Le prix Greffulhe pour Baby Rider: le nouvel enfant prodige du duo Bouchard/Bary, 25 ans après Ragmar

01/05/2021 - Actualités
Jean Louis Bouchard et Pascal Bary ont gagné ensemble trois prix du Jockey-Club, avec Celtic Arms, Blue Canari, et Ragmar. Ce dernier avait remporté le prix Greffulhe avant le Derby Français en 1996, et 25 ans après, les deux hommes se prennent à rêver à un 4e sacre avec Baby Rider, lauréat de l'édition 2021 d'un Greffulhe plein de promesses. 

Baby Rider, une nouvelle flèche pour Jean Louis Bouchard et Pascal Bary (APRH)

 

12 victoires pour 35 partants, dont deux succès et deux deuxièmes places aujourd'hui à Saint Cloud ! Pascal Bary et son équipe ne cessent d'aligner les succès, notamment avec les 3 ans, grâce à Gabello et surtout Baby Rider, qui a remporté le prix Greffulhe (Gr.2) en battant à la lutte, mais sûrement, Smile Makers. C'est le 5e titre dans la  course pour l'entraîneur cantilien, après Study Of Man (dernier auteur du doublé Greffulhe - Jockey Club), Ice Blue, Croco Rouge et Ragmar, le premier en 1996. Ce dernier avait d'ailleurs été l'auteur du doublé avec le Derby Français sous la casaque de Jean Louis Bouchard, comme notre ami Baby Rider. Devenu ensuite un étalon très utilisé pour les AQPS dans le Centre-Est, Ragmar a été l'un des 3 vainqueurs de Jockey Club sorti par le tandem Bouchard/Bary, avec Celtic Arms en 1994 et Blue Canari en 2004. Les deux hommes, qui travaillent de très longue date ensemble, continuent d'avoir le même succès, avec cette année les espoirs classiques de Tahlie et donc Baby Rider. 

 

 

25 ans après Ragmar, les deux compères rêvent donc de rééditer le doublé Greffulhe/Jockey Club, pas impossible mais difficile. Jean Louis Bouchard était d'ailleurs le tenant du titre de ce Greffulhe avec Gold Trip, mais c'était à Lyon, et il avait eu un parcours terrible dans la belle à Chantilly. Cette année, la génération des 3 ans ne se trouve pas un leader incontesté, et c'est donc en toute logique que Baby Rider est l'un des nombreux prétendants à la gagne dans notre "French Derby", qui se situe dans un mois. La Poule nous en apprendra plus, mais il n'y a toujours pas de hiérarchie établie, et donc une course pleine d'incertitude qui est alléchante. Ainsi, en empruntant des chemins de traverse, Pascal Bary a fait de Baby Rider un prétendant au titre. 2e pour ses débuts dans un très bon lot, derrière Normandy Bridge et devant Easter, deux candidats à la Poule, Baby Rider avait ensuite remporté son maiden sûrement à Fontainebleau. Même s'il avait gagné sur 1600m à 2 ans, Pascal Bary l'a d'emblée rallongé pour sa rentrée, où il a battu l'estimé Alessandro, et Smile Makers, avec qui il a encore lutté aujourd'hui. S'il n'est pas étincelant, Baby Rider est un vaillant poulain, très facile à manier et pratique, un atout considérable pour s'extirper en tête d'un peloton de Jockey Club. 

 

Baby Rider avec son entraîneur et son propriétaire (APRH)

 

A l'approche du Derby Français, et de son pendant anglais, un doux parfum connu flotte au Haras de Montaigu, où Baby Rider a été élevé par Gilles et Aliette Forien, et Sybille Gibson, la fille d'Aliette. La mère Gyrella, bonne coursière black-type, est surtout la soeur de leur champion marquant Wings Of Eagles, qui avait remporté le classique d'Epsom à la surprise générale, et est aujourd'hui étalon à Coolmore. Par Oasis Dream, un père de père qui s'affirme exceptionnel, Gyrella a été croisée à des étalons dits classiques, avant d'aller à Gleneagles pour donner Baby Rider. Le champion miler par Galileo, dont le propre frère Taj Mahal est d'ailleurs étalon en France à la Haie Neuve, court toujours après son 1er Gr.1 en tant que père, malgré de bons résultats. Il serait temps de sortir un premier cheval marquant.

Gyrella, la mère de Baby Rider, sous les couleurs Forien (APRH)

 

Baby Rider avait ensuite été vendu 220 000 € à Gérard Larrieu pour le compte de Jean Louis Bouchard, qui l'a confié à Pascal Bary: une recette dont il faut user et abuser ! Depuis, sa mère a eu une pouliche par Cracksman en 2020, avant d'être saillie par Cloth Of Stars. Elle est promise cette année à Romanised, et promet de continuer la belle histoire entre le Haras de Montaigu et cette famille, qui décidemment apprécie l'ambiance classique. Nous ne pouvons souhaiter à tout ce beau monde qu'une seule chose : que cela se poursuive !. 

 


On en parle dans l'article

Voir aussi...