The Summit: Pantall, Cygler et Nataf nous refont le coup !

11/05/2020 - Actualités
Impressionnant dans le prix de Fontainebleau, où il a notamment surclassé Victor Ludorum, The Summit met à l'honneur une association qui frappe souvent juste. En effet, le fils de Wootton Basset défend la casaque de Jacques Cygler pour l'entraînement Pantall, et a été acheté à petit prix par Paul Nataf...comme une certaine Sistercharlie ! 

The Summit et un Pierre-Charles Boudot déchainé dictent leur loi dans le prix de Fontainebleau (APRH)

 

 Lundi 11 mai 2020, grand moment dans l'histoire des courses françaises, pusique c'est la reprise salvatrice après 2 mois d'arrêt forcé du au Covid-19. 2 mois où les éloges ont été distribuées à tire- larigot au sujet de Victor Ludorum, le gagnant du prix Jean Luc Lagardère, annoncé comme un futur crack. Très frais, le fils de Shamardal a vu son grand retour éclipsé par la démonstration de The Summit, que personne n'attendait à pareille fête. Très expérimenté avec 5 courses au compteur, ce puissant 3 ans avait semblé montrer ses limites à 2 ans au haut niveau, mais avait déjà effectué sa rentrée à 3 ans, en terminant du prix Omnium II. Personne ne l'attendait à pareille fête, et pourtant, il a écrasé l'opposition, et prit une vraie importance dans la course à la prochaine Poule d'Essai des Poulains, qui se disputera le 1er juin prochain. 

 

 

 

 

 

The Summit représente un duo très connu et qui a conu de grand succès, Jacques Cygler et Henri Alex Pantall. Enfin bon, il faut plutôt parler de trio, car tous les achats aux ventes de Jacques Cygler sont effectués par Paul Nataf, qui lui a souvent déniché des perles à petit prix. La plupart des chevaux de la famille Cygler courrent sous les couleurs de l'épouse de Jacques, qui a souvent connu de belles histoires. On pense à Cheikeljack (prix Djebel Gr.3), acheté 15 000 € yearling, ou encore We Go (22 000 € yearling, placé de groupe). Le plus bel exemple reste celui de Sistercharlie, achetée 12 000 € yearling, avant de remporter le prix Cléopatre (Gr.3) à 3 ans, puis d'être vendue à Peter Brandt avec la carrière qu'on lui connaît aux Etats-Unis. Tout ses chevaux ont été entraînés par Henri Alex Pantall, qui a actuellement 20 chevaux de la casaque Cygler à son effectif. 

 

Jacques Cygler, Paul Nataf et Henri Alex Pantall, un trio magique ! (APRH)

 

The Summit s'inscrit dans la même lignée, puisque Paul Nataf l'a acheté pour 16 000 € yearling à la vente d'octobre ARQANA 2018. D'un modèle pas spécialement précoce, il a pourtant gagné en septembre de ses 2 ans, avant d'être 3e du prix de Condé (Gr.3), puis 5e du Critérium de St-Cloud (Gr.1). La mère de The Summit, Acola, est une fille du chef de race allemand Acatenango et de la rapide Wardara (prix Hampton listed et prix Cor de Chasse listed), qui avait aussi produit l'étalon Chineur. Acola n'a rien fait en piste mais a été prolifique au haras avec 13 produits entre 2005 et 2019, tous élevé ou co-élevé par Jedburgh Stud. Elle a aussi donné le placé de listed One One One, déjà entraîné par Henri Alex Pantall. The Summit est son 11e produit, et est un fils de Wootton Bassett. Il fait partie de sa dernière génération conçue à moins de 10 000 € la saillie (6 000 € en 2016), avant qu'Almanzor ne se révèle et fasse exploser la popularité de l'étalon du Haras d'Etreham, qui saillit aujourd'hui des books pleins à craquer et de grande qualité. Sa génération 2016 a pourtant déjà révélé Helter Skelter, The Summit ou encore l'ovni Waltham, vendu à grand prix à Hong Kong. A noter que The Summit est le premier gagnant de groupe de son père depuis septembre 2018 et la victoire de The Black Album dans le prix La Rochette (Gr.3). 

 

Wootton Bassett annonce ses grandes ambitions !

 

Comme beaucoup de yearlings achetés par Paul Nataf; The Summit a été débourré à l'écurie de Grenoux en Mayenne, de Audrey de Clerk et Michel Dréan, qui connaissent une belle réussite via les achats du courtier. On pense aux gagnants de stakes Kenway, Abama, et maintenant The Summit. Vous avez pu découvrir aujourd'hui les nouvelles installations de l'écurie de Grenoux, qui fête d'une très belle manière la reprise des courses, tout comme Henri Alex Pantall, Jacques Cygler et Paul Nataf. The Summit, comme son nom l'indique, a entamé sa marche avant vers les sommets...Rendez-vous le 1er juin !

 

 


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Focus Débourrage

Découvrez les nouvelles installations de l'Ecurie de Grenoux en vidéo

Depuis sa création en septembre 2013 près de Laval, l'Ecurie de Grenoux n'a cessé de se développer sous l'égide d'Audrey de Clerck et Michel Dréan. La capacité du centre de débourrage et de pré-entrainement vient en effet d'être portée à 80 boxes grâce à la construction d'un nouveau bâtiment dôté d'équipements originaux comme un rond de longe couvert avec arrosage automatique à l'intérieur ! Ils ont abordé la reprise en fanfare avec la victoire de leur anciene élève The Summit dans le Prix de Fontainebleau (Gr.3) à Longchamp.