Leurs premiers 3 ans en 2022 (2/6) : Kingfisher

03/03/2022 - Zoom Etalon
 Après avoir fait le tour des étalons de première production en plat, attaquons-nous au registre de l'obstacle ! Des performances au pedigree, en passant par une analyse de la première saison de monte et des chevaux à l'entraînement, vous saurez tout sur ceux qui constituent peut-être la relève de l'obstacle français. Poursuivons la série avec Kingfisher, stationné au Haras du Mont Goubert. 

Kingfisher, un fils de Galileo pour l'obstacle dont la production est précédée de bons bruits... 

 

Ses performances : la consistance de 2 à 4 ans

S'il n'a pas été le plus renommé de l'armée d'Aidan O'Brien, Kingfisher a accompli une carrière exemplaire et a fait preuve d'une extrême régularité dès son plus jeune âge. Gagnant de son maiden par 9 longueurs à 2 ans, il a ensuite conclu 3e de Gr.3 derrière les futurs lauréats de Gr.1 Australia et Free Eagle. A 3 ans, il remporte sa première listed sur 2100m à Chester, devant le bon Bow Creek. Il prendra ensuite la route des "Derby", terminant second d' Australia dans la version irlandaise. Après une fin de saison de 3 ans en demi-teinte, il est revenu à 4 ans sur les longues distances. Il a ainsi gagné une nouvelle listed, cette fois-ci sur 2800m, avant de faire sa meilleure valeur dans la prestigieuse Ascot Gold Cup (Gr.1). Malheureux toute la ligne droite, il a fini très vite à la 2e place, laissant quelques regrets pour la gagne. Cette performance lui a permis d'atteindre un rating de 116. Il confirmait ainsi que s'il n'était pas le plus grand des champions, il fallait compter sur lui à ce niveau pour faire l'arrivée. Cette consistance est très importante en vue d'une carrière au Haras. 

Etalons sur le podium de l'Irish Derby : Caerleon, Rainbow Quest, Theatrical, Hernando, King's Theatre, Sholokhov, Dalakhani, Gentlewave, Born To Sea...

Etalons sur le podium de l'Ascot Gold Cup : Nononito, Kayf Tara, Turgeon, Assessor, Coastal Path...

 

Revoir la 2e place de Kingfisher dans l'Ascot Gold Cup en 2015 

 

Son père : Galileo, un roi qui réussit dans le registre de l'obstacle 

L'idée n'est pas de vous présenter Galileo, que vous connaissez par coeur, et qui s'est affirmé comme le meilleur reproducteur des temps modernes. Il est le recordman des pères de vainqueurs de Gr.1 et un père de pères remarquable. Evidemment, son succès en plat l'a détourné de l'obstacle, discipline dans laquelle il a tout de même donné 3 gagnants de Gr.1, dont Celestial Halo (Triumph Hurdle) et le champion Supasundae (Aintree Hurdle, Irish Champion Hurdle...). Quant à ses fils, ils savent faire du sauteur, à l'image d'un Soldier Of Fortune, mais aussi de Galiway, Nathaniel ou encore Australia, qui ont tous sortis de bons sauteurs malgré une production qui n'est pas destinée à la discipline. L'obstacle moderne requiert aussi beaucoup de vitesse, ce qui passe par des étalons ayant performé en plat. Kingfisher s'inscrit parfaitement dans cette lignée. 

 

Supasundae, un crack d'obstacle par Galileo 

 

Sa lignée maternelle : famille vivante et croisements à succès chez les sauteurs 

Gagnante de listed sur le mile, la mère de Kingfisher a produit deux autres sujets black-types, et provient d'une famille très vivante. Rien que sous la 2e mère, on retrouve 3 gagnants de stakes sur les deux dernières années : High Definition (Beresford Stakes Gr.2), Geocentric (Legacy St. listed) et Horoscope (Ruby St. listed). C'est en fait une famille de distance intermédiaire qui sait montrer pas mal de vitesse, tout en ayant un profil classique. La mère de Kingfisher est une soeur de la placée d'Irish Oaks Lady Lupus, mais aussi de Furner's Green, 3e de la Poule d'Essai des Poulains. La 3e mère, Sonic Lady, était une grande championne sur le mile (3 vict. de Gr.1 dont les Guinées et le Moulin de Longchamp). Sa lignée s'est développée au Japon, et a donné Logi Universe (Derby Japonais) et Deirdre (Nassau Stakes, Shuka Sho). 

 

Cousin de Kingfisher, High Definition est un gagnant de Gr.2 invaincu à 2 ans, et placé des Dante Stakes à 3 ans 

 

Le croisement de Kingfisher est quant à lui très intéressant pour l'obstacle. Sa mère est par Halling, un triple gagnant de Gr.1 sur les distances intermédiaires, qui est devenu un bon étalon. Il a produit quelques bons sauteurs malgré un nombre de partants limité dans la discipline, et s'est illustré via son fils Coastal Path, qui a connu un grand succès en obstacle. Un autre de ses rejetons, Norse Dancer, a donné le champion "hurdler" Yanworth en saillissant de manière quasiment privée. Le grand-père maternel, le gagnant d'Arc Rainbow Quest, a lui-même eu de l'influence en obstacle. Il est le père de l'excellent Panoramic, tout bon étalon, et encore meilleur en père de mères. On retrouve également le sang de Rainbow Quest sous les 2 premières générations chez les confirmés Spanish Moon et Gentlewave, et il est le père de mère de Wicklow Brave, gagnant de Gr.1 en plat et en haies. En bref, voilà des courants de sang qui ont fait leur preuve en obstacle, et surtout dans la "transmission". 

 

Rainbow Quest, un sire qui a de l'influence en obstacle 

 

Analyse de la première saison de monte : 

Entré au Haras du Mont Goubert en 2018, Kingfisher a sailli 51 juments pour sa première saison de monte. La majorité a une orientation obstacle, et un certain Jean Pierre Dubois a immédiatement soutenu ce fils de Galileo au modèle impressionnant de 1m67, ce qui est assez rare pour les fils du roi des étalons. Kingfisher a eu très peu de produits à passer en vente, mais la plupart ont été conservés par l'entourage et mis à l'entraînement pour "sortir" l'étalon. Souvent une méthode qui porte ses fruits. Voici une liste non exhaustive des juments saillies en première saison, qui ont eu un produit :

 

Lady Butterfly : mère de Joumana De Retz (2 vict dont prix du Grand Maître à Compiègne), soeur de King Goubert (prix Triquerville listed)

Sultane des Bordes : soeur de Lutin des Bordes, Olivia des Bordes et Bossa Nova, proche famille de Quenta des Bordes, Utopie des Bordes, Victoire des Borde...

In Race : mère de Saint Félicien (prix Ventriloque, 2e de Gr.3), nièce de Ivanhowe et Irving 

Staracaya : soeur de l'Unique (4yo Juvenile Hurdle Gr.1, 3e du Mare's Hurdle à 2 longueurs de Quevega)

Ella Miss : soeur de Bigmartre (Champion Novice Chase Gr.2)

Primeiradama : soeur de The Reader et Vintage, souche "Goral" de Invicter, Mood, Pindare, Worldbest, Porticello...

 

L'excellent Saint Felicien a un frère par Kingfisher, confié à David Cottin (aprh)

 

Les premiers 3 ans : déjà gagnants en plat, chuchotés pour l'obstacle 

Avec seulement 2 partants de 2 ans, Kingfisher a déjà donné Jaiden Cauvellière, qui a gagné 2 fois sur le gazon. Ils savent donc bouger les jambes, et ce sont les échos qui viennent de l'entraînement concernant ses jeunes sauteurs. Le leader de l'obstacle François Nicolle est en charge de 2 produits dont Bob Morane, un poulain estimé qui est engagé dans le Prix d'Essai à Compiègne la semaine prochaine. 3 produits sont également chez David Cottin, dont le frère de Saint Felicien. Le jeune Mathias Solier, gagnant de sa première course à Auteuil à l'automne dernier, a également une fille de Kingfisher dans ses boxes. 

En bref, si la génération est réduite, les bruits sont excellents, et viennent de certains des meilleurs entraîneurs d'obstacle, qui savent briller avec leurs 3 ans. Ayant beaucoup d'atouts dans son jeu pour réussir, Kingfisher aura un premier élément de réponse sous peu avec Bob Morane, qui peut lancer son père sur le chemin du succès, alors qu'il est de retour au Haras du Mont Goubert en 2022...

 

Kingfisher à l'aube d'une saison chargée au Haras du Mont Goubert 

 


On en parle dans l'article

Voir aussi...