Nouvelles photos de Clovis du Berlais, Voiladenuo et Gemix

28/06/2020 - Zoom Etalon
A quelques jours de la fin de la saison de monte 2020, profitant des conditions climatiques idéales avec du soleil et de la verdure grâce aux pluies abondantes, nous sommes allés faire de nouvelles images de 3 étalons faisant l'actualité au Haras du Lion. Gemix et Voiladenuo brillent déjà avec leurs 1e produits âgés respectivement de 4 et 3 ans. Quant à Clovis du Berlais, dont la 1e génération a 2 ans, continue sur sa lancée et ayant sailli le même nombre de juments que l'an passé.

 

GEMIX :

Beaucoup de choses ont été dites et écrites sur le destin hors du commun de Gemix, né pour être un 2 ans précoce, et d'ailleurs vainqueur dès son plus jeune âge avant de devenir un crack sur les haies d'Auteuil. Etalon, cet alezan au modèle atypique pour un cheval d'obstacle n'a pourtant guère sailli au tout début de carrière au Haras de Victot, mais il a frappé d'emblée avec sa 1e génération en 2019, qui a confirmé en 2020 notamment grâce à Fureur de Vivre et Le Berry, 2 gagnants de Listed. Il tient beaucoup à David Cottin, qui fut son jockey avant de devenir l'entraineur de ses meilleurs produits, et Gemix s'est d'ailleurs rapproché de chez lui en s'installant pour la 1e fois en 2020 au Haras du Lion, au Lion d'Angers. Ce cheval se transforme literalement dès qu'il est en action dans son paddock. Doté d'un équilibre exceptionnel, il développe une foulée immense sans aucun effort apparent, ce qui explique sans doute sa liste de succès, dont un doublé dans la Grande Course de Haies d'Auteuil (Gr.1). Il a couvert pour la 1e fois 89 juments.
 


Gemix au Haras du Lion

VOIR TOUTES LES PHOTOS DE GEMIX

 

VOILADENUO

Les étalonniers le surnomment affectueusement "Guitou" en référence à son éleveur propriétaire Guy Denuault, pour qui il a accomplit une grande carrière de course de 10 victoires dont le Prix La Barka (Gr.2) à Auteuil. Alors qu'il aurait pu la poursuivre, Guy Denuault a préféré y mettre un terme à 6 ans pour installer son cheval comme étalon AQPS, unique fils de Network à faire la monte dans le monde, près de chez lui au Haras du Lion. Comme tous les jeunes étalons de sa "classe", c'est à dire entrés au haras en 2016, Voiladenuo est tombé dans la pire des années pour sortir puisque sa 1e génération de 3 ans a été privée de courses pendant 2 mois au moment crucial du printemps ! Mais Voiladenuo rattrape vite le temps perdu. Dès le 1e dimanche de la reprise, le 17 mai, il a sorti ses 2 premiers gagnants en plat dans les courses d'AQPS de 3 ans à Vichy et Durtal, Holly pour Erwan Grall et Haul Plessis chez Fabrice Foucher. Ce dernier va d'ailleurs faire débuter sa compagne de box He Voila le 1e juillet à Senonnes. Le 27 juin, le débutant Hermès du Marais a frôlé la victoire d'emblée, le pensionnaire de Sébastien Zuliani terminant 2e battu d'une courte tête. En obstacle, Hirta a conclu 4e du Prix Wild Monarch (Listed) à Auteuil après avoir supporté tout le poids de la course. Limité depuis ses débuts à 80 juments, puisqu'il est monorchide (il n'a qu'un testicule), il a si bien rempli cette année qu'il a pu reprendre des juments en fin de saison et porter son carnet de bal à 101 unités.

 


Voiladenuo au Haras du Lion


 

VOIR TOUTES LES PHOTOS DE VOILADENUO

 

CLOVIS DU BERLAIS

"Le retour du 1e roi des francs" : voilà un bon titre pour décrire cet élève de Jean-Marc Lucas, dont le suffixe " Berlais" engrange tant de succès à Auteuil et maintenant au haras avec 4 étalons en activité : Goliath, Nirvana, Castle et donc Clovis. Entrainé par Robert Collet, ce cheval au modèle très imposant (1,68 m) a gagné 2 fois à Auteuil, en haies et en steeple, et pris plusieurs places dans des groupes à 4 ans. Clovis du Berlais a été acquis pour débuter étalon en Angeterre à Yorton Farm en 2017 par David Futter, intéressé par son profil d'autant plus qu'il est fils de King's Theatre, grande vedette de l'obstacle Outre-Manche. Le cheval a été très populaire auprès des éleveurs, mais des raisons personnelles ont poussé Futter à devoir vendre Clovis du Berlais, une occasion qui a été immédiatement saisie par le Haras du Lion. C'est ainsi qu'il est revenu en France pour saison de monte 2019, avec 111 juments saillies. Cette année, il a porté son carnet de bal à 108 juments. On pourrait penser qu'on ne verra pas ses 1e produits, nés en Angleterre, avant plusieurs années puisque les chevaux débutent tardivement Outre-Manche. Mais heureusement, Futter a déjà programmé d'envoyer 7 de ses élèves en France, à l'entrainement chez François Nicolle et Gabriel Leenders, donc susceptibles de débuter dès l'âge de 3 ans en 2021. Par ailleurs, lors de la 1e Yorton Sale en septembre 2019, un yearling par Clovis du Berlais, cousin de Jeannot de Nonant, a été acquis 25.000 € par Highflyer à destination de la France.

 


Clovis du Berlais au Haras du Lion.

VOIR TOUTES LES PHOTOS DE CLOVIS DU BERLAIS


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Le Trophée National du Cross Haras du Lion à Lignières le 28 juin 2020

Etant donné que Corlay a été décalé au 14 juillet, le Grand Cross de Lignières dans le Cher sera l'utime étape du Trophée National du Cross Haras du Lion 2020 à se disputer dans le cadre du confinement. Le Facebook live de France Sire sera la seule occasion de pouvoir vivre la course en direct, avec un lot fourni. Heureusement, les températures vont baisser d'ici dimanche, mais la course est quand même programmée en dernier, à 17H00. Présentation des partants probables.

Le Grand Cross de Corlay 2020 aura finalement lieu le 14 juillet

Une bonne partie de la France hippique s'est étranglée en lisant que la poursuite du huis clos n'était qu'un détail. Heureusement, un tel mépris n'empêche pas les travailleurs du cheval, ceux qui aiment vraiment leur vie avec les autres, de se retrousser les manches pour que les courses survivent, forcément avec du public. C'est ainsi que le Grand Cross de Corlay, le plus belle course de la discipline en Bretagne, se disputera finalement le 14 juillet après avoir frôlé le huis clos, voire l'annulation. Et cela n'a rien d'insignifiant...

Rêves de cracks... au Haras des Rouges

Grand nom dans le milieu du cheval de sport, Xavier Leredde s’est lancé, depuis bientôt 20 ans, dans l’élevage de Pur-Sangs et AQPS dans le haras familial, proche de St-Lô. 2017 fut une grande année pour l’élevage du Haras des Rouges, engrangeant, entre autre, le Congress avec Echiquier Royal et le Grand Prix de Marseille avec Soleil d’Octobre. Frère et sœur de ces vainqueurs grandissent dans les prairies manchoises en compagnies d’autres copains. Direction la Manche…