Hucello, un digne neveu qui aime les zigzags

01/09/2021 - Actualités
Portant un nom similaire à celui de son génial oncle Ucello II, Hucello a fait grosse impression en enlevant le prix Melanos (Listed) pour la réouverture d'Auteuil. Elevé par Thierry Cyprès, ce fils de Jeu St Eloi offre à son père une première listed sur la Butte Mortemart, et semble très qualiteux, même si il peut faire très peur à tout le monde lors d'un parcours...

Hucello en route vers la victoire dans le prix Melanos (APRH)

 

Il n'a pas un nom facile à porter ce Hucello, d'autant que son homonyme (avec l'orthographe différent) Ucello II est connu de tous comme une légende d'Auteuil. Qui plus est, l'un des fameux "mousquetaires" de la Marquise de Moratalla et François Doumen, quadruple vainqueur de Gr.1 à Auteuil dont 2 Grand Steeple, n'est ni plus ni moins que l'oncle de notre Hucello ! Sa mère Idy, bien qu'elle ait été une coursière anecdotique, est devenue une grande matronne. Quoi de plus normal lorsque l'on est la nièce d' Ucello II, et qu'on appartient à la fameuse souche Cyprès ayant donné Nupsala et Bipolaire... entre autres ! Son ultime produit, Hucello, a visiblement la qualité de la famille, tout en étant un poulain capable de donner les pires sueurs froides à son entourage et ses preneurs ! 

 

 

Ucello II, le fameux tonton d'Hucello, lors de l'un de ses grands succès à Auteuil

 

 

Le début de carrière d'Hucello a pourtant été assez chaotique. Entraîné par François Nicolle, il a débuté à Compiègne 7e et dernier, en sautant très gros et en penchant énormément. 5e à Auteuil ensuite, Hucello est revenu en février de ses 4 ans à Bordeaux, avec une 4e place, avant de refaire une pause. Pour sa rentrée dans un handicap à Clairefontaine, il a encore penché beaucoup et fait quelques fautes, mais s'est finalement imposé en roue libre. Dès lors, François Nicolle a décidé de le renvoyer à Auteuil dans ce prix Melanos, un handicap listed à 4 partants, où il allait porter 63,5kg face à 3 partants seulement. Le contexte était idéal pour un retour dans le temple de l'obstacle, et Hucello a gagné, encore une fois en faisant de grosse frayeur, mais en montrant beaucoup de moteur pour pulvériser Baladin de Mesc et Hurrick des Obeaux, 2 chevaux juste en dessous des meilleurs hurdlers de 4 ans, mais millimétrés à Auteuil et plus expérimentés. 

 

 

 

Idy la matronne a donc encore frappé avec son dernier produit. Les premiers avaient été élevés par Bernard Cyprès et Jacqueline Gamet, avant que Idy n'arrive chez Thierry Cyprès. Elle avait déjà donné Uddy, gagnante de listed, et a ensuite produit Eludy. La fille de Saddler Maker avait remporté notamment le prix Orcada (Gr.3), déjà chez François Nicolle, offrant un premier succès de groupe à la casaque de Patrice Détré. Il est évidemment associé avec son père Jacques sur Hucello, tandis que Thierry et ses fils ont gardé 10% de ce poulain talentueux, qui a encore du chemin à faire pour égaler son illustre oncle, mais n'est certainement pas dénué de classe. Il faudra arrêter de zigzaguer si possible ! 

 

Lucas Zuliani nous a montré tout ses talents de pilote sur Hucello ! (APRH)

 

Ce succès fait doublement plaisir à Jacques Détré et son entourage, puisqu'elle sacre pour la première fois un produit de Jeu St Eloi dans une course black-type, qui plus est à Auteuil. Lui qui fut le premier fils de Saint des Saints à rentrer au Haras, en l'occurence chez Jean-Charles Escalé près de Limoges, Jeu St Eloi portait déjà les couleurs Détré. Il n'a jamais réussi à gagner à Auteuil tout en montrant de la qualité, mais était le frère de Oculi, et un très beau cheval. Très bien accueilli en Haute Vienne, il a beaucoup sailli et donné d'emblée une gagnante à Auteuil à 3 ans avec la placée de listed Sainte Candy. Ses 4 ans ont bien évolué, et le sire du Haras de Cercy s'offre un premier succès de listed, dès la rentrée d'Auteuil. Voilà qui est prometteur, et lance l'arrière saison de la meilleure des manières ! 

 

Jeu St Eloi s'offre un premier titre de gloire à Auteuil

 


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Saint'Jac, la première victoire comme éleveur de Jacques Grandchamp des Raux chez les Anglo-Arabes

Ancien excellent cavalier de saut d'obstacles, aujourd'hui à la tête d'un élevage de chevaux de courses à vocation obstacle du côté de Bordeaux, Jacques Grandchamp des Raux a eu la joie ce dimanche de 2 mai de remporter sa toute première victoire avec un Anglo-Arabe qu'il a fait naître et élever, en l'espèce de Saint'Jac, un fils de Jeu St Eloi sorti vainqueur à Tarbes du Cirtérium des Jeunes, et ce dès ses débuts en compétition.