Aujourd'hui : Fairyhouse
November National Hunt Sale
Cheltenham - le 15/11/2019
Cheltenham November Sale
Fairyhouse - le 16/11/2019
Flat Foal & Breeding Stock Sale
Kill - du 18/11/2019 au 20/11/2019
November Foal Sale Part. 1
Deauville - du 18/11/2019 au 20/11/2019
Vente d'Automne
Kill - du 21/11/2019 au 22/11/2019
November Breeding Stock Sale 2019
Kill - le 22/11/2019
November Foal Sale Part 2
Newmarket - le 25/11/2019
December Yearling Sale
Newmarket - du 27/11/2019 au 30/11/2019
December Sale - Foals

Cheltenham 2017 - Une 1ère pour Nick Williams grâce à Flying Tiger dans le Fred Winter

15/03/2017 - Grands destins
Le plus francophile des entraineurs anglais a vécu un grand moment ce mardi 15 mars en gagnant sa première course au course pendant un Festival de Cheltenham. Il avait repéré son protégé de 4 ans Flying Tiger yearling à Arqana où il adore acheté. Ce fils de Soldier Of Fortune et de Ma Préférence a été élevé par le Haras du Petit Tellier. Par les envoyés spéciaux sur place Anne-Lise Legorgeu et Loïc Stecher.
Richard Johnson a le sourire après cette première victoire de Festival en 2017 alors qu'il n'avait gagné
aucune course au cours de ce meeting en 2016
 
Nick Williams a donc gagné sa première course au cours du Festival de Cheltenham, un moment important pour un entraineur. Lui qui est basé à George Nympton dans le Comté de Devon au sud-ouest de l’Angleterre, est pourtant habitué des victoires d’importance. C’est lui qui entraine (ou entrainait) Rêve de Sivola, Agrapart, Tea For Two, Aubusson, Le Rocher, Zaynar, Me Voici, … et achète des chevaux depuis de nombreuses années à Arqana et notamment Fox Norton, 2e aujourd’hui du Queen Mother Champion Chase (Gr.1) pour Collin Tizzard.
 
Ils étaient 22 concurrents au départ de ce Fred Winter Juvenile Handicap Hurdle, un Gr.3 qui réussit aux chevaux français puisque remporté par Qualando en 2015 (lire l’article) et Diego du Charmil l’an passé (lire l’article). Le gagnant Flying Tiger porte le label "IRE" mais a bien été élevé en France au Haras du Petit Tellier par Patrick Chedeville. Ce dernier avait déjà élevé sa mère, la très bonne Ma Préférence (American Post), lauréate du Prix Fille de l’Air (Gr.3) chez François Rohaut en 2010 pour la casaque de son éleveur. Conservée poulinière, elle a donné Flying Tiger, son deuxième produit, en 2013 puis Onthemoonagain, une fille de Cape Cross 3 ème du Prix des Réservoirs (Gr.3) l’an passé chez Jean-Claude Rouget pour l’association Jean-Louis Tepper – Gérard Augustin-Normand. Ces derniers ont aussi acheté son frère en 2016, alors qu’il était yearling pour 52.000€ à Arqana. Le fils d’Elusive City est aussi à l’entrainement à Pau.
 
 
Patrick Chedeville avait acheté la grand-mère de Flying Tiger à Jean-Luc Lagardère. Restless Mixa était entrainée par André Fabre et avait servi de leader à Luna Wells dans le Prix de Diane 1996. Placée ensuite chez Henri-Alex Pantall, la fille de Linamix avait gagné deux courses à 4 ans, la première à Montrevault, la seconde à Blain Bouvron Le Gavre. Restless Mixa étant gagnante et surtout sœur de Resless Kara (le premier classique – Prix de Diane – de Jean-Luc Lagardère), elle avait évidemment sa place au haras. Avant Ma Préférence, Restless Mixa avait donné Noble Request, un fils de Highest Honor gagnant du Scottish Champion Hurdle (Gr.2) et 2e du Christmas Hurdle (Gr.1). De cette famille est aussi "sortie" la sprinteuse Restiadargent.
 
Flying Tiger quand il était yearling au Haras du Petit Tellier. Sa mère Ma Préférence y est toujours. Elle est actuellement pleine d'Elvstroem
 
Acheté comme ses frères et sœurs yearling à Arqana, Flying Tiger a commencé sa carrière de course par une victoire à Compiègne en avril 2016, à l’âge de 3 ans associé à David Cottin. Il avait ensuite enchainé par une 2e place à Dieppe puis a été jugé digne de participer au Prix Cambacérès (Gr.1), celui de De Bon Cœur. Gagnant à nouveau en janvier dernier à Newbury puis 4e de l’Adonis Hurdle (Gr.2), sa dernière course à Kempton fin février, Flying Tiger a été monté à ces deux reprises par Lizzie Kelly, la belle-fille de Nick Williams. Cette dernière a du être face à un choix cornélien pour monter le Fred Winter 2017 car son beau-père présentait Diable de Sivola dans la même course. Elle a finalement opté pour ce dernier mais a tout de même fini 5e.
 
Nick Williams répond au question de la presse internationale.
Presque 1000 journalistes sont accrédités pendant le Festival de Cheltenham
 
Après la course, Nick Williams a précisé tout le mérite de sa belle-fille qui lui avait donné d’excellents conseils pour améliorer la comportement de Flying Tiger. A 33/1, ce dernier a tout de même causé une surprise de la part des parieurs. Il a offert un premier succès de Festival en 2017 à son jockey Richard Johnson, jockey de Défi du Seuil, Native River, Coneygree, Cheltenian, Garde La Victoire mais aussi et surtout du légendaire cheval de cross Baltazar’s Gift.
 
Une équipe de vainqueur heureuse dont les propriétaires, le syndicat The Macaroni Beach Society !
 
Notes : 14 des 22 concurrents de ce Fred Winter Handicap étaient des "FR". Le 2e Divin Béré, élevé par Alain Regnier au Haras de la Haie Neuve, gagnant à Lyon Parilly et deux fois 2e à Auteuil (dont 2e d'On The Go) chez Sébastien Culin, avait été acheté à l'amiable par Joffret Huet.

 


On en parle dans l'article