Aujourd'hui : Kill
November Breeding Stock Sale 2019
Demain : Kill
November Foal Sale Part 2
Newmarket - le 25/11/2019
December Yearling Sale
Newmarket - du 27/11/2019 au 30/11/2019
December Sale - Foals
Newmarket - du 02/12/2019 au 05/12/2019
December Mare Sale
Doncaster - le 06/12/2019
December Sale

Le Prix Questarabad de Prince Ali ou la folle journée de Simon Munir

20/05/2017 - Infos générales
Le puissant propriétaire Simon Munir, quasiment toujours associé à Isaac Souede, a vécu une journée de rêve ce samedi à Auteuil en remportant 4 des 8 courses du jour et notamment le Gr.3 Prix Questarabad grâce à Prince Ali. Retour sur une journée pleine de succès.
Le tapis rouge a été déployé pour Simon Munir (en photo ci-contre, les 4 doigts levés pour son coup de 4 ©APRH) qui était là en personne aux courses à Auteuil. Véritable passionné des courses, il prenait des photos de chacun de 4 vainqueurs du jour. Gestionnaire de patrimoine, propriétaire depuis 2004, Simon Munir a commencé a travaillé avec Anthony Bromley de Highflyer Bloodstock depuis 2010 avec à la clé, une moisson de succès. Passionné de courses, de sport, Simon Munir s’est aussi intéressé de près à l’élevage grâce ses championnes. Depuis quelques années, il a confié ses juments à Richard Powell au Haras du Lieu des Champs où une quinzaine de ses poulinières y sont stationnées. Parmi elles, citons Utopie des Bordes, Une Artiste, Tali des Obeaux, Gitane du Berlais ou encore Ma Filleule.
 
Né le 24 octobre 1964, Simon Munir est d’origine turque. Il est monté sur son premier cheval à l’âge de 6 ans et a découvert les courses grâce à son grand père, apprend-t-on dans un article de Paris Turf. « C’est lors d’un dîner à l’hôtel Raffles à Singapour qu’il s’est associé à Isaac Souede ». En effet, Simon Munir et Issac Souede sont quasiment indissociables. Les deux hommes partagent la copropriété des 4 vainqueurs du jour à Auteuil : Daring Rose, Baraka de Thaix, Prince Ali et Sudiste, un fils de Califet dont la copropiété est partagé par son éleveur et entraineur Guy Cherel.
 
C’est d’ailleurs avec Guy Cherel que les succès de la journée ont commencé. Daring Rose, une fille d’Al Namix élevée par ML Bloodstock, est en effet entrainée par l’homme de Maisons-Laffitte et Gavray. Cette femelle AQPS de 4 ans a remporté le Prix Djarvis associée à Geoffrey Ré en devançant un autre représentant de l’Ecurie Munir – Souede Dragon d’Estruval, cheval dont la copropriété est partagée avec son éleveur Bernard Le Gentil.
 
Si la casaque Munir – Souede a été battue d’un poil de barbichette avec Crack de Rêve dans le Prix Aristote par Capferret, les couleurs ont continué de briller en fin d’après-midi avec Baraka de Thaix (Dom Alco), un AQPS de 6 ans élevé par Michel Bourgneuf, dans le Prix Pot d’Or.
 
Anthony Bromley et Simon Munir autour de Kévin Nabet et Prince Ali après leur succès dans le Prix Questarabad ©APRH
 
Prince Ali a sportivement parlant été la plus belle victoire du jour dans le Gr.3 Prix Questarabad. Le fils de Kapgarde élevé par Yves Lemonnier a devancé son compagnon d’entrainement, chez Guillaume Macaire, Candide, un représentant du Président de France Galop Edouard de Rotschild. Notons également que L’Ami Serge, un autre représentant de l’association Munir Souede, s’est classé 2e du Prix La Barka (Gr.2). Ce représentant de Nicky Henderson, présent à Auteuil, était l’un des 14 partants de la casaque Munir (et/ou associés) de ce week-end.
 
"Fêtez ce grand jour, clochettes et tambours, venez adorer l'idol, Prince Aliiiiiiiiiiiiiiii"
 
En faisant le compte à mi-match, les 9 chevaux de la casaque Munir ont empoché 221.760€ de gains et surtout de très bons souvenirs à son propriétaire qui, rappelons-le, s’investit et investit énormément depuis ses débuts. Chapeau pour ses efforts récompensés !

On en parle dans l'article