Plan de monte 2021: cap sur Cercy pour Jean-Philippe Schaller

01/02/2021 - Focus Elevage
Ancien gentleman-rider à la tête aujourd'hui d'un petit élevage d'AQPS dans le Bas-Rhin, Jean-Philippe Schaller a décidé d'envoyer ses deux juments à la saillie au Haras de Cercy cette année, ses deux anciennes coursières, Coraline et Unicène, devant respectivement aller à la rencontre de Free Port Lux et Prince Gibraltar.

 

 

POUR EN SAVOIR PLUS SUR L'ÉLEVAGE DE JEAN-PHILIPPE SCHALLER, CLIQUEZ ICI

 

Après avoir porté un temps l'habit de lumière en qualité de gentleman-rider, Jean-Philippe Schaller s'est ensuite orienté vers l'élevage il y a quelques années, dans ses contrées alsaciennes, occupant aujourd'hui une exploitation de six hectares de prairies et cultures fourragères, exclusivement destinées à ses chevaux, sur la commune d'Achenheim, dans le Bas-Rhin. Après avoir débuté dans le pur-sang, au milieu des années 1990, cet ancien permis d'entraîner a souhaité conserver deux juments de cette race, Pits Trel et Sarcene, toutes deux lauréates en piste, et qui, croisées avec des étalons comme Useful, Nidor ou encore Cupidon, lui ont permis d'avoir ses premiers produits AQPS.

 

Hartline, une fille de Martillo et Princesse Alco, soeur de Coraline et Gamalco, actuellement au pré-entraînement à l'Écurie P&P en Mayenne (© Écurie P&P)

 

Une race d'équidés que Jean-Philippe Schaller élève exclusivement aujourd'hui, et dont les produits se sont bien souvent révélés en piste, placés chez des entraîneurs de sa région comme Philippe Lefevre à l'époque, avant que ce dernier ne rejoigne l'Ouest de la France, où se trouve l'Écurie P&P de Corentin Prime et Louis Paillier où ses pensionnaires sont débourrés et pré-entraînés - comme Iriscene, un fille d'Unicene par Gris de Gris, et Hartline, soeur de Gamalco et Coraline par Martillo - ainsi qu'un autre metteur au point de la casaque losangée noire et jaune de notre éleveur alsacien, Jerry Planque. L'expérience et le savoir-faire de cet ancien jockey d'obstacle, aujourd'hui installé à Senonnes-Pouancé, au CERGO (Centre d'Entraînement Régional de Galop de l'Ouest) a effectivement permis à certains produits de son élevage de s'illustrer sur en piste, aussi bien en plat qu'en obstacle, à l'instar de Dararelle, comptant une victoire en plat, une autre en cross, décrochée en 2019 à Rostrenen, dans le Grand Cross de la ville du Gâvre, ainsi qu'une troisième en steeple, discipline où s'est aussi imposée sa petite soeur par Indian Danehill l'an dernier, Fhilirelle, sur le steeple pontchâtelin, toujours sous la férule de Jerry Planque. Le binôme mainoligérien-alsacien, qui pourra de nouveau compter sur les deux dernières citées en cross et en steeple cette année ainsi que sur le 4 ans Hinocene (It's Gino) dans les courses de steeple réservées aux AQPS, a également été mis à l'honneur en 2020 grâce à Gamalco, élevé en association avec Benoit Klein et Philippe Lefevre, qui a remporté un bumper à Moulins, peu après la fin du premier confinement, et qui a ensuite enchaîné par un autre succès plein d'autorité, et ce dès ses débuts en obstacle, sur les balais de Dieppe, devenant ainsi le premier gagnant de son père, American Devil, dans cette discipline.

 

Gamalco, pur produit de l'élevage de Jean-Philippe Schaller, lors de sa victoire sur les haies de Dieppe en 2020 (© APRH)

 

On retrouve d'ailleurs l'une de ses soeurs par Voix du Nord figurant parmi les deux poulinières AQPS de l'élevage de Jean-Philippe Schaller aujourd'hui: la belle et bonne Coraline, lauréate de pas moins de huit courses en plat et en obstacle pour, encore une fois, l'entraînement de Jerry Planque, et qui attend de pouliner d'un produit de Manatee en 2021 avant de prendre la direction de la Nièvre et du Haras de Cercy pour aller à la rencontre de Free Port Lux, un triple gagnant de Groupes aux origines de rêves (Oasis Dream sur une mère lauréate de Gr.1) dont les premiers produits ont pris 3 ans depuis le 1er janvier de cette nouvelle année.

 

 

Sa compagne de pré, Unicene, placée à cinq reprises en steeple sous la férule de Philippe Lefevre, prendra elle aussi la direction de la station de monte nivernaise, après avoir mis au monde le fruit de son union avec Elliptique, afin d'aller à la rencontre de la nouvelle recrue 2021, Prince Gibraltar, victorieux à 2 ans du Critérium de Saint-Cloud (Gr.1) puis à 4 ans du Grosser Preis von Baden (Gr.1) qui a rejoint le Haras de Cercy récemment après avoir effectué ses débuts comme reproducteur en Normandie, au Haras de Montaigu.

 

 


On en parle dans l'article

Voir aussi...