Demain : Fairyhouse
Derby Sale
Bécon-les-Granits - le 29/06/2019
Show Lumet
Deauville - du 02/07/2019 au 03/07/2019
Vente d'Eté
Newmarket - du 09/07/2019 au 12/07/2019
July Sale
Lexington, Kentucky - du 09/07/2019 au 10/07/2019
Lexington, Kentucky - du 09/07/2019 au 10/07/2019
The July Sale

Phelps Win le Guiche, plutôt "Hôtellerie" ou "Chaumes"?

09/05/2017 - Infos générales
En remportant le Prix de Guiche 2017 dimanche à Chantilly, Phelps Win se place comme l’une des chances du prochain Prix du Jockey Club si son éleveuse – propriétaire décidera de le supplémenter. Il devient ainsi un nouvel espoir classique pour le Haras de l’Hôtellerie où le poulain est né et y a été élevé ainsi que pour l’Ecurie des Chaumes qui l’a débourré et pré-entraîné.
Phelps Win et Pierre-Charles Boudot n'ont pas fait dans le détail en remportant le Prix de Guiche de 3,5 longueurs ©APRH
 
Souvent parmi les meilleurs vendeurs sur les rings, le Haras de l’Hôtellerie fête cette année sa 5e année d’activité. Jean-Pierre et son fils Guillaume Garçon ont déjà pu élever Mubtaahij, ex vainqueur de l’UAE Derby (Gr.2) en 2015 puis 2e de la Dubai World Cup (Gr.1) l’année suivante et 4e cette année. Ce dernier avait participé au Kentucky Derby mais n’avait malheureusement pas pu participer à l’arrivée malgré une réelle chance. Un autre poulain pourrait faire de même, c’est-à-dire participer à un classique, le Prix du Jockey Club.
 
Phelps Win, un fils de Muhtathir, vient en effet de signer la 2e victoire de sa carrière (5 courses) après son succès dans le Prix de Guiche (Gr.3) à Chantilly. Déjà tout proche du Prix La Force (Gr.3), seulement battu d’une encolure par Graphite, Phelps Win a été élevé par la famille Garçon au Haras de l’Hôtellerie comme Mubtaahij pour le compte d’un client. Son éleveuse – propriétaire se nomme Nadine Chiari, une Corse qui avait choisi de faire élever deux poulains aux Champeaux, au sud-ouest de Vimoutiers, chez Jean-Pierre Garçon.
 
Phelps Win sera-t-il le 7e vainqueur de Gr.1 pour son père Muhtathir? ©APRH
 
Remontons en 2004, année où Take Grace était âgée de 2 ans. Nadine Chiari est propriétaire de cette fille de Take Risks. Elle l’envoie tout d’abord chez Keven Borgel puis chez Julie Laurent-Joye puis enfin chez Yves de Nicolaÿ. A l’âge de 4 ans, la jument gagne le Prix Miss Satamixa (Listed) puis part à la saillie de Tiger Hill d’où la gagnante Pearl Of Grace. Son 2e produit par Desert Style ne débute pas est c’est en 2012 que naît Usain Best, un fils de Whipper qui lui est naîtra et sera élevé au Haras de l’Hôtellerie comme son frère cadet Phelps Win. Les deux poulains ont été nommés en hommage aux grands sportifs et multiples médaillés olympiques, le nageur Michael Phelps (en photo ci-contre) et le sprinter Usain Bolt. Notons également que Usain Best a gagné sa 4e course ce lundi 8 mai à Saint-Cloud.
 
 
Yearling, Phelps Win était un beau poulain avec de l’os se souvient Jean-Pierre Garçon mais légèrement panard. Sa croissance se passe bien et le cheval part au débourrage à la fin de son année de yearling. Il arrive à Machecoul à l’Ecurie des Chaumes chez Manu et Sonia Nicoleau qui passeront ensuite le relais à Henri-Alex Pantall pour l’entrainement. Les deux jeune professionnels installés directement sur l’hippodrome ont déjà débourré et pré-entrainé les chevaux de groupe tels Prince Gibraltar, Goken, Damila, Son Cesio, Goldy Espony, Rangali ou plus récemment les bons Yuman, Incampo, My Scholar, Rayon Vert, Fuego Del Amor, …
 
Phelps Win est donc l’un des bons éléments de cette génération née en 2014 au Haras de l’Hôtellerie. Jean-Pierre Garçon ajoute d’ailleurs : "Phelps Win fait partie d’une bonne génération née à la maison. En 2014, nous avions également élevé Fazendera pour Dunmore Stud (l’éleveur de Mubtaahij) qui sera sans doute au départ du Derby du Midi dans quelques jours ou encore My Way, un poulain que nous avions élevé sous le nom de l’Hôtelleire qui s’annonce très prometteur sur les obstacles. L’année d’avant, nous avions élevé Dream Dy qui s’est placé à l’arrivé du Prix Altipan 2017."
 
Notes : Apulia, la mère de Fazendera est suitée cette année d’un mâle d’Olympic Glory. Elle a été saillie par Siyouni. Sa yearling par le père d’Ervedya passera en vente en août de même que la ½ sœur de Dream Dy, par Siyouni également.

On en parle dans l'article