfin concrétisé son envie. Eleveur à caractère obstacle en particulier, cet ancien cavalier de concours à haut niveau et homme de cheval de renom lance l'activité étalonnage avec Imperial Monarch. Après plusieurs saisons de monte en Irlande dans la partie obstacle de Coolmore, il était arrivé tardivement en 2021 au Haras des Châtaigniers, où il a sailli une vingtaine de juments. 

 

Jacques Grandchamp des Raux au Haras des Jac 

 

" Imperial Monarch a le parfait profil d'un cheval d'obstacle. Il a montré sa classe de galop en remportant le Grand Prix de Paris de bout en bout. C’est un très beau cheval, taillé comme un taureau, avec de vrais points de force, et beaucoup d’os. En plus il marche divinement bien, et toise 1m66 ! Nous n'avons pas d'étalon purement obstacle de ce type dans le Sud-Ouest, et je suis sûr qu'Imperial Monarch sera bien accueilli par les éleveurs locaux. Imperial Monarch a aussi une super origine, avec une mère qui a très bien produit. Il a les sangs de Reliance, le père de mère de Network, et de Mill Reef, le père de Garde Royale, donc c'est un papier très attrayant pour l'obstacle. Je vais soutenir Imperial Monarch avec 7 de mes juments". Comme vous le voyez, Jacques Grandchamp des Raux n'a pas pris une décision à la légère, et recrute qui plus est un étalon qui a déjà fait ses preuves en obstacle. 

 

Imperial Monarch en course pour la team Coolmore 

 

Alors que ses premiers produits ne sont nés qu'en 2015 en Irlande, Imperial Monarch est déjà à l'origine d'un gagnant de groupe et placé de Gr.1 nommé Star Gate. Invaincu lors de ses 2 premières sorties, en se montrant intransigeant dans un Gr.2, il a aussi terminé 2e du Challow Novice Hurdle (Gr.1) battu par le grand espoir Bravemansgame. Il a aussi une gagnante de listed, Cill Anna, et un poulain de 4 ans nommé Imperial Ruler, qui a fait belle impression en s'imposant pour ses débuts au printemps dans un bumper à Tipperary. De belles générations sont encore à venir, et les produits d'Imperial Monarch apprécient les longues distances, ce qui laisse penser que passer en steeple ne va pas les détériorer... loin de là ! 

 

Revoir la victoire de Gr.2 de Star Gate en décembre dernier, avant qu'il ne soit 2e de Gr.2 

 

Fils du roi Galileo, qui est père de gagnants de Gr.1 en obstacle, et dont les fils Nathaniel et Soldier Of Fortune sont confirmé dans la discipline, Imperial Monarch est le frère de plusieurs très bons chevaux, dont un 2e de Derby nommé The Great Gatsby, mais aussi un 3e de Melbourne Cup, un placé de Racing Post Trophy et une placée des Yorkshire Oaks ! En plus d'avoir très bien produit, sa mère, par Slip Anchor, est une soeur du top étalon irlandais d'obstacle Oscar. Père de plus de 25 gagnants de Gr.1 dans la discipline, on lui doit récemment le "hurdle stayer" Paisley Park, qui a triomphé au festival de Cheltenham en 2020, mais aussi Minella Times, fameux gagnant du Grand National d'Aintree cette année avec Rachael Blackmore

 

Imperial Monarch lors de son succès dans le Grand Prix de Paris (APRH)

 

Gagnant de son unique sortie à 2 ans sur 1600m au Curragh, Imperial Monarch, entraîné par Aidan O'Brien, a fait sa rentrée directement dans un Gr.3 à 3 ans, le Classic Trial à Sandown. Sur 2000m, il s'est imposé à la parade dans un terrain très lourd. Parmi les favoris du Jockey Club, il y a été très malheureux, mais a rectifié le tir à Longchamp quelques semaines plus tard. De bout en bout sous la selle de Joseph O'Brien, il a remporté le Grand Prix de Paris (Gr.1). La course reste une référence en France, et a sorti de très bons reproducteurs dans les deux disciplines, comme Slickly, Beat Hollow, Chichicastenango, Khalkevi, Rail Link ou encore Montmartre. Imperial Monarch a donc de nombreux et sérieux atouts, et sera proposé qui plus est à un prix très attractif : 2000 € pour les pur-sang, et 1500 € pour les anglo-arabes. Voilà de quoi faire dans le Sud Ouest dès 2022 ! 


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Les Yorkshire Oaks pour Snowfall : risque de tempête de neige cet automne à ParisLongchamp !

Désinvolte lauréate de chacune de ses trois sorties avant ce jeudi cette année, notamment dans les Oaks d'Epsom (Gr.1) ainsi que dans les Irish Oaks (Gr.1), Snowfall a réalisé l'exploit de remporter dans la foulée les Yorkshire Oaks (Gr.1) à York, la représentante Coolmore, issue du croisement entre Deep Impact et d'une mère par Galileo, posant ainsi ses jalons en vue du prochain Prix de l'Arc de Triomphe (Gr.1), à ParisLongchamp.

Saint'Jac, Kévin Tavares et Jeu St Eloi ramènent un nouveau succès dans leurs filets

Patron de pêche de profession mais également permis d’entraîner, Kévin Tavares a eu la joie de voir l’un de ses pensionnaires et représentant passer de nouveau le poteau en tête ce samedi, à Mont-de-Marsan, grâce à Saint’Jac, brillant vainqueur du Prix du Bas-Armagnac où l’un des sires du Haras de Cercy, Jeu St Eloi, a d’ailleurs signé le jumelé gagnant de cette épreuve « black-type » chez les Anglo-Arabes.

Saint'Jac, la première victoire comme éleveur de Jacques Grandchamp des Raux chez les Anglo-Arabes

Ancien excellent cavalier de saut d'obstacles, aujourd'hui à la tête d'un élevage de chevaux de courses à vocation obstacle du côté de Bordeaux, Jacques Grandchamp des Raux a eu la joie ce dimanche de 2 mai de remporter sa toute première victoire avec un Anglo-Arabe qu'il a fait naître et élever, en l'espèce de Saint'Jac, un fils de Jeu St Eloi sorti vainqueur à Tarbes du Cirtérium des Jeunes, et ce dès ses débuts en compétition.