Aujourd'hui : Newmarket
October Yearling Sale Book 3
Demain : Baden-Baden
Sales & Racing Festival
Lexington - du 22/10/2018 au 25/10/2018
The October Sale
Deauville - du 23/10/2018 au 26/10/2018
Vente de Yearlings d'Octobre
Doncaster - le 24/10/2018
Autumn HIT & Yearling Sale
Newmarket - du 29/10/2018 au 01/11/2018
Autumn Horses in Training Sale
Newmarket - du 01/11/2018 au 02/11/2018
October Yearling Sale Book 4
Maisons-Laffitte - le 02/11/2018
Vente 100% obstacle

Lalor, le 1er Gr.1 d'It's Gino riche en émotion

13/04/2018 - Zoom sur
A J-1 du Grand National de Liverpool, il y avait déjà du sport sur l’hippodrome d’Aintree et de l’émotion à l’arrivée du Gr.1 Top Novices’ Hurdle à travers la victoire de Lalor qui a offert à son père It’s Gino un premier succès au plus haut niveau mais aussi à son entraîneur de substitution Kayley Woollacott, dont le mari Richard est mort brutalement en début d’année.
Kayley Woollacott, la femme de l'ex entraineur de Lalor, savoure la victoire de Gr.1 de son protégé aux côtés des propriétaires, de Richard Johnson et Tom Malone qui avait acheté le cheval à la Derby Sale
 
Les chevaux sont décidément des animaux fascinants. On peut les craindre, les célébrer mais toujours, oh grand toujours, ils nous feront vivre des émotions incalculables, incontrôlables, bref des moments de vie qui nous font rappeler ceux qui sont partis trop vite, trop tôt. Quelle image a eu Kayley Woollacott quand Lalor a passé le poteau en tête dans le Gr.1 Top Novices’ Hurdle ce vendredi 13 avril ? Celle de son mari, disparu en janvier dernier à l’âge de 40 ans, alors qu’il était à la tête de l’écurie. Ce dernier a d’abord été jockey de point-to-point puis a entraîné ces mêmes chevaux avant de devenir entraîneur officiel. Son plus beau succès sur les pistes, Richard Woollacott l’a vécu en décembre 2017 avec la victoire de Gr.2 à Newbury de Beer Goggles associé à Richard Johnson.
 
Le jockey, gagnant en mars dernier de la Cheltenham Gold Cup avec Native River, connu en France pour avoir été le partenaire de Balthazar King, était également associé à Lalor ce vendredi à Aintree. Né en Allemagne, ce 6 ans a été élevé par l’écurie Stall 5-Stars, autrement dit les anciens propriétaires d’It’s Gino, le père. Triple placé de Gr.1 dont 3e ex-æquo dans l’Arc de Zarkava avec Soldier Of Fortune, It’s Gino a été élu meilleur compétiteur germanique en 2008. Il a alors fait son entrée en tant qu’étalon dans le quasi anonymat en ne saillissant presque exclusivement que des juments de son ancien propriétaire, pas de quoi casser la baraque.
 
Mais contre toutes attentes, It’s Gino se révèle améliorateur en produisant aussi bien des vainqueurs à 2 ans que des chevaux d’âge, des sprinters aux chevaux d’obstacle, bref tout le panel de distances et de disciplines d’un cheval de courses. Dès 2015, il donne ses deux premiers black-type Forgino et Rosebay. Et le meilleur reste à venir puisqu’en 2016 « sort » le gagnant de Gr.2 Stafettino puis Lalor en 2017. Ce dernier compte aujourd’hui 9 sorties pour 4 victoires et 4 places dans les trois premiers. C’est sur le ring de Baden-Baden que Lalor a été acheté yearling par Katie et Tom Rudd qui avaient alors signé le bon d’achat pour 7.500€ sous le nom d’Ormond Bloodstock, leur entité de courtage. Busherstown, le nom de leur haras irlandais, a ensuite présenté le cheval à la Derby Sale de Tattersalls Ireland en 2015 où le cheval a été adjugé 16.000€ à Tom Malone.
 
Voir la dernière ligne droite du Top Novices' Hurdle et la victoire de Lalor battant Vision des Flos, un fils de Balko élevé par Clovis et Florence Bardin

On en parle dans l'article


Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article


(pour valider votre commentaire sur votre boite mail)