Les "sires" pur-sang du Sud-Ouest en 2022: épisode 2, #ImperialMonarch

12/01/2022 - Zoom Etalon
Alors que la saison de monte 2022 approche à grands pas, et qu'encore de nombreux éleveurs ne savent toujours pas à quels sires envoyer leurs juments, voici l'occasion de découvrir plus en détails les étalons pur-sang qui officieront dans le Sud-Ouest cette année. Intéressons-nous aujourd'hui à Imperial Monarch, un fils de Galileo au profil très intéressant pour l'obstacle ayant rejoint depuis cette année le Haras des Jac de Jacques Grandchamp des Raux.

Imperial Monarch, le premier étalon de Jacques Grandchamp des Raux, fin prêt pour la saison de monte 2022, qu'il effectuera au Haras des Jac, du côté de Bordeaux

 

Ce n'est plus un fait. Mais bel et bien une réalité. Les étalons d'obstacle, soit des chevaux entiers ayant performé en haies et/ou steeple-chase, sont aujourd'hui de plus en plus nombreux à entrer au haras chaque saison. Au Nord comme au Sud, et aussi bien à l'Est que dans l'Ouest de l'Hexagone. Mais ne sont-ils pas TROP nombreux, justement ? Et les croiser avec des juments, appartenant à des souches où l'obstacle est plus que bien représenté, ne pose-t-il pas un problème supplémentaire ?

 

Jacques Grandchamp des Raux, animateur du Haras des Jac, en Gironde, où sera stationné Imperial Monarch en 2022

 

Comme le disait le philosophe Sénèque: "l'excès nuit en tout". En effet, il est tout de même plus aisé de passer une porte à deux que d'essayer de la franchir à vingt-cinq en même temps. D'où l'intérêt parfois de marcher droit... ontre le vent ! De tenter des choses que les autres ne font pas. Car si cela venait à fonctionner, cela conduirait indubitablement à avoir un coup d'avance sur les autres. Et le cas échéant, d'avoir au moins tenté l'expérience. Après tout, 100% des gagnant(e)s sont celles et ceux à avoir tenté leur chance... Jacques Grandchamp des Raux l'a bien compris, et a donc décidé d'accueillir Imperial Monarch au sein de son Haras des Jac, du côté de Bordeaux (Gironde), pour la saison de monte 2022. Un fils de Galileo gagnant de Gr.1 en plat... et déjà très en verve en obstacle grâce à ses premières générations nées en Irlande !

 

Imperial Monarch, sous la selle de Jospeh O'Brien, avec qui il a obtenu ses plus beaux titres (© Sky Sports)

 

Élève et représentant "Coolmore" placé entre les mains expertes d'Aidan O'Brien, Imperial Monarch n'a pas manqué ses débuts en compétition, à l'été de ses 2 ans, remportant haut-la-main un "maiden" sur l'hippodrome du Curragh, la Mecque des courses de plat en Irlande. Il a ensuite répété lors de sa première sortie à 3 ans, deuxième course de sa carrière, ayant laissé très belle impression dans le Classic Trial de Sandown, avec Joseph O'Brien (l'un des fils d'Aidan, ndlr) sur son dos. Extrêmement malheureux dans le Prix du Jockey-Club (Gr.1) de Saônois, en 2012, au moment de l'emballage final, n'ayant terminé "que" huitième, le petit champion de Susan Magnier, Michael Tabor & Derrick Smith a ensuite fait plus que remettre les pendules à l'heure en s'octroyant le Grand Prix de Paris (Gr.1), dernière victoire de sa carrière.

 

Imperial Monarch (casaque gros-bleu toque gros-bleu), lors de sa victoire en 2012 dans le Grand Prix de Paris (Gr.1), face nà d'excellents compétiteurs comme Last Train, Saint Baudolino et autre Top Trip (© APRH)

 

Sixième ensuite des Canadian International Stakes (Gr.1) et de la Dubai Gold Cup (Gr.3), Imperial Monarch a terminé sa carrière sportive à 4 ans, riche de trois victoires (dont un Gr.1 et un Gr.3) en six sorties, sur des distances allant de 1.600 mètres à 2.400 mètres, et avec de plus de 400.000€ de gains (404.930€ très exactement !) en poche. Il est ensuite entré au haras en 2014, à The Beeches Stud, l'une des antennes "obstacle" de la dynastie Coolmore, en Irlande. En effet, son impressionnant modèle - avec de vrais points de force et un bon 1m66 au garrot - couplé à sa génétique - étant le frère de trois placés de Gr.1 sur distance "classique" (The Great Gatsby, Roman Empress et Mount Athos) ainsi qu'un neveu d'Oscar (père de près de 30 gagnants de Gr.1 en obstacle, ndlr) -, laissaient présager qu'il avait tout pour bien faire dans cette discipline.

 

Oscar, l'un des oncles d'Imperial Monarch, aura marqué de son empreinte l'obstacle européen (© P2P.ie)

 

Issus de ses deux premières générations nées en 2015 et 2016, Star Gate et Cill Anna ont fait plus que confirmer cette tendance, le premier nommé, malheureusement disparu aujourd'hui, ayant notamment remporté le Ballymore Winter Novices' Hurdle (Gr.2) de Sandown et terminé deuxième du phénomène Bravemansgame dans le Challow Novices' Hurdle (Gr.1) de Newbury en 2020, tandis que le second a passé le poteau en tête à pas moins de trois reprises dont une fois au niveau Listed (Take "Em On Mares" Novice's Hurdle de Doncaster, ndlr).

 

Le regretté Star Gate, l'un des 14 vainqueurs individuels d'Imperial Monarch à ce jour (© Alan Crowhurst)

 

Père, au moment où sont écrites ces lignes, de 14 vainqueurs individuels ayant passé le poteau en tête à 20 reprises et pris, avec d'autres, 50 places sur le podium en seulement 138 courses, Imperial Monarch fait afficher la statistique flatteuse d'un produit sur deux à avoir terminé dans l'argent. Un ratio de fort bon aloi pour cet étalon cochant beaucoup de cases, et dont l'arrivée dans le Sud-Ouest est d'ores et déjà perçue d'un (très) bon oeil par bien des professionnel(le)s de la filière, et qui sera proposé au tarif très avantageux de 2.000€ HT/PV la saillie cette saison (1.500€ HT/PV pour les juments Anglo-Arabes).

 

On en parle dans l'article

Voir aussi...

Les "sires" pur-sang du Sud-Ouest en 2022 : épisode 1, #Fas

Alors que la saison de monte 2022 approche à grands pas, et qu'encore de nombreux éleveurs ne savent toujours pas à quels sires envoyer leurs juments, voici l'occasion de découvrir plus en détails les étalons pur-sang qui officieront dans le Sud-Ouest cette année. Intéressons-nous aujourd'hui au top-sprinter Fas, premier fils de l'exceptionnel Fastnet Rock à faire la monte en France, au Haras de Saint-Vincent de Thierry Dalla Longa.

Cotai Glory sacré meilleur étalon de 1ere production européen, un nouveau coup de génie signé Tally Ho

La famille O’Callaghan, les propriétaires de Tally Ho Stud en Irlande, avaient vu Mehmas battre un record en produisant 55 gagnants lors de sa première production. Cette saison, c’est Cotai Glory qui trône tout en haut de ce classement. Cet alezan grand spécialiste du sprint, proposé au tarif très accessible de 6 000€ lors de sa première saison de monte, a produit 35 vainqueurs et 8 black types parmi ses 2 ans.

Flintshire revient en France, au Haras de Montaigu, pour la saison 2022

C'est une nouvelle addition de poids dans le parc étalon français, avec l'annonce de l'arrivée de Flintshire au Haras de Montaigu ! Quintuple gagnant de Gr.1 en France et à l'international, ce fils de Dansili est issu de l'une des plus belles familles Juddmonte, et a été acheté pour moitié par le Haras de Montaigu d'Aliette Forien et Sybille Gibson, après avoir prouvé que sa production pouvait briller en Europe. LIRE LE COMMUNIQUÉ.