Aujourd'hui : Deauville
Vente d'Elevage
Ascot - le 09/12/2019
Ascot December Sale
Timonium, Maryland - le 10/12/2019
Midlantic December Mixed & Horses of Racing Age
Kill - du 11/12/2019 au 12/12/2019
December National Hunt Sale
Cheltenham - le 13/12/2019
Cheltenham December Sale

My Alco, une championne de Carrouges brille à Auteuil

07/05/2013 - Ventes élevages
L'organisation du concours de Carrouges en Normandie a été reprise par une nouveau comité présidé par Céline Gualde en 2011. Il est mis à l'honneur par une pur-sang du Centre.

Cas unique en son genre, le concours de modèles et allures de Carrouges mêle des pur-sang et des AQPS début août dans l'Orne. Mais comme ceux du Lion d'Angers et de Decize pour les seuls AQPS, ce concours est une occasion d'acheter, vendre ou louer des chevaux dont le but est d'être non seulement les plus beaux sur les pistes de présentation mais aussi les meilleurs sur les pistes de courses...

  

My Alco en 2012, gagnante du concours de Carrouges pour les 2 ans.



En 2012, 3 des 4 premiers prix (foals mâles et femelles, 2 ans mâles et femelles) avaient été enlevés par de sujets venus du centre de la France. Fille de Dom Alco, My Alco, présentée par Thierry Cyprès de la Nièvre avait remporté le prix pour les femelles de 2 ans, puis devancé le mâle A Cor et à Cri (Nicolas de Lageneste) pour le championnat suprême des 2 ans.

 

My Alco avec son éleveur Thierry Cyprès et le fils de ce dernier, Jules.



Cette pur-sang a ensuite été confiée à Guillaume Macaire. Après 2 places à Auteuil, elle vient d'y décrocher sa 1e victoire à  3 ans dans le Prix Girofla le 5 mai sur la Butte Mortemart par 10 longueurs ! My Alco porte la casaque de Jacques Détré, qui est son co-éleveur (avec également Nicolas de Lageneste). Elle imite sa mère My Asadore qui avait aussi gagné à Auteuil au printemps de ses 3 ans, à l'occasion du Prix Auricula.

 

My Alco au printemps 2012, gagnante du Prix Auricula à Auteuil. (Photo APRH)



Venant de la vieille souche Wildenstein des "A" descendant d'Almyre d'où Arcangues, Agent Bleu, Art Bleu, etc..., cette famille s'est illustré en obstacle tout d'abord avec Saint-Voir (2e du Prix Congress). Propre soeur des bons Asador et Akadour, My Asadore a entamé sa carrière de poulinière au Haras de Saint-Voir avant d'arriver chez Thierry Cyprès. Mais aujourd'hui, elle a intégré l'effectif de poulinière d'un proche de Thierry Cyprès, Thierry Lemoine, installé lui aussi dans la Nièvre et systématiquement poursuivi par la chance car jusqu'alors, My Asadore n'avait pas produit aussi bien, n'ayant donné en 3 produits qu'un seul vainqueur à Saint-Brieuc...


On en parle dans l'article