Here I Am, le prix Finot des grandes amitiés !

16/09/2020 - Actualités
Le prix Finot mâle nous a permis d'assister à la belle envolée de Here I Am, un fils de Born To Sea élevé par le Haras de Montaigu. Le poulain avait été acheté sur un coup de coeur par son entraineur Gabriel Leenders, associé à ses amis Alexandre Pucheu, Sébastien Desmontils et surtout la famille de Saint-Pierre, parmi ses premiers clients à son installation, récompensée par ce grand succès. 

 

La réaction de Gaby Leenders à chaud après la victoire 

 

Désormais installé dans le top 5 des entraîneurs d'obstacle français, Gabriel Leenders n'en a pas pour autant oublié les valeurs qui l'ont tant attiré dans sa discipline de prédilection: l'amitié et le partage. Ainsi, alors même qu'il gagne des courses quasiment tous les jours et que les plus grands propriétaires se l'arrachent, voilà que notre grand Gaby a la larme à l'oeil lorsqu'il gagne le prix Finot avec une bande d'amis, et encore avec un poulain à l'histoire particulière, qui aurait pu ne jamais finir du côté de Jarzé si son mentor ne s'était pas arrêté déjeuner à la vente d'octobre de yearlings ARQANA en 2018. Here I Am a dominé dans le Finot mâle pour ses grands débuts devant le favori Transatlantique pour Mickael Mescam, et a soulever le coeur de ses co-propriétaires présents à Auteuil, qui ont célébré comme il se doit une grande victoire qui n'a pour recette que cette amitié si précieuse ! 

 

Here I Am s'envole avec Clément Lefebvre (APRH)

 

Gabriel Leenders le souligne, gagner un Finot c'est une préparation toute particulière, et il faut le cheval pour. Cela récompense le travail de toute une équipe, et permet à un jeune entraîneur de se mettre sur le devant de la scène. Pour enlever cette édition, il a compté sur Here I Am, acheté 17 000 € en octobre 2018 à ARQANA. Il nous explique: " On allait à un mariage avec ma femme, et on mangeait à Deauville aux ventes. A priori, ce n'était pas du tout le genre de vente où  je trouve un cheval, mais je me suis amusé à en chercher  1 ou 2 avec un profil qui pouvait convenir. Here I Am n'était pas dans ma liste, mais m'a tapé dans l'oeil dès que je l'ai vu. Il marchait comme un seigneur. Je l'ai acheté et me suis dit que s'il ne sautait pas, je le mettrais chez un copain ou chez mon frère en plat. Il a fini par se développer comme un cheval d'obstacle, et je l'estime énormément. " Au final, Gaby était reparti avec Here I Am pour 17 000€. Ce jour là, il allait au mariage de Aymar de Saint Pierre, un de ses grands amis, qui est le parrain de son fils Henri, mais qui a aussi été l'un de ses tout premiers clients, fidèle depuis lors. Une association s'est formée avec d'autres copains, à savoir Alexandre Pucheu et Sébastien Desmontils, une joyeuse bande prompte à boire des coups, mais qui stresse comme n'importe qui quand la course démarre. Aujourd'hui, tout s'est très bien passé comme vous le savez maintenant. 

 

Une grande et heureuse équipe réunie autour du gagnant ! (APRH) 

 

Si tout ne prédestinait pas Here I Am à la gloire d'Auteuil, nous avions vu récemment son 3/4 frère Born To Hold faire fort chez François Nicolle, en gagnant une listed en haies. Ces deux 3 ans sont des fils de Born To Sea, l'étalon du Haras des Faunes, fils de Invincible Spirit et de la matronne Urban Sea. Born To Sea a des statistiques impressionnantes et s'affirme maintenant à l'obstacle, où il compte déjà un gagnant de Gr.1. Here I Am devient son premier gagnant marquant à Auteuil, à la suite d'une saison de monte record qui l'a vu saillir 161 juments, une première dans le Sud-Ouest. Il a en plus reçu beaucoup de juments d'obstacles. 

Elevé par le Haras de Montaigu, Here I Am est fort bien né, puisque sa mère est une soeur du champion Khalkevi, devenu un très bon étalon d'obstacle, avec notamment Ebonite. C'est une belle famille Aga Khan performante dans les deux disciplines, avec pêle-mêle Kalshani, Khayrawani ou encore Khairpour. La mère de Here I Am, Khazina, a été achetée en décembre 2018 à ARQANA pour la modique somme de 10 000 €, pleine de No Risk At All ! C'est Nicolas Lefèvre (Equos Racing) qui avait signé le bon pour des clients irlandais. Encore une bonne jument partie dans la verte Erin ! Peu importe pour Gaby Leenders et toute sa troupe, qui ont passé une journée incroyable sur la Butte Mortemart, là où les grands rêves naissent! 

 

 


Voir aussi...