Grand Steeple-Chase des Anglo-Arabes: Eleos de la Brunie, le dieu corrézien de Claire Gavilan et Nathalie Desoutter

01/01/2022 - Anglo Actualités générales
Malgré une carrière contrariée par des blessures à répétition, Eleos de la Brunie est parvenu en cette fin d'année 2021 à décrocher le plus beau trophée de sa carrière, le Grand Steeple-Chase des Anglo-Arabes de Pau, pour le plus grand bonheur de ses éleveurs, la famille Crouzillac, ainsi que de ses "drôles de dames", sa partenaire Nathalie Desoutter et son entraîneur, Claire Gavilan, dont il défend également la casaque.  

Eleos de la Brunie et Nathalie Desoutter, bien entourés pour célébrer leur sacre dans le Grand Steeple-Chase des Anglo-Arabes, à Pau (© Facebook Hippodrome de Pau)

 

Eleos de la Brunie. En voilà un qui n’aura jamais aussi bien porté un prénom… féminin. Mieux : celui d’une déesse. Eleos, fille de Nyx (déesse de la nuit, ndlr) et d’Érèbe (dieu des ténèbres) qui, selon la mythologie grecque, n’est autre que l’incarnation même de la miséricorde, de la compassion et de la pitié. Tout comme son homonyme Anglo-Arabe à 25% cité plus haut !

 

Eleos, déesse de la Pitié (© Geneanet)

 

En effet, cet élève de Laura, Martine et Jacques Crouzillac n’a pas été épargné par les soucis de santé et autres pépins physiques au cours de son existence. Une sorte de "bête à chagrin", dont le malheur laissait tout sauf insensibles les personnes autour de lui. Ses éleveurs, bien évidemment, mais aussi sa propriétaire-entraîneur, Claire Gavilan, et son équipe ainsi que sa fidèle partenaire, Nathalie Desoutter. Mais à force de patience, de travail, et de (beaucoup) d’amour éprouvé envers ce fils de Fairplay du Pécos, ces derniers se sont vus aujourd’hui récompensés au centuple de tous leurs efforts fournis jusque-là, Eleos de la Brunie étant parvenu à succéder à l’immense champion Aragorn d’Alalia au palmarès du Grand Steeple-Chase des Anglo-Arabes, disputé en ce dernier jour de l’année 2021, sur les gros obstacles du Pont-Long, à Pau.

 

Claire & Alexandre Gavilan et Nathalie Desoutter, respectivement entraîneurs et jockey d'Eleos de la Brunie, récompensés par Paul Couderc (Président de la Fédération d'Anglo Course) et Jean Brouqueyre (directeur de l'hippodrome de Pau) (© Facebook Hippodrome de Pau)

 

Après avoir longtemps mené la chasse derrière Vutera (Fairplay du Pécos) et Gianicolo (Blako), qui ont assuré un train d’enfer à l’épreuve, Eleos de la Brunie a accéléré en progression au dernier passage en face, jusqu’à venir prendre très facilement le meilleur sur le premier nommé, peu avant le franchissement de la "douve", avant-dernier obstacle du parcours. Irréprochable dans ses sauts, le partenaire de Nathalie Desoutter (auteure donc du doublé Grande Course de Haies des 3 ans – Grand Steeple-Chase des Anglo-Arabes à Pau, en 2021, et ce trois jours après son anniversaire, ndlr) n’a ensuite plus eu qu’à assurer la "der" et à s’envoler sur le plat, l’emportant haut la main. En effet, pas moins de neuf longueurs le séparent de Vutera au passage du poteau d’arrivée, qui s’est montré très courageux jusqu’au bout pour ainsi conserver la deuxième place aux dépens de Gianicolo, revenu bien terminer pour s’emparer du second et dernier accessit de cette épreuve.

 

Eleos de la Brunie et Nathalie Dessouter, brillants lauréats du Prix Charles de Ginestet - Grand Steeple-Chase des Anglo-Arabes cette année à Pau

 

Né, comme évoqué plus haut, au Haras de la Petite Brunie de la famille Crouzillac, en Corrèze, Eleos de la Brunie est un fils de Fairplay du Pécos et d’une mère par Subotica, prénommée Altica de la Brunie. Cette ancienne protégée de Jacques Ortet, gagnante sur les haies de Pompadour sous la selle de l’excellent Fabrice Barrao, n’est autre que la sœur de quelques excellents Anglo-Arabes de courses nés et ayant grandi sur cette même commune de Troche, non loin de Pompadour, à savoir Iris de la Brunie (Grand Critérium à 25%, étalon), Maline de la Brunie (Grand Prix des Pouliches à 50%) et Duc de la Brunie (Prix Rivoli à Auteuil, face aux AQPS), tous descendants de Cornette, la jument de base de l’élevage.

 

Découvrez en vidéo le Haras de la Petite Brunie de la famille Crouzillac, là où est né et a grandi Eleos de la Brunie

 

Passé par le Grand Show Anglo 2016, dans la section des mâles et hongres de 25% à 37.5%, Eleos de la Brunie, aujourd’hui âgé de 7 ans, a effectué chacune de ses onze sorties publiques pour la casaque et l’entraînement de Claire Gavilan. Pendant longtemps au sein de l’écurie de Bruno de Montzey, l’épouse d’Alexandre Gavilan (premier jockey de Didier Guillemin) endosse aujourd’hui la casquette de permis d’entraîner, veillant actuellement sur la carrière de trois chevaux. Un Anglo-Arabe donc, Eleos de la Brunie, mais aussi deux "purs", Circle Of Hands et Kenshow, qui ont eux aussi passé le poteau en tête en 2021 et ainsi permis à leur mentor de terminer l’année avec 4 victoires et 12 places pour un peu moins de 30 partants. Un bien joli ratio s’il en est !

 

Eleos de la Brunie, à son passage lors du Grand Show Anglo 2016

 

Un rien compliqué plus jeune, et sujet à des blessures récurrentes comme énoncé plus haut, Eleos de la Brunie a dû attendre le mois de janvier de ses 5 ans pour enfin terminer sur le podium, se classant bon deuxième de Feufolet Roc Marie, à Pau, dans le Prix Amaury de Cazanove. Troisième ensuite d’un cross à Agen puis d’un steeple à Bordeaux, Eleos de la Brunie est parvenu à débloquer son compteur de victoires cette même année de 2019, remportant avec une réelle autorité le Prix Jean des Roches de Chassay, sur l'hippodrome du Bouscat, face à Aragorn d’Alalia, qui est ensuite parvenu à prendre sa revanche à Auteuil, dans le Steeple-Chase National des Anglo-Arabes, d’une encolure seulement.

 

Eleos de la Brunie, dans ses oeuvres sur la rivière des tribunes d'Auteuil, déjà sous la selle de Nathalie Desoutter (© APRH)

 

Après avoir été à nouveau écarté de la compétition, pendant plus de deux ans cette fois, Eleos de la Brunie venait de conclure deuxième de la préparatoire, le Prix Roger de Vazelhes, et s’annonçait comme l’un des chauds prétendants au titre ce vendredi, au pied des Pyrénées. Il a ainsi permis à sa fidèle partenaire, Nathalie Desoutter, de renouer avec la victoire dans ce Grand Steeple-Chase des Anglo-Arabes, depuis son succès avec Leon Malpic en 2014, mais aussi d’offrir un premier succès d’envergure à sa metteuse au point, Claire Gavilan. Deux "drôles de dame" se voyant (très justement) récompensées de tout ce qu’elles ont entrepris avec ce cheval, et incarnant à merveille l’adage "tout vient à point à qui sait attendre"… avec amour et passion !


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Coupe des Anglo-Arabes: Ilusion de Lagarde, le nouveau joyau de la Couronne cantaloue

Brillante lauréate de la préparatoire au début du mois, le Prix de Soumoulou, Ilusion de Lagarde a de nouveau tapé dans le mille en remportant cette fois-ci le Prix Étalon Chamako - Coupe des Anglo-Arabes - Grande Course de Haies des 3 ans, à Pau, mettant ainsi de nouveau à l'honneur le tandem Didier Guillemin/Nathalie Desoutter au pied des Pyrénées, ainsi que ses éleveurs/propriétaires de l'Écurie Couderc.  

Chamako, le premier étalon "AC" par le roi Martaline, débute au Haras de l'Abbaye en 2022

Vainqueur de trois de ses quatre sorties publiques en obstacle, notamment de l’important Prix Roger de Vazelhes sur le steeple de Pau, Chamako effectuera ses grands débuts comme étalon en 2022, au Haras de l’Abbaye (Haute-Vienne), au tarif de 1.300€ HT/PV la saillie. Ce cousin de la reine Genmoss, élevé et appartenant à Patrick Saint-Martin, devient ainsi le premier fils Anglo-Arabe de l’illustre Martaline à entrer au haras.

Cheltenham December Sale: Jimmy Chou Pécos, l'Anglo-Arabe qui valait 130.000£

Deuxième d'un Point to Point mi-novembre, Jimmy Chou du Pécos a été acheté 130.000£ (152.230€) vendredi dernier à la December Sale de Cheltenham. Une petite révolution en soit lorsque l'on sait que ce fils de Walk In The Park, élevé dans le Gers, au Haras du Pécos de Sophie de Courval et Patrick Davezac, est un Anglo-Arabe, et propre frère de K'chou du Pécos... qui avait lui aussi été acheté plus de 100.000€ aux ventes !

Revoilà la belle et bonne Fira, pour Hugo & Pierre Pilarski, première fois

Sacrée meilleure Anglo-Arabe d'obstacle à 3 ans, Fira a pleinement rassuré son entourage ce dimanche, au Pont-Long, en remportant haut la main le Prix de Buros, associée une nouvelle fois à Nathalie Desoutter. Cette élève de la famille Daguzan-Garros, entraînée par Didier Guillemin, ouvre non seulement son palmarès en steeple mais offre par là même une première victoire à l'Écurie "Pilarski & son", officialisée depuis novembre dernier.