Demain : Doncaster
September Hit & Yearling Sale
La Teste - le 19/09/2019
Grand Show Anglo
Fairyhouse - du 24/09/2019 au 25/09/2019
September Yearling Sale
Arcadia, Californie - le 25/09/2019
Santa Anita Fall Yearlings
Fairyhouse - le 26/09/2019
September Yearling Sale Part II
Timonium, Maryland - du 30/09/2019 au 01/10/2019
Midlantic Fall Yearlings
Kill - du 01/10/2019 au 02/10/2019
Orby Sale

Un 8ème rebond pour Crossharbour ?

11/09/2019 - Zoom sur
 Eternel voyageur depuis qu'il a subi l'opprobe de ses supporters initiaux, Crossharbour vient de gagner sa 1ère Listed à Auteuil avec Calayan, un AQPS issu de sa 2ème génération née en 2012. Son propriétaire David Lumet envisage de le faire saillir chez lui l'année prochaine, sauf si un candidat crédible le demande. Focus sur le frère de Rail Link qui a déjà fait la monte dans 8 haras différents.

 

 

Lauréat sur les haies de Clairefontaine en juillet, Calayan a brillament enchaîné à Auteuil le 3 septembre en décrochant la victore du Prix Jean Bart, un gros quinté doté du label Listed, pour l'entrainement de Philippe et Camille Peltier. Son jockey Clément Lefebvre portait la casaque de Paul-Etienne Carillon, qui en détient un quart, en association avec l'irlandais Edward Walsh, François Seigneur, son éleveur Thierry Cyprès et enfin David Lumet. Ce dernier a pris une participation dans ce cheval alors qu'il était tout jeune, dans le cadre d'un lot où ce petit-fils de la matronne Queensland IV était accompagné de 4 autres chevaux tous aussi bon que lui : Caiman Land (multiple vainqueur à Auteuil), Cérigo (vendu après avoir gagné en débutant à Fontainebleau), Calino (tué à la dernière haie à Auteuil  alors qu'il avait course gagnée), Chalutier (vainqueur à Rochefort/Loire).

 


Calayan lors de sa victoire dans le Prix Jean Bart (Listed) le 3 septembre à Auteuil. (photo APRH)

 

Calayan avait gagné sa 1ère course à 4 ans à Nantes en septembre 2016, puis il a disparu de la circulation pendant...3 ans (!) avant son retour par une 2ème place à Moulins en juin. Il va désormais s'orienter vers les courses de Groupe. A l'époque où il est rentré dans le groupe d'associés, David Lumet ne savait pas qu'il achèterait le père de Calayan. Il a ainsi acquis Crossharbour en décembre 2015 à Arqana pour 13.000 €, alors que le cheval était au creux de la vague, dans le cadre de la vente finale des étalons des ex Haras-Nationaux. Crossharbour fut d'ailleurs l'un des derniers achats de l'Etat, en décembre 2009. Il a démarré dans le meilleur endroit pour lancer un étalon, au Haras de Cercy en 2010, avec comme d'habitude le soutien des éleveurs du canton qui lui ont apporté d'emblée 80 juments, ce qui représentait un nombre considérable à cette époque pourtant pas si lointaine. il y avait de quoi avoir confiance en ce très beau cheval (1,68m), frère de Rail Link par Zamindar, donc issu du grand élevage de Khaled Abdullah, vainqueur à 2 ans et triple gagnant de Groupe (La Coupe, Gontaut-Biron, Conseil de Paris). Mais le feu s'est rapidement éteint car 3 ans plus tard, Crossharbour saillissait seulement 2 juments et enregistrait une seule naissance au printemps 2013 ! Bien qu'il n'ait pas une gueule de métèque, il s'est transformé en juif errant, en peintre grec baladé à travers la France, avec des hauts et des bas dans sa jumenterie. Pendant 4 saisons, Crossharbour n'a guère goûté aux joies de la bagatelle, n'ayant qu'une poignée de produits par an. Ce n'est qu'en 2016, à la faveur de son arrivée au Haras du Grand Chesnaie en Mayenne, où il a soudainement augmenté son carnet de bal qui a culminé à 47 unités.

 


Crossharbour

 

Il n'empêche que le cheval s'en sort plus que bien avec sa maigre production, et notamment sur les obstacles d'Auteuil alors qu'il lui avait été reproché, lors de la naissance de sa 1ère génération, de donner des modèles pas faits pour sauter...Avant Calayan, Bandit d'Ainay (2 fois), Côté Mer et Chanson Douce avaient déjà brillé en haies et en steeple sur la Butte Mortemart. A noté que Côté Mer est désormais entraîné en République Tchèque, un grand pays de l'obstacle, et vient de terminer 3ème du surprenant Grand National d'Allemagne, une Listed. Il faut ajouter à ses succès récents Caprice La Cheneau qui a aligné 3 succès sur le cross à Ploermel, Moulins et Durtal fin 2018. Au printemps, Crossharbour, qui devait initialement partir en Irlande, n'a sailli que 9 juments après son arrivée tardive au Haras de la Haye Pesnel. Pour 2020, son propriétaire David Lumet continuera de le soutenir en lui envoyant ses juments, soit dans un haras candidat, soit tout simplement au sein de son propre élevage à quelques kilomètres de son Ecurie de la Ridaudière à Bécon-les-Granits.

Les stations de monte de Crossharbour :

2019 : Haye Pesnel
2018 : Courlais
2017 : Courlais
2016 : Grand Chesnaie
2015 : Mathieu Coutin
2014 : Pin
2013 : Corlay
2012 : Tréban
2011 : Cercy 
2010 : Cercy
 

NOTE : une semaine après le succès de Calayan, Crossharbour a de nouveau briller à Auteuil dans le Prix Xanthor avec Bandit d'Ainay, ainsi qu'en Angleterre le même jour avec Beni Light, autre membre de sa 1e génération.


On en parle dans l'article