Aujourd'hui : Newmarket
October Yearling Sale - Book 4
Aujourd'hui : Baden-Baden
Sales & Racing Festival
Lexington, Kentucky - du 21/10/2019 au 24/10/2019
The October Sale
Kill - du 21/10/2019 au 22/10/2019
Autumn Yearling Sale
Deauville - du 22/10/2019 au 25/10/2019
Vente de Yearlings d'Octobre
Kill - le 22/10/2019
Autumn HIT Sale
Doncaster - le 24/10/2019
Autumn Hit & Yearling Sale
Newmarket - du 28/10/2019 au 31/10/2019
Autumn Horses In Training 2019
Maisons-Laffitte - le 31/10/2019
100% Obstacle

Spanish Moon s'installe au Haras du Thenney en 2016

17/12/2015 - Mercato
Gagnant de Gr.1 dans le Grand Prix de Saint-Cloud, fils du champion El Prado, Spanish Moon a été acheté 120.000 € par EBM (Niccolo et Vita Riva) lors de la vente de décembre 2015 d'Arqana à Deauville, avec l'objectif annoncé de le conserver en France. Acquis par plusieurs partenaires internationaux, il s'installe logiquement au Haras du Thenney, où ce beau cheval au profil très prometteur et mixte aura toute sa place en Normandie à 2200 €.

 

Etant donné la hauteur de son profil, Spanish Moon n'aurait jamais commencé la monte à l'ex-Haras National du Lion d'Angers sauf la décision de son propriétaire-éleveur, le Prince Khaled Abdullah, qui comme tout bon prince fait bien ce qu'il veut avec ses chevaux. Alors qu'en 2011, il lui avait été reproché à Paris de ne jamais placer de ses étalons en France, il a tout simplement donné Spanish Moon à l'Etat français ! Ainsi, ce vainqueur de Gr.1 dans le Grand Prix de Saint-Cloud devant Alpine Rose, également lauréat du Prix Foy (Gr.2) devant Vision d'Etat et multiple placé de Gr.1 dans les grandes épreuves internationales de Dubaï et de Hong Kong, a débuté au tarif modique de 1600 €, n'ayant rien à voir avec sa valeur réelle.

En effet, outre ses performances et son modèle, Spanish Moon est un fils d'El Prado, le 1e fils de Sadler's Wells à avoir fait la monte aux Etats-Unis où il a profondément marqué l'élevage, non seulement lui-même en tant que champion sire mais ausi en tant que père de père notamment du fameux Kitten's Joy, ainsi que de Medaglia d'Oro ou autre Lord Admiral. Née d'une grande souche Abdullah, propre frère de Spanish Sun, et cousin de l'actuel Flintshire,

 


Spanish Moon lors de sa victoire dans le Grand Prix de Saint-Cloud (Gr.1) devant Alpine Rose.

 

Spanish Moon est arrivé très tardivement dans la saison de monte 2011. De fait, sa 1e génération seuls 27 éléments sont nés, parmi lesquels la femelle Mostada a gagné 2 courses à 2 ans contre toute attente car au Lion d'Angers, Spanish Moon n'a pas sailli du tout de jumenterie précoce. il a plutôt couvert des juments AQPS, d'où la naissance dans cette 1e génération de Crack Môme, un élève d'Alexandre Deschère, vainqueur en débutant à Senonnes le 3 mai chez Laurent Viel et aussitôt acquis pour une forte somme par Willie Mullins, qui en fait grand cas.

Ensuite, Spanish Moon a sailli plus de juments : 57 en 2012, 84 en 2013, 73 en 2014 et encore 57 pour sa 5e saison au Haras du Lion en 2015. Il aura donc 62 produits de 2 ans et 48 yearlings en 2016. Son tarif est toujours resté plafonné à 1600 €, trop faible par rapport à sa valeur. Mais le Haras du Lion était en quelque sorte coincé par ce tarif de départ exceptionnellement bas, ne pouvant pas l'augmenter en 2014, lors de la reprise, en 4e saison. Niccolo Riva et ses partenaires ont choisi un tarif de 2200 € encore très raisonnable pour 2016 pour sa 1e année au Haras du Thenney.


On en parle dans l'article