Breeders' Cup : l'accomplissement japonais avec Loves Only You et Marche Lorraine

07/11/2021 - Actualités
Au bord des larmes, l'entraineur japonais Yoshito Yahagi s'est inscrit comme un héros de sa nation en lui apportant son 1er succès de Breeders' Cup à Del Mar avec Loves Only You dans le Filly & Mare (Gr.1), et même un doublé avec Marche Lorraine dans la très prestigieuse Distaff.

 

La Japon est le plus grand pays de fans de courses au monde. Là-bas, tous les chiffres d'enjeux de popularité  surpassent tout le reste de la planète. Culturellement tiraillé entre un esprit farouchement nationaliste et une âme de conquérant, les professionnels japonais ont déjà décroché les plus beaux trophées internationaux de Hong Kong ou de Dubaï, mais tentaient en vain depuis 3 décennies de s'adjuger non seulement l'Arc de Triomphe qui leur échappe toujours mais aussi la Breeder's Cup.

 

 

Et là, enfin, les nippons ont touché au graal. L'entraineur Yoshito Yagahi les a libérés avec Loves Only You dans la Breeders' Cup Filly & Mare. Et de plus, un jockey japonais était en selle, ce qui représente le réel accomplissement pour le peuple du Pays du Soleil Levant. Les japonais ont multiplé les tentatives étrangères avec leurs propres jockeys, qui ont bien souvent ruiné leurs chances en massacrant copieusement leurs champions. Et pour passer le cap à l'étranger, depuis une dizaine d'années, les propriétaires nippons ont dû se résoudre à confier l'objet de leur passion à des pilotes internationaux... bref des occidentaux.

 


Yuga Kawada, un jockey japonais qui monte à l'anglaise.

 

Mais en l'occurrence, c'est Yuga Kawada, jockey d'expérience de 36 ans, qui a décroché la médaille d'or, en ne montant pas du tout à la japonaise. C'est à dire qu'il est venu dans les autres plutôt que de faire les grands extérieurs, s'imposant de haute lutte, donnant des bras et des jambes, ressemblant plus à un Mick Kinane qu'à un Mayasoshi Ebina, pour ceux qui se rappellent de l'Arc de Triomphe 1999, imperdable pour El Condor Pasa, mais finalement gagné par Montjeu.

Donc Loves Only You a arraché la victoire dans les dernières foulées à My Sister Nat, toujours formidable soeur de Sottsass, et War Like Goddess, associée à Julien Leparoux, tandis que la favorite Love termine 4e après avoir fait beaucoup de chemin sous une monte peu inspiré de Ryan Moore.

Archi bien née, descendante de Miesque, nièce de Rumplestiltskin (Gr.1), soeur de Real Steel (Gr.1) par l'incontournable Deep Impact, Loves Only You boucle une saison de 5 ans extraordinaire, après avoir gagné les Queen Elisabeth II Stakes (Gr.1) à Hong Kong et terminé 3e de la Dubaï Sheema Classic (Gr.1) de Mischriff à Meydan.

 

 

Et comme un bonheur n'arrive jamais seul, le Japon a fait le coup de 2, cette fois sur le dirt de la Breeder's Cup Distaff, dans un exercice jusque là inacessible pour les étrangers. En effet, ce Gr.1 sur 1800 m rassemble les cracks femelles américaines. Et le palmarès, où on retrouve des juments de légende comme Beholder, Royal Delta, Zenyatta, Ashado, Azeri, Spain, Escena, Hollywood ildcat, Bayakoa, Personal Ensign ou encore Lady's Secret, ne comportait jusqu'alors aucun succès hors du continent américain, avec seulement 2 succès "non US", la canadienne Dance Smartly en 1991 et l'Argentine Blue Prize en 2019.

 


Au centre, Marche Lorraine arrache la victoire de la Breeder's Cup Distaff d'un nez à Dunbar Road.

 

Surfant sur la côte californienne comme sur la grande vague de Kanagawa, l'entraineur japonais Yoshito Yagahi a cette fois surpris toute l'assemblée avec les 50/1 affichés par sa pensionnaire Marche Lorraine. Celle-ci a arraché la victoire d'un nez à Dunbar Road, cette fois sous la selle d'Oisin Murphy, l'irlandais qui vient de décrocher sa 3e cravache d'or consécutive en Angleterre. Nommé en l'honneur du célèbre tube du répertoire de musique militaire, Marche Lorraine, également âgée de 5 ans, n'avait aucun titre au plus haut niveau dans son pays, n'ayant gagné que des Listed et venant de remporter un Gr.3 de qualification à la Breeders'Cup sur l'hippodrome de Mombetsu (jamais entendu parler...!).

Marche Lorraine est fille d'Orfrèvre, un champion très fantasque, dont on se rappelle la dérobade dans un Gr.1 au Japon et la 2e place dans l'Arc de Triomphe sous la selle de Christophe Soumillon, alors qu'il avait course gagnée s'il ne s'était pas jeté contre la lice à 100 m du but.


Voir aussi...

Breeders' Cup : Malavath et Graffard battus par une nièce de Pour Moi, un chef cuistot et Christophe Clément !

La française Malavath, entraînée par Francis Henri Graffard, a bien failli remporter la Breeders' Cup Juvenile Fillies Turf (Gr.1), mais a vu une flèche passer à côté d'elle dans la ligne droite. Pizza Bianca, élevée et appartenant au célèbre chef américain Bobby Flay, a offert une première Breeders' Cup à Christophe Clément, elle qui est une nièce de l'étalon français Pour Moi !

La légende Arazi s'en est allée à 32 ans

Gagnant mémorable de la Breeder's Cup Juvenile en 1991, le légendaire Arazi a marqué toute une génération des courses...Le cheval de François Boutin a un destin incroyable, passé de la gloire à l'oubli en trop peu de temps. Le champion s'est aujourd'hui éteint à l'âge de 32 ans, et a passé les dernières années de sa vie en Australie pour une paisible et méritée retraite... Revoir les images tournée par World Horse Racing il y a 2 ans.