Razzia de Didier Guillemin chez les anglos précoces

12/03/2018 - Infos générales
Polyvent mais particulièrement reconnu avec ses 2 ans pur-sang, Didier Guillemin maîtrise tout autant la précocité des anglos arabes. Il vient ainsi de truster les podiums des 2 premières courses de 3 ans AA à Mont-de-Marsan et Agen. Source : WWW.ANGLOCOURSE.COM


Didier Guillemin

 

Chez lui à Mont-de-Marsan, Didier Guillemin aborde le Prix de Valmy, la toute 1e course de 3 ans anglo du programme 2018 comme un général y présentera sa nouvelle armée. Ainsi, lui qui a déjà connu tant de succès dans cette race, le plus célèbre nationalement étant sans doute Cherco, il selle 5 des 8 partants de la course et finira par prendre les 3 premières places du podium ! La pouliche Genmoss (Gentlewave), représentante du Haras du Bosquet associée à Gabriel Bon s’est montrée la plus forte car 7,5 longueurs ont sanctionné sa supériorité. Côté origines, Genmoss devient le 6ème gagnant de sa mère Mossaka, une soeur de Cherco par Fast, lauréate du Grand-Prix des Pouliches, de la Poule d’Essai ou encore du Critérium des Jeunes, en autant de produits ayant vu un champ de courses.

 

 

 Genmoss a de qui tenir puisqu’elle est la sœur de Mossalis (Grand Critérium des 12,5%, Critérium de Tarbes) et surtout Mosacha (Grand-Prix des Pouliches, Grand Critérium, Critérium des Jeunes). C'est évidemment la meilleure souche du Haras du Bosquet, crée à l'époque par Jean Laborde (père de l'actuelle dirigeante Véronique Laborde), et aussi l'une des souches les plus prolixes de l'anglo-arabie. (VOIR LE PEDIGREE). Son père Gentlewave, après son début de carrière en Normandie et avant de partir en Angleterre, a fait la monte une saison dans le Sud-Ouest à Sorélis près de Pau, d'où la naissance de cette Glenmoss. Gentlewave est revenu cette année en France, au Haras du Lion.

 


Frascati Lagarde gagne en débutant à Agen, monté par Gabriel Bon (photo R. Polin)

 

Dès le lendemain, à Agen, Didier Guillemin a remis le couvert dans le Prix Corène, lui réservé au 37,5%. Il n'avait qu'un seul des 6 partants cette fois, mais cela lui a suffi pour remporter une 2e victoire avec Frascati Lagarde, de nouveau avec Gabriel Bon. Elevé à Aurillac par l'écurie Couderc, à qui il appartient toujours, ce hongre est né d'Onyx de Roches, lauréate de la Poule d'Essai à La Teste déjà sous l'entrainement Guillemin, mais dont la production avait été inégale jusqu'alors. Frascati Lagarde était passé au Grand Show Anglo 2017 à La Teste. A noter qu'il avait conclu non classé, au contraire de son frère aîné Visconti de Lagarde, lauréate du Concours Elite de Tarbes en 2011 avant d'échouer en courses pour briller plutôt en CSO. C'est sûr qu'à la finale, entre la beauté et la vitesse, y a pas photos...

Frascati Lagarde offre à cette occasion sa 1e victoire d'étalon à Frisson du Pécos, un vainqueur de 9 courses en 15 sorties qui fait aujourd'hui la monte à Sorelis et fait tilt d'entrée avec sa 1e génération de 3 ans.

 

 

 

 

 


On en parle dans l'article