Aujourd'hui : Kill
November Foal Sale Part. 1
Aujourd'hui : Deauville
Vente d'Automne
Kill - du 21/11/2019 au 22/11/2019
November Breeding Stock Sale 2019
Kill - le 22/11/2019
November Foal Sale Part 2
Newmarket - le 25/11/2019
December Yearling Sale
Newmarket - du 27/11/2019 au 30/11/2019
December Sale - Foals
Newmarket - du 02/12/2019 au 05/12/2019
December Mare Sale

Callia d'Oudairies : la crevette de 3 ans AQPS qui mange les gros purs

26/11/2015 - Grands destins
Un peu comme sa mère Quecy de Chadzeau, pourtant déjà très bonne, Callia d'Oudairies présente le profil d'une crevette. Cette frêle AQPS de 3 ans, nièce de Rubi Ball, vient pourtant de battre les mâles PS dans le Prix Roger de Minvielle (Listed) pour Guillaume Macaire et Michel de Gigou, qui en sont sont co-éleveurs.

 
Callia d'Oudairies n'est point grosse mais cela ne l'empêche pas de survoler le steeple-chase d'Enghien dès l'âge de 3 ans. La fille de Saint des Saints remporte ici le Prix Roger de Minvielle (Listed) sous la monte de Kevin Nabet, pour  l'entrainement de Guillaume Macaire et la casaque du Comte Michel de Gigou.

 

A l'heure où il est annoncé que le parc étalon HN va rendre son dernier souffle sous la bannière étatique, son ultime héros, Network se met de nouveau à l'honneur avec celui qui l'a découvert au fin fond de l'Allemagne. Ainsi, la petite-fille du patriarche du Haras de Cercy, Callia d'Oudairies vient de décrocher une Listed à Enghien, le Prix Roger de Minvielle, pour les 3 ans. Elle n'a pourtant pas le profil de l'emploi, n'ayant pas de physique, mais un coeur immense qui lui a permis de remporter sa 4ème course en déjà 8 sorties cette année.

Callia d'Oudairies ressemble totalement à sa mère, Quecy de Chadzeau, dont elle est le 2ème produit. Surnommée avec malice "la chasse d'eau" par son entraineur Guillaume Macaire, qui l'avait prise en affection et placée dans le boxe le plus proche de son bureau, Quecy de Chadzeau fut aussi bonne et précoce. Déjà lauréate de 2 courses à 3 ans, elle terminera sa carrière à 5 ans peu après sa 10ème victoire, le Grand Steeple-Chase de Craon (Listed), monté en 2009 par David Cottin dont Macaire disait alors que les pieds touchaient le haut des fences. Cottin pensait que Quecy pouvait se hisser au niveau des groupes, mais elle a subi une touche lors de sa sortie suivante dans la Grande Course de Haies de Fontainebleau, et même si elle n'avait que 5 ans, son propriétaire Michel de Gigou a préféré plier les gaules pour la rentrer poulinière compte-tenu de son formidable pédigrée.

 


Un an avant le Grand Steeple-Chase, Quecy de Chadzeau avait déjà gagné à 4 ans à Craon, montée par Lenie Suzineau, ici accompagné de Guillaume Macaire et Michel de Gigou.

 

En effet, Callia d'Oudairies descend d'une souche fondatrice de l'AQPS en France, celle de celui qui fut le dernier grand étalon "demi-sang" Useful. L'histoire a connu son tournant quand Michel de Gigou, alors Président de l'Association Nationale des AQPS et en cela questionné par les Haras Nationaux pour l'achat des étalons dont ses administrés seront les principaux utiisateurs, jette son dévolu sur un inconnu total nommé Network. Il visite le cheval avec François Gorioux et tous 2 sont convaincus par le profil de ce fils d'un certain Monsun, cheval réputé prometteur Outre-Rhin mais dont le sang est complètement absent de la France. Le cheval est donc acheté par l'Etat et débute sa carrière d'étalon en 2003 à ce qui s'appelait à l'époque la Station de Cercy dans la Nièvre, dépendant du Haras National de Cluny en Saone-et-Loire.

 


Network à Cercy-la-Tour

 

Comme il l'a toujours fait, le Comte Michel de Gigou soutient les étalons dont il a conseillé l'achat (il a même gagné avec des produits de Svedov...). En 2004, ce Breton fait donc une tournée dans le Centre en quête de la 1ère production de Network. Chez Michèle Juhen-Cyprès, il acquiert Quinine. Bingo ! Cette jument gagne à Auteuil et offre à Michel de Gigou le 1er prix des foals au Show AQPS du Lion 2015 avec une fille de Linda's Lad.

 

 

Ayant traversé la frontière de la Saone-et-Loire, il découvre chez Jean-Louis Berger et Pierre Duvignaud, une naine maigre nommée Quecy de Chadzeau. Il l'achète pour son pédigrée, car sa mère Hygie (Lute Antique), est une soeur de Ratabour et une petite-fille de la matrone Etoile du Berger III. Sur ce coup là, le Comte Michel de Gigou a provoqué la chance mais celle-ci va lui sourire bien plus qu'imaginable. Non seulement Quecy de Chadzeau sera bonne, mais aussi 4 produits précédents d'Hygie vont se mettre à aligner les succès (Mably, Nessy, Orchid et Pretty de Chadzeau), et surtout le propre frère cadet de la pouliche, nommé Rubi Ball, se révélera être un crack sous la casaque de la famille Papot et l'entrainement de Jacques Ortet.

 

Devenue poulinière chez le Comte Michel de Gigou, actuel Président de l'Association AQPS OUEST près de Saint-Brieuc, Quecy de Chadzeau a eu tout d'abord un mâle de Kapgarde qui s'est malheureusement tué à l'entrainement à 2 ans. Puis elle a donné Callia d'Oudairies, co-élevée avec Guillaume Macaire (Palmyr Racing) qui avait donné la saillie de Saint des Saints. Ensuite, il y a un 2 ans par Turgeon qui est chez Gabriel Leenders, puis un yearling par Kapgarde de nouveau co-élevé avec Guillaume Macaire qui a donné la saillie. Bonne mère, Quecy de Chadzeau a enchaîné ce printemps avec un mâle par Saint des Saints, vendu à Jacques Détré, et elle est à nouveau pleine de Kapgarde.


On en parle dans l'article