Aujourd'hui : La Teste
Grand Show Anglo
Fairyhouse - du 24/09/2019 au 25/09/2019
September Yearling Sale
Arcadia, Californie - le 25/09/2019
Santa Anita Fall Yearlings
Fairyhouse - le 26/09/2019
September Yearling Sale Part II
Timonium, Maryland - du 30/09/2019 au 01/10/2019
Midlantic Fall Yearlings
Kill - du 01/10/2019 au 02/10/2019
Orby Sale
Saint-Cloud - le 03/10/2019
Vente de Pur-Sang Arabes
Kill - le 03/10/2019
Sportsman's Sale

Hong Kong 2016 : VOIR LE DIRECT (et les différés) sans n'être que chauvin

09/12/2016 - Evénements
 La quintuple candidature française au meeting international de Hong Kong amène à se focaliser sur les chances hexagonales de briller à Sha Tin, EN DIRECT DU 7H00 à 9H30. Mais elles sont objectivement faibles malgré la qualité de nos émissaires. En effet, le plateau est exceptionnel, avec l'irlandais Highland Reel mais aussi la crème de la crème asiatique à découvrir, de Hong Kong au Japon qui peut faire le grand chelem cette année.  
 
VOIR LE DIRECT DES COURSES (et les différés) 

En parallèle du direct des courses proposé par le Hong Kong Jockey-Club, notre équipe de 4 personnes vous fera vivre l'événement sur place au plus près des acteurs et dans cette foule de 60.000 personnes qui rempli l'hippodrome de Sha Tin. A suivre sur France Sire et les réseaux, avec la suite des "Chroniques de Lolo" en direct sur Facebook !
 
 
 

Highland Reel, un champion, un voyageur. Il a toutes les qualités. (PHOTO APRH)
 
 
 
HONG KONG VASE : 7H00

C'est la course internationale française par excellence. Depuis sa 1e édition en 1994, gagnée par Red Bishop entrainé à Chantilly par John Hammond, ce Hong Kong Vase sur 2400 m a connu 10 succès nationaux, le dernier en 2014 avec Flintshire. Néanmoins, malgré la talent et la motivation de Silverwave (M. Guyon), Garlingari (S. Pasquier) et One Foot In Heaven (C. Soumillon), dont la préparation sur place a été perturbée, le succès parait inaccessible face à Highland Reel, entrainé par Aidan O'Brien et monté par Ryan Moore. Ce fils de Galileo avec une mère par Danehill, âgé de 4 ans, a déjà remporté cette épreuve l'an dernier. Depuis, il a gagné les King George d'Ascot et dernièrement la Breeders'Cup Turf après avoir conclu 2e de l'Arc. Il écrase le lot en valeur handicap, il adore voyager, apprécie la piste, présente un modèle et un tempérament de guerrier prêt à combattre à chaque instant. Bref : l'archi-favori.
 
Les locaux, pour qui un voyage de 2400 m est le bout du monde, ne rêvent pas vraiment du succès mais le Japon, qui envisage le grand chelem cette année à Hong Kong, compte sur la volonté de Satono Crown (Marju), confié au magicien brésilien Joao Moreira, et Nuovo Record, qui a certes déçu dans la Breeders'Cup mais a gagné un Gr.3 à Del Mar ensuite et a tout de même conclu 2e de la Hong Kong Cup 2015.
 
 

Peniaphobia, vainqueur du Sprint 2015 malgré son numéro 14, a été choisi par le Hong Kong Jockey Club pour faire l'affiche du meeting 2016.
 
 
HONG KONG SPRINT : 7H40

Voici la discipline préférée des hong kongais. Obsédés, quelles que soient les courses, par la vitesse de sortie des boites tant des chevaux que des jockeys, ils sont exceptionnels sur le sprint. Et jamais un seul européen ne s'est imposé dans cette épreuve, que ce soit dans sa version ancienne, sur 1000 m ligne, droite, ou sa version transformée en 2006 sur 1200 m avec tournant. Avec son calamiteux n°14 à l'extérieur, la tâche de notre pourtant excellent Signs of Blessing, qui est justement une bombe au départ, semble extrêmement ardue.
 
Pourtant, l'an derier, le vainqueur  Peniaphobia était aussi parti du 14. Son jockey Joao Moreira n'avait pas eu d'autre choix qu'une monte hyper agressive pour le faire partir en tête. Cet exploit a conduit le Hong Kong Jockey Club à mettre ce fils de l'irlandais Dandy Man au centre de l'affiche du meeting 2016. Il remet son titre en jeu et devrait se battre contre les meilleurs locaux, Aerovelocity, Lucky Bubbles et Not Listenin'Tome (un Dylan Thomas sur la pure vitesse...).
 
Les locaux n'ont laissé échappé que 5 des 17 éditions du Hong Kong Sprint, dont 2 au phénoménal japonais Lord Kanaola en 2012 et 2013. Cette année, Red Falx (M. Demuro) n'est pas réputé aussi bon que son aîné, mais il vient de remporter un Gr.1 à Nakayama. Notons la candidature anglais de Growl (Oasis Dream), excellent 2 ans, passé sous l'éteignoir à 3 ans mais de retour au 1e plan à 4 ans. il défend la casaque du Dr Marwan Koukash, ancien réfugié palestinien ayant vécu dans les camps avant de faire fortune au Royaume-Uni.
 
Fait rare, un américain fait le déplacement. Si le cheval Pure Sensation est un pur yankee, son entourage parle bien français, puisque ce pensionnaire de Christophe Clément sera confié pour la 1e fois à Christophe Soumillon. Et il vient de gagner la Breeders'Cup Sprint, rien que cela...
 
 

Able Friend, lauréat du Mile 2015.  
 
 
HONG KONG MILE : 8H50

La moins connue en France des 4 épreuves de la réunion internationale de Hong Kong, le Mile, pourtant, est souvent la plus belle et la plus émouvante.  Théâtre du triplé de légendaire Good Ba Ba avec Olivier Doleuze et Christophe Soumillon entre 2007 et 2009, elle a sacré en 2014 le fameux Able Friend, cheval qui a obtenu le plus rating international de l'histoire de Hong Kong. Troisième, victime d'une blessure, l'an dernier, le fils de Shamardal a surmonté son problème de tendon pour revenir défendre son titre, après avoir gagné pour sa rentrée. Si le tenant du titre nippon, Maurice, dispute cette fois la Cup, le Japon le remplace par 2 autres poids lourds. Neorealism (Noe Universe), Satono Aladdin (Deep Impact) et Logotype (Lohengrin), qui a gagné le Yasuda Kinen.
 
Ce dernier sera monté par Mirco Demuro.  Par ailleurs, Christophe Soumillon montera pour Richard Gibson le très bon mais inconstant Giant Treasure (Mizzen Mast), gagnant de la Steward's Cup (Gr.1) en janvier dernier. Gérald Mossé s'est vu confier Joyful Tritiny (issu de Zanzibari) par John Moore et Maxime Guyon a été appelé par Ricky Yiu pour monter Packing Pins.
A noter la présence du " Fr" Helène Paragon, fils du rare Polan, un étalon qui faisait la monte au Haras des Fontaines chez Thierry Abadie, et qui a été 5e de la Poule d'Essai et 3e du Prix Jean Prat, sous la nom de Sir Andrew. Exporté à Hong Kong, il fait partie des bons outsiders.
 
 

A Shin Hikari, un phénomène un peu fou (PHOTO APRH)
 
 
HONG KONG CUP : 9H30
Au cas, pas tout à fait improbable à condition de commencer par passer sur le corps d'Highland Reel, où les japonais aient déjà gagné les 3 premières épreuves de meeting international, ils pourront avoir confiance dans le grand chelem tant l'épreuve-phare de la réunion, la Hong Kong Cup, leur semble promise. Cette course sur 2000 m sera disputée pour la 30e fois. Aujourd'hui doté de plus de 3 millions d'euros, c'est la plus ancienne course du meeting et symbolise à elle seule le développement international de ce petit bout de rocher de l'Asie du Sud-Est qui n'était encore vu par l'Europe il y a deux décennies que comme un lieu sulfureux bon pour James Bond sur TF1 ou Joy sur M6. Mais les choses ont changé. Jim and Tonic s'est imposé en 1999, puis Pride en 2006, suivie de Vision d'Etat en 2009. Cette année, même s'il est présenté par André Fabre, le français Elliptique (New Approach), monté par Pierre-Charles Boudot, n'est pas le mieux placé pour inscrire son nom au palmarès. Gagnant de Gr.1 à 5 ans en Allemagne, et récente 3e en Italie, il est écrasé en valeur handicap par les 2 japonais.
 

Maurice (à droite), monté par Ryan Moore. (PHOTO APRH)
 
 
En effet, le pays du Soleil Levant présente A Shin Hikari en 129 de valeur. Tenant du titre, ce fils de Deep Impact a fait aussi très forte impression cette année dans le Prix d'Ispahan.  Le pensionnaire de Yutaka Taka a quand même des défauts. 6e des Prince of Wales, il vient de décevoir cruellement dans le Tenno Sho, semblant avoir "pété un plomb" avant la course. En effet, il est réputé fou furieux, et les observateurs nippons se demandent combien de temps pendant la course son jockey parviendra à la contrôler, surtout en partant d'un numéro 1 à la corde qui se transforme souvent en piège. Son principal rival est son voisin de boxe à la quarantaine, Maurice (Screen Hero), lauréat  du Hong Kong Mile 2016 et récent vainqueur du Tenno Sho Autumn à Tokyo avec Ryan Moore qu'il retrouve. Pas contentés d'avoir les 2 premiers favoris, les japonais viennent à 5 avec Queens Ring (Manhattan Café), Lovely Day (King Kamehameha) et Staphanos (Deep Impact), qui sera monté par Christophe Soumillon.
 
Les locaux auront du mal à endiguer la vague nippone, même s'ils peuvent compter sur Designs on Rome (Holy Roman Emperor), vainqueur de la Cup 2014, et quelques autres combattants de la vieille garde comme Blazing Speed, Military Attack et Helene Superstar, monté par Gérald Mossé.
 
 


Notre partenaire Lencare : "La particularité de Lencare, c'est de se confronter au terrain"


Les reportages concernant HONG KONG sont réalisé avec le support de notre partenaire Lencare et de son produit phare Gastricalm, pour le confort gastrique.


" L'ulcère gastrique correspond à l'altération de la muqueuse de l'Estomac avec une desctruction cellulaire conduisant à l'apparition d'érosions de taille et de prfondeur variables. C'est une affection extrêmement fréquente chez les chevaux à l'entraînement et problèmatique car les signes associès sont non spécifiques : manque d'état général, appétit capricieurx, coliques sourdes associés aux repas ou encore contre-performance." Pascal Bonhommet, directeur de Lencare. www.lencare.fr