Aujourd'hui : Deauville
Débat de la Fédération des Eleveurs
Doncaster - du 27/08/2019 au 28/08/2019
Premier Yearling Sale
Doncaster - le 29/08/2019
Silver Yearling Sale
Baden-Baden - le 30/08/2019
Jährlings Auktion
La Teste - du 03/09/2019 au 04/09/2019
Vente de Yearlings
Le Lion d'Angers - le 05/09/2019
Show AQPS Ouest

Vente Mixte Février 2016 Arqana - Bilan : Pauline avait les clés

09/02/2016 - Ventes élevages
Ne cherchez plus dans vos sacs, vos tiroirs, vos poches, etc., Pauline les a ! En effet, une certaine Pauline Boulc’h Mascaret avait les clés de cette vente mixte de février 2016 à Arqana. Elle a ainsi signé les bons d’achats des lots 1 et 335, respectivement les premiers et derniers lots de cette vacation. Voir les DIFFÉRÉS, ANECDOTES des top price pur-sang, RÉSULTATS et PHOTOS de cette première journée de vente à Deauville en 2016.

Pour fêter ses 10 ans, Arqana avait organisé un grand jeu lors d'une soirée spéciale la veille sa première vente de l'année 2016, le dimanche 7 février dans le restaurant surplombant le ring. Pendant une heure, les convives ont été soumis à un quizz culturel... mais pour autant particulièrement animé. Revivez ci-dessus le best of d'un anniversaire mémorable !

 

Pauline Boulc'h Mascaret, d'Arqana Racing Club, a signé les bons des premiers et derniers lots de cette vacation ©APRH
 
VOIR LES DIFFERES ET RESULTATS DE LA VENTE MIXTE DE FEVRIER 2016
  
 
Une fois n’est pas coutume, cette vente a débuté par la venue sur le ring d’un lot tout a fait unique, un cheval de dressage de haut niveau puisqu’il a été labellisé JO-JEM en 2014. Beaucoup de curieux étaient venus admirer cet équidé, un hongre de 13 ans, au palmarès flatteur de 36 premières places. Annoncé en coulisse comme pouvant faire un prix entre 70.000 et 110.000€, ce cheval nommé Rossini a finalement été adjugé 83.000€. Pauline Boulc’h Mascaret a signé le bon d’achat pour un client qu’elle avait au téléphone mais qui a souhaité rester anonyme. Cependant, Arqana ne vendait pas son premier cheval de sport puisqu'en octobre 2015, l'agence deauvillaise avait été choisie pour la vente de la totalité de l'effectif du Haras des Brimbelles.
 
 
Rossini, l'excellent cheval de dressage portait le lot 1 de la vente ©APRH
 
 
Passons aux PS. C’est dans la deuxième partie de la vente que deux lots ont dépassé le seuil des 40.000€. Pour rappel, 6 lots avaient atteint ou dépassé ce même cap lors de cette même vente en 2015. Le Haras de Maulepaire s’est distingué en étant le vendeur du lot 272, une jument de 12 ans nommée Sans Rien, top price de cette vente (côté PS). Le marteau est tombé à 45.000€ en faveur de Paul Nataf représentant les intérêts de Xavier Kepa et Gheorghe Codre. Cette fille de Poliglote était présentée pleine de Martaline. Invaincue en une seule sortie en compétition pour la casaque et l’élevage de Jean-Pierre Dubois et l’entrainement de Freddy Eyermann, cette jument est la mère de Si Sage, gagnant des Last Tycoon Stakes (Gr.3) en avril 2015 à Santa Anita. L’éleveur-propriétaire John Studd, qui confie ses chevaux au Haras de Maulepaire et précédemment chez Céline Gualde, avait acheté cette jument en décembre 2010 pour 5.500€. Ni son fils (Si Sage) qui venait de naître dans l’année, ni sa sœur L’Unique n’étaient pourtant « sortis ». En effet, en 2013, âgée de 4 ans, L’Unique a remporté le 4YO Juvenile Hurdle (Gr.1) à Aintree. Cette dernière porte bien son nom puisqu’elle est la seule fille de Reefscape, ce dernier étant devenu stérile (relire son histoire).
 
 
La jument Sans Rien a été adjugée 45.000€ ©APRH 
 
 
Elle devait passer en vente en décembre 2015 ; Plaisancière a finalement été vendue en 2016 lors de cette vacation de février. Présentée par Antoine Lepeudry de l’Elevage de Tourgeville pour le compte du propriétaire-éleveur Patrick Sabban, cette fille d’Astronomer Royal a fait monter les enchères jusqu’à 42.000€ en faveur de l’Agence FIPS et en défaveur de Winning Bloodstock. L’acheteur Hervé Bunel nous a expliqué « Il s’agissait pour moi de la meilleure pouliche sortant de l’entrainement du catalogue. Elle est black-type et a été achetée pour l’un de mes clients. Antoine (Lepeudry, ndlr), en est un aussi d’ailleurs. Il y a peu, j’avais acheté une sœur de Plaisancière pour Jean Biraben mais au vue de ses performances, il n’a même pas été jugé utile de la placer sur la page du catalogue ! ». Notons également qu’une autre sœur de Plaisancière nommé Courbepine, une fille de Samum de 3 ans, est engagée le 15 février prochain à Pornichet et le lendemain à Toulouse. Nièce d’On Est Bien, fille de black-type, sœur de black-type, elle-même black-type, Plaisancière, lot 249, a logiquement suscité des intérêts.
 
 
Ce poulain de Le Havre a été le jeune yearling le plus cher de la vacation ©APRH
 
 
C’est à l’amiable que c’est conclue la vente du 3ème top price de cette vente (toujours côté PS). Le lot 75, un jeune yearling, devait lui aussi passer en vente lors des dernières ventes d’élevage. Ce deuxième produit d’Elzebieta par Le Havre a été acheté par… Sylvain Vidal, du Haras de la Cauvinière où est stationné l’un des deux étalons français les plus chers du marché. La mère de ce jeune poulain né le 21 mars 2015 est une sœur de Cheikeljack (3ème du Prix Thomas Bryon 2015 Gr.3). D’une origine du Haras du Mézeray, Elzebieta est une fille de Monsun achetée 200.000€ yearling par la Marquise de Moratalla puis revendue à plusieurs reprises. Son produit de Le Havre est né pour Mickley Stud, un haras anglais situé à l’ouest de Birmingham qui possède 5 étalons dont le plus connu est Multiplex. C’est d’ailleurs à ce dernier qu’avait été croisée Elzebieta en 2013 d’où un mâle actuellement à l’entrainement chez Henri-Alex Pantall. Présenté par La Motteraye Consignment, notre sujet du jour portant le lot 75 a finalement été acheté 38.000€ à l’amiable. Lucie Lamotte et Gwenaël Monneraye aiment visiblement cette famille puisqu’ils s’étaient portés acquéreurs d’un oncle de ce lot 75 en novembre dernier à Tattersalls pour 44.000GNS, il s’agissait d’un foal par Zoffany.
 
 

 


On en parle dans l'article