Aujourd'hui : Kill
November Breeding Stock Sale 2019
Aujourd'hui : Kill
November Foal Sale Part 2
Newmarket - le 25/11/2019
December Yearling Sale
Newmarket - du 27/11/2019 au 30/11/2019
December Sale - Foals
Newmarket - du 02/12/2019 au 05/12/2019
December Mare Sale
Doncaster - le 06/12/2019
December Sale
Deauville - du 07/12/2019 au 10/12/2019
Vente d'Elevage

Henri-François Devin gagne le Prix Bertrand de Tarragon : un clan réuni

20/09/2017 - Grands destins
 Avec le succès de sa pensionnaire Golden Legend, née d'une des plus anciennes souches du Haras du Mesnil, dans le Prix Bertrand de Tarragon (Gr.3), épreuve qui rend hommage à son ancien voisin de Maulepaire, le jeune entraineur Henri-François Devin résume jument plus d'un siècle d'histoire familiale articulée autour de la figure légendaire de Mme Jean Couturié.


Golden Legend, montée par Alexis Badel, enlève aisément le Prix Bertrand de Tarragon (Gr.3) à Maisons-Laffitte, dans la foulée de son succès de Listed dans le Prix de Liancourt à Chantilly. (PHOTOS APRH)

 

Tout près du Mans, à Savigné-L'Eveque, le domaine du Mesnil dépasse les 1000 hectares, si on rassemble le Mesnil de la famille Devin, le Haras de la Chaussée, le Haras de Maulepaire de la famille de Tarragon, ainsi que le centre entrainement de Longueville qui était occupé par Dominique Sepulchre. C'est là qu'est né et qu'a grandi Henri-François Devin, le fils aîné des 4 enfants d'Antonia et Henri Devin, lui-même un des 3 petit-fils de la fameuse Mme Jean Couturié. C'est là qu'il a connu les heures des gloires internationales de Terre à Terre et autre Ange Gabriel, dans les années 2000. Après avoir été stagiaire chez Jean-Paul Gallorini et André Fabre, il s'est lancé comme entraineur, mais pas "à la maison", plutôt à Chantilly.

Si l'histoire de la famille avec les chevaux a commencé deux génération au préalable, avec Henri (déjà Henri...) Couturié, vainqueur du Grand Cross de Pau en 1876 avec Sylvie, une jument qu'il entrainait et montait lui-même, c'est...Mme Jean Couturié, dont peu savent que son prénom était Elisabeth, qui a fait la réputation d'un haras crée en 1908, et aujourd'hui géré par Pierric Rouxel pour la partie Maulepaire.

 


Henri-François Devin, à droite, avec sa jument, son jockey et son équipe.

Le Mesnil a accueilli des stagiaires de grand renom comme  Sir Henry Cecil, François Boutin, Alain de Royer-Dupre, Marcel Rolland, Eric Danel, Dominique Sepulchre, Yves de Nicolay, Gilles Forien, Philippe Jousset, Alan CooperJean de Roualle, Anthony Stroud, William de Burgh, Vincent Rimaud, Pierre de Maleissye, Michel de Gigou et très récemment Philippe Decouz. Propriétaire du crack des années 60 Right Royal, Mme Jean Couturié a vu son gendre, le Comte Bertrand de Tarragon, mariée à sa fille Marguerite en 1951, de reprendre les rênes du domaine de Maulepaire, tandis que la partie Mesnil est gérée par Antonia et Henri Devin.

 

 

Après n'avoir échoué que d'une encolure dans le Prix Madame Jean Couturié (Listed) cet été à Vichy, Henri-François Devin a fait un sacré clin d'oeil à l'histoire des courses en gagnant le Prix Bertrand de Tarragon (Gr.3), qui rend homme à un grand homme décédé en novembre 2013, avec sa pensionnaire de 3 ans, Golden Legend.

 

VOIR LE PEDIGREE DE GOLDEN HARVEST

 

Fille de l'étalon maison Doctor Dino (Muhtathir), qui est entré au Mesnil après une riche carrière internationale des Etats-Unis jusqu'à Hong Kong, Golden Legend descend d'une souche toujours généreuse pour ses éleveurs, Antonia et Henri Devin. La mère Gold Harvest, elle aussi issue d'un ex étalon maison, Kaldounévées (père de Terre et à Terre et Ange Gabriel), a terminé 3e du Prix Vanteaux (Gr.3). Elle est nièce de Strawberry Blonde (Prix de Liancourt, Listed), mais surtout, sous la 4e mère, on trouve ZIgreen, Zinabaa, Atlantic Air, double gagnant de Gr.3 qui était devenu le 1e étalon PS du Qatar, mais aussi Precision (ex Anabar), lauréat de la Hong Kong Cup.

 

 

 

 


On en parle dans l'article