Aujourd'hui : Normandie
Route des Etalons
Doncaster - du 21/01/2020 au 22/01/2020
January Sale
Cheltenham - le 25/01/2020
January Sale
Newmarket - du 30/01/2020 au 31/01/2020
February Sale

Vente d'Automne Arqana 2017 - J1 : très chères femelles

21/11/2017 - Ventes élevages
La première journée de la Vente d’Automne consacrée aux chevaux à l’entraînement et aux stores de deux ans a été dominée par les pouliches d’obstacle et Hubert Barbe (Horse Racing Advisory), point commun des deux top prices Elimay et Dalila du Seuil, vendues respectivement 310.000 et 210.000€.

La grise Elimay, top price de la Vente d'Automne 2017 ©ZuzannaLupa

 

VOIR LES RESULTATS COMPLETS ET DIFFERES DU JOUR 1

 

Le marché s’est montré solide et en adéquation avec les attentes des vendeurs puisque sur les 208 chevaux présentés, 179 ont changé de mains soit un pourcentage de chevaux vendus de 86%, en augmentation par rapport à l’an passé. Néanmoins la présence moins nombreuse de Wild Cards et de profils hautement commerciaux se reflète dans la baisse du prix moyen qui atteint 24.314€. Le chiffre d’affaires s’élève quant à lui à 4.385.200€.

Restant sur une deuxième place dans le Prix Magne (Listed) et dans le Prix de Chambly (Listed) derrière la championne Whetstone lors de la parution du catalogue, la pensionnaire de Carlos et Yann Lerner fille de Montmartre Elilay (lot 239) qui ne cesse de progresser vient de récidiver dans le Gr.3 Prix Bournosienne à Auteuil, étant une nouvelle fois seulement devancée par la pouliche de Magalen Bryant. Charlie Swan et Hubert Barbe étaient face à Anthony Bromley pour la pouliche et l’ont finalement emporté à 310.000€.

 

Voir la vente d'Elimay, achetée 310.000€. Il s'agit là de loin le top price pour une femelle lors des ventes d'automne

Carlos Lerner et Pascal Deshayes, deux amis de longue date ©APRH

 

Ils ont également signé le bon à 210.000€ pour l’excellente Dalila du Seuil (lot 265), qui a pris la quatrième place du Gr.1 Prix Renaud du Vivier quelques jours avant la vente. Âgée de 4 ans, cette élève de la famille Boudot présentée par Mickaël Seror s’est également imposée à deux reprises au niveau Listed sur les haies de Compiègne et d’Auteuil cette année. « Nous ne pouvions pas aller plus loin », a commenté Hubert Barbe. « C’est une belle jument qui a beaucoup de vitesse. Elle va désormais passer sur les fences et pourra être une bonne candidate pour le circuit des steeples sur 3600 mètres. »

 

Dalila du Seuil avait remporté deux Listeds en 2017. Voir son passage sur le ring


Dalila du Seuil courrait jusque là sous les couleurs de Catherine Boudot, la mère Marie-Gabrielle et Pierre-Charles Boudot ©APRH

 

Un peu plus tôt dans la vente, ils ont fait tomber le marteau à 125.000€ pour Free (lot 189), une demi-sœur des gagnants de Gr.1 et étalons Full Of Gold et Fuissé, tous issus de la gagnante de Listed à Auteuil Funny Fééerie. Cette fille de Mr Sidney présentée par Christiane Head-Maarek compte une victoire et deux places sur ses 5 sorties cette saison. « Elle a le physique pour aller sur les obstacles », a commenté Charlie Swan après avoir signé le bon. « Mes seules interrogations concernent son père qui n’est pas confirmé dans la discipline. Nous ne savons pas encore chez qui elle ira à l’entraînement. »

Restant sur trois victoires consécutives, dont deux après la parution du catalogue, l’élève de Wertheimer & Frère Acrobate (lot 203) a été à l’origine d’une bataille d’enchères entre Gérard Larrieu (Chantilly Bloodstock) et un client étranger agissant par l’intermédiaire de Freddy Powell. C’est finalement le premier nommé qui l’a emporté pour 202.000€. Hongre âgé de 3 ans, ce fils d’Oasis Dream est issu de la gagnante de Gr.2 Balladeuse, qui a également produit la lauréate du Gr.1 Prix Vermeille Left Hand et Bilissie, gagnante de Listed. « Je l’ai acheté pour Sheail Al Kuwari et il va aller au Qatar pour être entraîné par Nassim Ghazali. Nous nous étions donné un budget de 150.000€ mais vous savez comment ça se passe aux enchères », a plaisanté Gérard Larrieu. « Il n’y avait pas beaucoup de chevaux comme lui dans le catalogue et il nous a beaucoup plu. »

 

Acrobate, top price des chevaux de plat. Voir la bataille d'enchères entre Gérard Larrieu et Freddy Powell

 

Né en Australie et ancien assistant de l’entraîneur Roger Varian, Will Johnson (en photo ci-dessous) qui a rejoint De Burgh Equine en septembre et a réalisé son premier achat important à Deauville en ayant le dernier mot à 160.000€ pour Oistrakh Le Noir (lot 205), récent vainqueur pour sa deuxième sortie sur les haies. Hongre âgé de 4 ans, ce fils de Kentucky Dynamite était présenté par Donatien Sourdeau de Beauregard. « Il est pour un client américain de longue date et a vocation à courir sur les haies aux Etat-Unis », a commenté Will Johnson. « Il a un physique intéressant et il se déplace très bien. J’ai déjà eu de la chance avec des chevaux européens importés pour l’obstacle aux États-Unis donc j’espère que ça va continuer avec celui-ci. » 

Ayant rejoint la vente grâce au système des Wild Cards, le pensionnaire de Patrice Quinton, Eden Flight (lot 230) un hongre AQPS de 3 ans, s’est récemment imposé lors de sa seule et unique sortie dans un bumper à Saumur. Harold Kirk qui enchérissait face à Joffret Huet a eu le dernier mot à 140.000€ pour ce fils de Great Pretender. « Nous avons été chanceux avec Great Pretender, notamment avec des chevaux comme Great Field », a commenté le courtier. « C’est un beau cheval qui a montré de la vitesse et de l’endurance lorsqu’il a gagné son bumper très facilement. Il est très souple et avait un excellent dossier vétérinaire. »

Demi-sœur de Free, puisqu’également issue de Funny Féerie, la pensionnaire de Christiane Head-Maarek Futura (lot 97) a été adjugée 110.000€ à Nicolas de Watrigant (Mandore International). Encore inédite lors de la parution du catalogue, cette fille de Motivator âgée de 2 ans vient de débuter honorablement dans le Prix Allée d’Amour à Saint-Cloud. « Elle a un très beau pedigree et c’est la sœur de deux gagnants de Gr.1 », a commenté Nicolas de Watrigant. « Je l’ai achetée pour ma famille. Elle va très probablement aller à l’entraînement chez mon frère Damien pour courir à 3 ans. »

À l’image des résultats de cette première journée, la section des stores de 2 ans voit son pourcentage de chevaux vendus augmenter pour atteindre 77%. Sur les 31 stores présentés, 24 ont changé de propriétaires pour un prix moyen de 20.375€, générant un volume d’enchères de 489.000€. Présenté par Hamel Stud, Bocage Has (lot 238), un fils de Saint des Saints, détient le top price de la section à 45.000€. Ce hongre est issu d’une propre sœur de la lauréate du Prix Renaud du Vivier (Listed) Shanon du Berlais, également demi-sœur des très bons Madison du Berlais, Hilton du Berlais ou encore Jameson du Berlais.


On en parle dans l'article