Aujourd'hui : Deauville
Vente d'Automne
Aujourd'hui : Kill
November Foal Sale 2018 Part 1
Demain : Kill
November Breeding Stock Sale 2018
Kill - le 24/11/2018
November Foal Sale 2018 Part 2
Newmarket - le 26/11/2018
December Yearling Sale
Newmarket - du 28/11/2018 au 01/12/2018
December Foal Sale
Newmarket - du 03/12/2018 au 06/12/2018
December Mare Sale
Maryland - le 04/12/2018
Midlantic Winter Mixed

Portes Ouvertes du Haras de Cercy 2017 : des canons et des avions

08/01/2017 - Ventes élevages
Le 1er rendez-vous d'élevage de l'année, la journée Portes Ouvertes du Haras de Cercy, a réuni 400 personnes envion dans la Nièvre. Tout les principaux acteurs régionaux plus certains venus de toute la France se sont réunis pour entamer une saison avec le sourire : voir des avions et boire des canons ! 


 

Le froid polaire ne fait pas peur aux éleveurs du Centre de la France, reconnus pour leurs AQPS mais aussi détenteurs de nombreuses juments PS, et par moins 10 au petit matin, le Haras de Cercy a ouvert ses portes le samedi 7 janvier directement sur un vaste plateau d'huîtres avec du vin blanc (à côté du stand café croissant, plus réduit), l'occasion de se réchauffer avec un petit canon. Car ici on ne prend pas un verre mais on boit un canon. On fait aussi dans l'avion. En effet, les 30 kms à la ronde alentours dont l'objet d'une étonnante concentration d'environ 500 juments, dont celles des frères et soeurs Cyprès, et le lieu de production d'avions de chasse en série qui brillent dans pratiquement tous les groupes AQPS de plat (sauf le Prix Jacques de Vienne 2016, gagné, comme il l'a rappelé lui-même, par Etienne Leenders avec Délirant), et en obstacle dans d'innombrables épreuves à Auteuil et Outre-Manche.


Salle comble à l'Assemblée Générale du Syndicat de la Nièvre


Entre Michel Bourgneuf et Michèle Juhen-Cyprès, Hervé d'Armaillé annonce que la production AQPS est remontée au dessus des 1000 éléments par an


Michel Contignon, venu de l'Est avec ses deux habituels compères, Pascal Deshayes et Claude-Yves Pelsy, ici en pleine concentration cosmique



Fanny Cyprès, qui a fait toutes les photos des chevaux (voir la galerie ci-dessous)


A Cercy, les politiques ne font pas que des beaux discours en cravate. A côté de Michel Mulot, très impliqué de longues dates, le 1e adjoint à la mairie de Cercy, Emmanuel Bernard qui prend le micro, éleveur de charolais, est aussi vice-président de la Fédération Nationale Bovine

 

Ainsi, lors de l'Assemblée Générale du Syndicat des Eleveurs de la Nièvre, organisée dans la salle de réunion du Haras à l'occasion de cet événement, Jacques Cyprès a reçu le prix du meilleur éleveur et son épouse Andrée celui du meilleur propriétaire, des mains du Président Michel Bourgneuf et de Michèle Juhen-Cyprès, Présidente de l'Union (voir ci-dessous). Le Syndicat a aussi remis deux prix spéciaux, l'un au crack Sprinter Sacré qui a pris de retraite, avec un trophée remis à son éleveur Christophe Masle, et l'autre à la jument PS Miss de Champdoux, la gagnante du dernier Grand Steeple-Chase d'Enghien, aux successeurs de son éleveur disparu René Beauné : Marie-Hélène Cassier et Daniel Beauné.

Lors des diverses interventions extérieures au programme de cette assemblée, on a noté celle d'Hervé d'Armaillé, le Président de l'Association Nationale des AQPS, qui a signalé que la production du nombre de foals AQPS était enfin remontée au dessus de la barre symbolique de 1000 éléments l'an dernier, dont environ 150 étaient l'objet d'exportation. Michèle Juhen-Cyprès, présidente de l'Union du Centre-Est (qui réunit les syndicats de la Nièvre, de l'Allier, de la Soane-et-Loire plus les autres éleveurs notamment de l'Est), a été logiquement très écoutée quand elle a annoncé que l'Assemblée de cette Union aura lieu pour la 1ère fois ce 24 février à Beaune en Bourgogne, avec au programme visite de caves, dégustation de vins et l'Hostellerie Le Cèdre, un 5 étoiles appartenant à Eric Feurtet, producteur Charolais et éleveur de Rymska (Critérium de l'Ouest à Craon 2016).

 


Jacques Cyprès, reçoit le trophée du meilleur éleveur du Syndicat de la Nièvre 2016


Vu l'affluence supérieure aux attentes, le boucher de Cercy a été appelé à la rescousse avec sa trancheuse à jambon pour soutenir la tartiflette géante qui a été entièrement engloutie


Le renouvellement des générations : Pierre Cyprès (le seul jeune enfant qui a déjà un prix à son nom à Auteuil), avec son père Niolas, et Alice Poirier, avec sa mère Nadia

 

Président de la SCAEC, rassemblement de plus de 100 personnes qui dirige la destinée du Haras de Cercy, Jacques Cyprès a rappelé la perte douloureuse, en mai 2016, du fameux Saddler Maker qui avait eu le temps de remplir 90 juments avant sa mort brutale, et qui aura donc ses derniers foals en 2017. Cette année sera aussi symbolique car les 1e chevaux conçus ici sous l'égide du Haras de Cercy ayant succédé aux Haras Nationaux en 2013, auront 3 ans et seront en âge de briller sur les pistes. Enfin, il a founi des explications sur les achats des 2 nouveaux étalons : Karaktar et Free Port Lux, beaucoup plus signé par son grand-père Monsun que par son père Oasis Dream, et dont il a dit " quand il est sorti du boxe chez Freddy Head, j'ai cru voir Network !".

Note : Les 2 nouveaux Karaktar et Free Port Lux, accompagnés du jeune Cokoriko, seront présentés au Salon des Etalon du Lion le 14 janvier 2017.
 


Gris de Gris


Coastal Path avec Philippe Thiriet


Free Port Lux...


Un air de ressemblance flagrant avec Network


Karaktar


Lauro


Rail Link


Cokoriko


On en parle dans l'article