De Treville ouvre son palmarès d'étalon avec Diadema

06/06/2021 - Zoom Etalon
Le jeune étalon De Treville, fils de la crack Dar Re Mi par Oasis Dream, a frappé fort en gagnant pour la 3e tentative de son unique partante de 2 ans, à Salon-de-Provence, Diadema, sous l'entrainement de Frédéric Rossi et la casaque de son éleveur Rashit Shaykhutdinov.


De Treville

 

Propriétaire éleveur russe, détenteur de chevaux en France de longue date, Rashit Shaykutdinov investit massivement dans De Treville et voit désormais la récompense à ses efforts. Il avait acquis pour près d'un million d'euros (850.000 Guinées) le yearling à Tattersalls en octobre 2013, sur la foi de son origine extraordinaire. En effet, De Treville n'est autre que le fils par Oasis Dream de la crack Dar Re Mi, triple gagnante de Gr.1, fille de Darara (Prix Vermeille), nièce de Darshaan (Prix du Jockey-Club). Au haras, Dar Re Mi a enchaîné la production de vedettes, avec So Mi Dar, Lah Ti Dar et surtout Too Darn Hot, le champion européen.

 

 

Confié à André Fabre, De Treville fut un sujet de premier plan, gagnant à 2 ans sur 1400m puis à 3 ans sur 1950m pour sa rentrée. Placé du Prix des Chênes (Gr.3) dès son plus jeune âge, De Treville s'est à nouveau placé à trois reprises de Gr.3 à 3 ans dans les Prix de Guiche, de la Porte Maillot, course dans laquelle il a battu le champion espagnol Noozhoh Canarias et du Paul de Moussac seulement battu par les gagnants de Gr.1 Almanaar et Full Mast.

 


De Treville, à la corde, à la lutte avec War Dispatch.

 

Entré au haras en 2018 au Thenney, puis placé au Mézeray l'année suivante, De Treville n'a pas beaucoup sailli au début, avec seulement 18 produits nés de sa 1ère génération. Son propriétaire l'a soutenu en confiant 8 produits de 2 ans, nés en 2019, à Fabrice Chappet, Fredddy Head et Frédéric Rossi. Ce dernier a fait débuter Diadema, qui reste son unique partante à ce jour. Après 2 places à Marseille-Borely, elle brise la glace à Salon-de-Provence, avec autorité sous la selle de Sylvain Ruis.

 


Diadema s'impose à Salon-de-Provence.


On en parle dans l'article

Voir aussi...