Doncaster - du 27/08/2019 au 28/08/2019
Premier Yearling Sale
Doncaster - le 29/08/2019
Silver Yearling Sale
Baden-Baden - le 30/08/2019
Jährlings Auktion
La Teste - du 03/09/2019 au 04/09/2019
Vente de Yearlings
Le Lion d'Angers - le 05/09/2019
Show AQPS Ouest

Eric Leray gagne le Quinté de Pau depuis le Sri Lanka

16/01/2018 - Focus divers
Eric Leray a gagné le quinté du jour à Pau ce mardi 16 janvier 2018 alors que l’entraîneur profite de ses vacances au Sri Lanka entre une visite de réserve d’éléphants et l’indispensable farniente sur la plage !
On fait sauter la bouteille, Eric Leray joue au beau gosse sur les plages du Sri Lanka
 
A plus de 8000km du Sri Lanka, Argentier et Kevin Nabet ont gagné le Prix Auguste de Castelbajac, un très gros handicap support du quinté du jour à Pau dans des conditions extrêmes. Le terrain lourd, la pluie, le vent, le froid, trop peu pour Eric Leray qui a préféré partir pour des vacances bien méritées. Bien qu’éloigné géographiquement, l’homme de Senonnes est responsable à 300% de cette victoire, étant l’éleveur d’Argentier.
 
Fils de High Rock, ancien étalon au Haras de la Hêtraie puis à la Barbottière ainsi qu’à Corlay, Argentier vient de remporter sa 7e course. Désormais âgé de 8 ans, le cheval n’a pas encore gagné à Auteuil bien que souvent placé. Son jardin, c’est Pau. En février 2017, déjà associé à Kevin Nabet, Argentier avait remporté son premier gros handicap. En débutant à 4 ans à Limoges, le poulain avait gagné en plat. Côté pedigree, Argentier est le frère de l’excellent Valtor, fils de l’étalon Nidor, appartenant lui aussi à Eric Leray et encore récent 3e de Listed à Pau. Leur mère Jossca a elle aussi remporté un important handicap à Pau, décidemment. C’était en 2004, l’une de ses 4 victoires entraînée par … Eric Leray. Son père, le rare Badolato, faisait la monte à la fin des années 1990 au Haras du Grand Chesnaie lorsque le haras était dirigé par Daniel Fournier. Eric Leray a eu un autre bon fils de Badolato, Itador, le frère de Nidor. Lors de sa dernière sortie, le cheval, surtout son jockey du jour, avait pris la mauvaise piste dans le tournant final alors qu'ils luttaient pour la victoire.
 
Voir la victoire d'Argentier dans le Prix Auguste de Castlebajac ci-dessous.