Aujourd'hui : Deauville
Vente d'Elevage
Demain : Ascot
Ascot December Sale
Timonium, Maryland - le 10/12/2019
Midlantic December Mixed & Horses of Racing Age
Kill - du 11/12/2019 au 12/12/2019
December National Hunt Sale
Cheltenham - le 13/12/2019
Cheltenham December Sale

Le fantome de Sommertag plane sur Auteuil à travers Petillo

24/05/2015 - Grands destins
Les amateurs d'origine ont du se poser la question après le succès du 4 ans entier Petillo dans le Prix Caldarium 2015 à Auteuil. Mais qui est le père ? Sommertag est un mort allemand qui sort de derrière les fagots.. Oui et non, voici l'étrange vérité.  

Petillo met au jour le nom de son père défunt Sommertag, victime d'un scénario à la Zola (PHOTO APRH)

Eleveur de Petillo, Gildas Blain n'a pas fait des centaines de kilomètres à travers la Prusse pour dénicher un étalon allemand à son goût en Sommertag. Bien au contraire, l'agriculteur est allé au plus près et n'a fait que franchir la frontière de son département, la Creuse, célèbre justement pour n'être connue pour rien (d'où l'expression "au fin fond de la Creuse"), avec une poulniière alors débutant en 2010, Klyne. Et voilà qu'il continue de faire l'actualité d'Auteuil comme depuis 20 ans, tout cela avec une seule poulinière de base. C'est en 1992 qu'il acquiert au Haras de Maulepaire, La Main Heureuse (Rex Magna), brave jument ayant beaucoup couru, sortant de l'entrainement avec 8 victoires en 59 tentatives jusqu'à 7 ans. Directement, elle n'a pas très bien produit, donnant 3 femelles dont 1 inédites et 2 gagnantes d'une seule course chacune à petit niveau.
 

La Main Heureuse, c'est le cas de le dire
 

Mais Gildas Blain, tenace, a heureusement décidé de garder les 3 femelles comme poulinières : Chikiwi (Saint Cyrien), Ella Royale (Royal Charter) et Ottolina (Saint Cyrien). Elles ont toutes donnés des vedettes d'Auteuil et des mères de champions : Oculi, The Saint James, Argentique, Tyko, Piraya et Balko. Mère de Petillo, Klyne est la soeur cadette des 2 derniers cités, sachant qu'Ella Royale n'a eu que 3 produits. Bien que fille du décevant Volochine, Klyne a gagné à Auteuil à 4 ans chez Philippe Peltier après avoir été formée par Gildas Blain lui-même. Mais à 5 ans en 2010, elle aligne 2 chutes au printemps et l'éleveur la ramène poulinière et décide de la faire saillir immédiatement, par ce fameux Sommertag.

 


Voir la victoire de Sommertag à Baden-Baden

 

Fils de Tiger Hill avec une mère par Monsun, Sommertag débutait en 2010 sa carrière d'étalon au Haras de Jeden après avoir gagné un Gr.3 à Baden-Baden en 2008 à 5 ans. Il devenait alors le 1e étalon PS de l'histoire dans le Puy-de-Dôme, un département voisin de la Creuse. En pleine terre des volcans, à 800 m d'altitude, dans un climat très rude et un environnement grandiose mais désolé, et désert également, une femme d'origine polonaise avait décidé de tout plaquer de son urbanité Lilloise pour changer radicalement de vie. Quittant le commerce internationale, Marie-Agnes Pieczinski s'était installée sur 40 hectares dans ce trou perdu de Verneugheol (249 habitants) à la limite de la neige persistante pour élever des chevaux de loisir. Puis elle s'est tournée vers les pur-sang, important des juments de souche polonaises totalement inconnues en France et a fait naître en 2006 un certain Jeden, le 1e PS de souche polonaise né en France, issu du croisement de Sorbie Tower avec une mère par Wolver Heights...

 


Le Haras de Jeden, dans le Puy-de-Dôme.


Elle faisait débourrer ses chevaux par un type à côté, puis les préparait dans des randonnées equestres avant de les envoyer à l'entrainement chez Sylvain Loeillet. Parfois, on raconte ces histoires parce des personnages joyeusement illuminés de ce genre finissent en haut des podium. Mais là non...Marie-Agnes Pieczinski, installé dans une ferme très rustique, sous équipée, présentant des poulains manifestement peu habitués à l'avoine, a donc pris cet étalon, qui est mort dès le mois d'août 2010 au terme de sa 1e saison.... Pas de chance. Sommertag, pourtant bien né (son frère cadet Sommerabend est entré à Saint-Arnoult l'an dernier), n'a eu que 2 produits, le fameux Petillo et Sommerzina Cash, élevée par Alfred Guedj et Patrick Guedj (opticien à Paris, co propriétaire de l'étalon) dont la carrière s'est arrêtée dès l'âge de 2 ans après 2 places en 2 sorties. Par ailleurs, Jeden, 5 fois arrêté en 11 sorties, a enfoncé le clou de ce scenario à la Zola. Et la cabane est tombée sur le chien.

 

Zola dans le Puy de Dôme



Mais tout cela pourrait avoir une fin utile. En effet, Petillo a été conservé volontairement entier dans l'objectif d'en faire un étalon, dans la mesure où c'est un magnifique cheval d'1,70m et qu'il a une souche maternelle en béton armé. Après d'excellents débuts dans le Prix Emilius (3e), le pensionnaire de Guillaume Macaire a subi 2 contre-performances à 3 ans, mais à 4 ans, il est revenu dans le droit chemin car il a gagné par 5 longueurs le Prix du Jurançon à Enghien avant de faire de même dès son 1e essai sur le steeple dans ce Prix Caldarium à Auteuil, toujours associé à Arnaud Duchêne. S'il devient donc étalon un jour, et produit bien comme presque tous les vainqueurs à Auteuil qui sont passés au haras, nous pourrons raconter l'incroyable histoire du grand-père à nos petits-enfants...


On en parle dans l'article