Aujourd'hui : Doncaster
September HIT Sale
Demain : La Teste
Grand Show Anglo
Fairyhouse - du 25/09/2018 au 26/09/2018
September Yearling Sale Part 1
Fairyhouse - le 27/09/2018
September Yearling Sale Part II
Maryland - du 01/10/2018 au 02/10/2018
Midlantic Fall Yearlings
Kill - du 02/10/2018 au 03/10/2018
Orby Sale
Saint-Cloud - le 04/10/2018
Vente de Pur-Sang Arabes
Kill - le 04/10/2018
Sportsman's Sale

Forthing roi de Pau : les idées de Maggie ont du génie

05/02/2017 - Infos générales
Depuis sa maison de 40 pièces en Virginie, sur la côte Est anti-Trump des Etats-Unis, Maggie Bryant a passée une journée triomphale le 4 février à Pau. En plus du Grand Cross avec Disco d'Authie, la grande propriétaire américaine a enlevé la Grande Course de Haies de Pau 2017 avec Forthing, auteur d'un doublé rarissime deux semaines après le Grand Prix.

La joie de Geoffrey Ré est perceptible et communicative à l'issue de sa victoire avec Forthing dans 130ème Grande Course de Haies de Pau

 

Certe agée mais plus jeune que la célèbre marque alimentaire homonyme suisse, qui a 130 ans, Magalen dite Maggie Bryant, amie d'enfance de Jackie Kennedy avec laquelle elle chassait à courre sur le domaine familial, a aussi des idées, comme l'inspire le slogan : "Maggi Maggi, et vos idées ont du génie !" À part peut-être quand elle a tant insisté pour construire une autoroute privée, la dame au chapeau rouge se montre plutôt clairevoyante dans ses affaires et dans le choix de ses conseillers. En l'occurrence, pour la partie equine, elle a bien fait d'accorder sa confiance à David Powell, lui aussi américain, tout autant passionné qu'elle par l'obstacle français. Rappelons que Maggie Bryant est née dans la patrie de l'obstacle aux Etats-Unis, qui entretient des us et coutumes provenant d'un attachement très vivace aux valeurs de l'Angleterre, 1e occupante européenne du nord-est du Nouveau Monde. Mais Maggie a choisi la France plutôt que l'Angleterre, et c'est très bien ainsi. Depuis une 15aine d'années, elle termine dans le trio de tête des propriétaires d'obstacle en France. Leader en 2003 et 2004, elle est dauphine depuis 2012 de l'Ecurie Papot au classement national. Après une année exceptionnelle grâce à un quinté de champions (Milord Thomas, So French, Blue Dragon, Device, Terrific), Maggie démarre la saison 2017 en faisant une razzia à Pau grâce à ses pensionnaires confiés à Guy Chérel, actuellement à Isabelle Pacault.

Deux semaines après avoir remportée son 1e Grand Prix de Pau, Maggie Bryant voit son représentant remporter le 2e doublé seulement de l'histoire Grande Course de Haies / Grand Prix la même année, après El Triunfo qui était un grand champion, lauréat de Grand Steeple-Chase de Paris l'année suivante. Forthing suivra-t-il le même chemin ? El Triunfo n'avait que 5 ans quand il a fait ce doublé alors à une semaine d'intervalle en janvier et février 1991 pour François Rohaut sous la casaque de Francis Montauban, n'avait que 5 ans. Forthing a 6 ans et beaucoup plus d'expérience à Auteuil que son prédécesseur à la même époque. Il a montré du talent sur la Butte Mortermart, mais aussi des limites alors qu'il se transcende au Pont Long, où il avait déjà gagné devant Winneyev le Prix Antoine de Palaminy (Listed) en 2015, puis le Prix Renaud du Vivier (Listed) en 2016 devant le même Winneyev. Notons d'ailleurs que ce fils de Goldneyev qui est actuellement son compagnon d'entrainement chez Isabelle Pacaut avait dans la foulée remporté le Grand de Pau (Gr.3) le 24 janvier 2016, battant cette fois Forthing, 3e derrière Mali Borgia. Ce dernier a gagné de son côté le Prix Gaston Phéobus en ce jour du meeting palois dont Winneyev est pour l'heure absent, n'ayant pas recouru depuis son triomphe. Pas revu depuis un an, il a toutefois repris l'entrainement.

En l'absence de son encombrant rival, Forthing gambade donc à Pau. Il met en avant son père Barastraight, étalon au Haras des Sablonnets depuis ses débuts en 2010, et qui n'a jamais dépassé les 20 ou 30 juments sauf l'année 2016, suite aux 1e succès de Forthing et de Baie des Iles, son autre black type. Il fait mieux que son frère Naaqoos, qui a couté cher à beaucoup d'éleveurs français avant son heureuse exportation au Maroc, où il faut des gagnants pour des raisons que la raison ignore. Le destin de la mère de Forthing, Something Fine, et de son éleveur, Ingrid Desagnat, installé à Vallaudry à 2 pas des Sablonnets et dont Forthing est le tout 1e éleve, a déjà été détaillé à plusieurs reprises dans ces colonnes. Rappelons que l'ancienne femme jockey devenue entraineur mais contrainte d'arrêter son activité en 2009 suite à un grave accident à la suite duquel elle a frôlé l'amputation d'une jambe, s'était ensuite lancée dans l'élevage pour faire vivre sa passion. Sa 1e poulinière était nommé Something Fine, fille par Baby Turf de la très bonne Epione, lauréat de 18 courses chez Guy Henrot sous la casaque de Pierre-Bernard Marlin, par ailleurs propriétaire du cheval qui avait causé le terrible accident, et qui avait ensuite donné la jeune poulinière à la convalescente...Les 3 premiers produits de Something Fine n'ont rien fait, ce qui n'a pas empêché Guy Chérel, toujours aussi pointu pour dénicher des bons chevaux chez des inconnus, de l'acheter alors qu'il était foal.

Note : simultanément au succès de Forthing, son frère cadet par Slickly Royal nommé Imperceptible, certes moins doué mais tout de même vaillant, gagnait sa 1e course pour sa 9e sortie sur le steeple-chase de Machecoul. Après avoir déçu lors de ses 5premières sorties chez Guy Chérel, il est passé chez Jérôme Marion. 

 

La lutte était âpre à l'arrivée

Forthing s'est finalement imposé d'un poil de barbichette

Les lads attendent leur cheval et notamment Mohsen (à droite) qui s'occupe de Forthing

Geoffrey Ré célèbre son sacre

Les vainqueurs avaient de nombreuses fans

Il y a eu enquête et réclamation dans cette Grande Course de Haies de Pau mais l'arrivée a été maintenue. Forthing n'était de toute façon pas concerné

Isabelle Pacault, ravie du succès de son cheval


On en parle dans l'article


Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article


(pour valider votre commentaire sur votre boite mail)