Leurs premiers 3 ans en 2021 (3/9) : Free Port Lux

24/03/2021 - Zoom Etalon
  Après avoir fait le tour des étalons de première production en plat, attaquons-nous au registre de l'obstacle ! Des performances au pedigree, en passant par une analyse de la première saison de monte et des chevaux à l'entraînement, vous saurez tout sur ceux qui constituent peut-être la relève de l'obstacle français. Continuons avec Free Port Lux, stationné au Haras de Cercy. 

Free Port Lux, un cheval de plat aux multiples qualités pour l'obstacle 

 

 Ses performances : un pur cheval de 2000m pour faire de l'obstacle 

Evidemment, les performers en plat sur 2000m constituent toujours des recrues intéressantes pour le parc obstacle avant le coup. Ce sont des chevaux dôtés d'un moteur avec assez de vitesse pour partir dans la bonne, mais qui ont aussi la tenue pour aller au bout des 2 kilomètres. Free Port Lux a été l'archétype de ce cheval, tout au long de sa carrière. Gagnant à 2 ans sur 1800m, il s'est révélé à 3 ans. Après avoir été 2e du prix la Force (Gr.3), il remportera le prix Hocquart sur 2200m devant les futurs gagnants de Gr.1 Adelaide et Gallante. Au niveau classique, Free Port Lux a ensuite été 4e du Grand Prix de Paris, avant de conclure 2e du Guillaume d'Ornano (Gr.2) devant Prince Gibraltar, et enfin de gagner le prix du Prince d'Orange (Gr.3) sur 2000m. Sur cette distance intermédiaire parfaite à sa convenance, il reviendra à 4 ans en étant très consistant tout au long de sa saison, avant de finir en apothéose dans le prix Dollar (Gr.2), qu'il gagnera au prix d'une belle accélération.  2000m était le vrai terrain de jeu de Free Port Lux, qui l'a prouvé plus d'une fois dans des terrains bons comme souple. 

 

Etalons au palmarès du prix Hocquart: Cadoudal, Darshaan, Bering, Pistolet Bleu, Khalkevi, Lord du Sud, Hurricane Run...

Etalons au palmarès du prix du Prince d'Orange: Apple Tree, In The Wings, Literato, Intello... 

Etalons au palmarès du prix Dollar: Slickly, Dano Mast, Soldier Hollow...

 

 

Son père : Oasis Dream, le faiseur de champions 

Grand sprinter à 2 ans, âge auquel il avait remporté les Middle Park Stakes, et à 3 ans, où il a enlevé la July Cup et les Nunthorpe Stakes, Oasis Dream est devenu l'un des étalons phares en Europe dans le registre de la vitesse. Aujourd'hui ultra-confirmé, il a tout de même montré qu'il apportait un peu de tenue à sa production. La preuve avec Midday, pure classique, qui est sa fille la plus riche. Si sa progéniture s'illustre bien plus sur les courtes distances, Oasis Dream a des statistiques très intéressantes sur plus long. Certains de ses fils ont déjà été utilisés pour produire des sauteurs, comme Monitor Closely, Sri Putra, ou encore Morpheus, ce dernier étant père d'un gagnant de Gr.1 en haies. Il reste à prouver qu'il peut être efficace dans ce registre. Il est malgré tout un étalon très confirmé, encore populaire, et sa saillie a atteint jusqu'à 85 000 £ ! Dans l'optique de l'augmentation de la vitesse des courses d'obstacles, son sang peut apporter beaucoup, tout comme à une jumenterie AQPS en manque de "pétrole". 

 

Oasis Dream, l'un des fleurons de Juddmonte Farms 

 

Sa lignée maternelle : fils d'une championne dans une famille de tenue 

Entraîné par Freddy Head sous la casaque d'Olivier Thomas, Free Port Lux avait tout de même coûté 220 000 € yearling ! Il faut dire qu'il est très bien né, puisque sa mère Royal Highness avait remporté les Beverly D.Stakes (Gr.1) aux Etats-Unis, mais aussi le prix de Malleret (Gr.2) sur la distance de 2400m. Elle s'est également placée des prix Vermeille et Ganay, preuve de sa dureté et régularité au très haut niveau. Issue d'une souche Al Maktoum, Royal Highness est une nièce du crack Electrocutionist, gagnant de 3 Gr.1 sur le gazon et le dirt, puisqu'il a enlevé une édition de la Dubai World Cup. Par ailleurs, sa soeur Royal Dubai avait gagné Gr.3 à 2 ans en Allemagne, avant de donner Rumh, elle-même mère de la championne Godolphin Wild Illusion, gagnante de 3 Gr.1 de 1600 à 2000m, mais aussi placée des Oaks sur 2400m et de la Breeders' Cup Filly And Mare Turf. La souche est donc bien vivante, et s'illustre toujours au niveau Gr.1 avec une longévité des plus remarquables. 

 

Monsun reste le top étalon marquant de l'histoire hippique allemande 

 

 Evidemment, Free Port Lux présente des garanties pour l'obstacle via son père de père Monsun, dont il est d'ailleurs très signé. Immense étalon historique en Allemagne, Monsun a été très influent en obstacle via ses fils, comme Network en France. En Irlande, sa lignée mâle est très recherchée, avec les succès de Getaway, et maintenant Maxios, qui se révèle comme un excellent père de sauteurs. Bien représentée en France, cette lignée mâle est une garantie de tenue, et généralement d'aptitude au terrain souple. Excellent père de mères en plat, Monsun l'est tout autant en obstacle, ses filles ayant donné Quart de Lino, Saldier, King's Socks, Real Steel, Sancta Simona, ou encore Hipsters. Il est bon, tout simplement ! Quant à l'arrière-grand père maternel de Free Port Lux, il s'agit du crack Nashwan. Bien meilleur en plat, il a tout de même eu quelques bons chevaux d'obstacle, en ligne directe tout comme père de mères. Par exemple, le champion de haies en Amérique nommé Moscato est issu d'une mère par Nashwan. 

 

Analyse de la première saison de monte : 

Ayant débuté en 2017 au Haras de Cercy, Free Port Lux a été soutenu avec 106 juments. Les gens ont été conquis par son modèle (1m70), qu'il semble transmettre à ses poulains, que l'on a vus se fabriquer en très beaux 2 ans, qui allaient faire de beaux sauteurs à 3 ans. La première génération est assez large pour briller, avec beaucoup d'AQPS qui pourraient avoir leur mot à dire dans le programme de plat. Dès sa première année, Free Port Lux avait fait l'objet d'un bel engouement, avec des juments de qualité (liste non exhaustive): 

 

 - Sainte Vigne: Mère de Saint Roi (Gr.3 à Cheltenham)
 - Anavera: Mère de Step By Step (Derby du Languedoc, 2e prix de Lutece Gr.3)
 - Radio Saint Voir: mère de Grandeur Nature (prix Morgex Gr.3), soeur de Sleeping Jack et Dollar Jack
 - Gazelle Lulu: Mère de Silviniaco Conti et Galleo Conti
 - Une Epoque: Gagnante du Sytaj (Gr.3), famille de Envoi Allen, Espoir d'Allen...
 - Sacrée: Mère de Epi Sacre (gagnant de listed, 2e du Maurice Gillois)
 - Altesse Sacree: Soeur de Sprinter Sacré
 - Mendy Tennise: Soeur de Jimmy Tennis, tante de Défi du Seuil, famille de Coo Star Sivola
 - Courtisane: Proche famille de Vroum Vroum Mag, Cabriole Mag, Saint Are

 

Gagnant de groupe en 2020 à Auteuil, Grandeur Nature a une soeur par Free Port Lux à l'entraînement (APRH)

 

 

Les premiers 3 ans : déjà une gagnante à 2 ans et un partant en obstacle !

Etant un cheval de plat à l'origine, Free Port Lux a tout à fait le droit de bien produire dans la discipline. Il l'a prouvé en sortant sa première gagnante à 2 ans, Ingenious Machine, qui a gagné à Moulins sous la casaque de Béatrice Nicco. En obstacle, sa fille Itours Brun a couru le prix d'Essai des Pouliches, en finissant à une prometteuse 5e place pour Donatien de Beauregard. Les autres poulains et pouliches sont chez Laurent Viel, Emmanuel Clayeux, François Nicolle, William Menuet, ou encore Armand Lefeuvre. Philippe Thiriet nous confiait en janvier dernier que les entraîneurs étaient déjà très satisfaits du travail fait avec leurs produits de Free Port Lux. En toute logique, il ne serait pas surprenant d'en voir un bon nombre se révéler plutôt à l'automne. 3 raisons sont invoquées : il y a beaucoup d'AQPS, qui sont généralement plus tardifs, les origines les prédisposent aux pistes souples, et les modèles vus chez ses 2 ans laissent penser qu'ils seront encore plus "aboutis" à l'automne. Malgré tout, on a vu que certains avaient de la précocité, ce qui annonce une année homogène pour Free Port Lux. Il n'y a plus qu'à ! 

 


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Focus Elevage

Rêves de cracks... à l'Élevage d'André Quesny

Ancien métallurgiste, transporteur équin depuis 2010, agriculteur... Le toujours très actif André Quesny aborde également la casquette d'éleveur depuis quelques années maintenant, notamment d'AQPS, lui qui est installé sur la commune de Trevol, dans l'Allier. Rencontré début septembre, ce dernier nous a présenté son nouveau cru de foals nés cette année, issus pour la plupart des étalons du haras voisin de Cercy-La-Tour.